Saint-Césaire (Charente-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Césaire (homonymie).

Saint-Césaire
Saint-Césaire (Charente-Maritime)
L'église romane de Saint-Césaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Saintes
Canton Chaniers
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saintes
Maire
Mandat
Michel Chantereau
2014-2020
Code postal 17770
Code commune 17314
Démographie
Gentilé Acériens
Population
municipale
881 hab. (2015 en diminution de 4,65 % par rapport à 2010)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 11″ nord, 0° 30′ 22″ ouest
Altitude Min. 22 m
Max. 89 m
Superficie 10,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Césaire

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Césaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Césaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Césaire
Liens
Site web saint-cesaire.fr

Saint-Césaire est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Acériens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Césaire se situe dans la partie orientale de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine, dans l'ancienne province de Saintonge. Appartenant au midi de la France — on parle plus précisément de « midi atlantique »[2], au cœur de l'arc atlantique, elle peut être rattachée à deux grands ensembles géographiques, le Grand Ouest français et le Grand Sud-Ouest français.

Elle appartient au canton de Chaniers et est limitrophe du département de la Charente à l'est.

Saint-Césaire est située à 8 km de Burie, 10 km de Saintes, 15 km de Cognac, 45 km de Royan et Rochefort et à 80 km de La Rochelle.

Située à l'écart des grands axes routiers, la commune est traversée par deux petites routes départementales :

Saint-Césaire est une des étapes d'un sentier de grande randonnée balisé, le GR 360.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Malgré son petit finage, la commune est limitrophe de neuf communes, de trois cantons (canton de Saintes-Nord, canton de Saintes-Est et canton de Saint-Hilaire-de-Villefranche), de l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély et du département de la Charente.

Communes limitrophes de Saint-Césaire
Vénérand Écoyeux Brizambourg,
Saint-Bris-des-Bois
La Chapelle-des-Pots Saint-Césaire Saint-Sulpice-de-Cognac
(Charente)
Chaniers Saint-Sauvant Chérac

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous la Révolution, la commune portait le nom de Cézaire, amie des loi.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Claude Fort Apparenté PCF  
2001 en cours Michel Chantereau DVG Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Canton[modifier | modifier le code]

La commune a fait partie du canton de Dompierre, relevant de l'ancien district de Saintes de 1790 à 1800, puis du canton de Burie créé en 1800 lors de la refonte de la carte administrative voulue par Napoléon Bonaparte pendant le Consulat, jusqu'au mois de mars 2015. Elle est désormais partie intégrante du canton de Chaniers.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin de l'année 2012, la commune de Saint-Césaire faisait partie de la communauté de communes Vignobles et Vals boisés du Pays Buriaud qui comprenait dix communes ; cette dernière a fusionné avec la communauté d'agglomération de Saintes le 1er janvier 2013[3].

Depuis janvier 2013, Saint-Césaire fait donc partie de la communauté d'agglomération de Saintes dont le siège administratif est situé à Saintes.

La commune appartient également au Pays de Saintonge romane dont Saintes est le siège administratif.

Fiscalité[modifier | modifier le code]

La fiscalité est d'un taux de 7,80 % pour la taxe d'habitation, 14 % sur le foncier bâti, 41 % sur le non bâti et 10,80 % de taxe professionnelle, et comme la communauté de communes prélève sur l'ensemble des quatre taxes, respectivement 1,67 %, 3,25 %, 8,06 % et 3,07 % cela donne au total et avant que s'y ajoutent le département et la région, 9,47 % pour la taxe d'habitation, 17,25 % sur le foncier bâti, 49,06 % sur le non bâti et 13,87 % de taxe professionnelle(chiffres 2007).

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2015, la commune comptait 881 habitants[Note 1], en diminution de 4,65 % par rapport à 2010 (Charente-Maritime : +2,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8979038009871 0221 006945904919
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
848836820814812709666630582
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
590576538473505465465422429
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
543619717830858888906924881
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

2010 : 924 habitants

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église de Saint-Césaire.
  • Église romane Saint-Césaire classée aux Monuments Historiques par arrêté du 4 septembre 1913.
  • Lavoirs
  • Rond Point

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Le GR 4 qui va de Royan à Grasse traverse la commune.

Musées[modifier | modifier le code]

Article connexe : Musée des Bujoliers.
Article connexe : Paléosite de Saint-Césaire.

La commune a le privilège de posséder deux musées sur son territoire dont le Site d'interprétation de la préhistoire, le Paléosite de Saint-Césaire, inauguré en mai 2005 et entièrement financé par le Conseil général de la Charente-Maritime.

Avant cette création majeure qui a apporté un supplément d'attraction au village, existait de longue date un musée local qui perpétue les traditions et les arts populaires en milieu rural et viticole, la Maison de La Mérine, regroupée aujourd'hui dans le pittoresque musée des Bujoliers, avec notamment une reconstitution fidèle de l'intérieur d'une maison charentaise à la fin du XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierrette néandertalienne découverte sous la Roche à Pierrot et désormais première dame de la commune.
  • Athanase Jean, plus connu sous le nom de Docteur Jean, est originaire du village de Saint-Césaire.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. Louis Papy, Le midi atlantique, atlas et géographie de la France moderne, Flammarion, Paris, 1984
  3. « La carte intercommunale de la Charente-Maritime en 2013 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par
La Chapelle-des-Pots
Sentier de grande randonnée GR4
BalisageGR.png
Suivi par
Saint-Bris-des-Bois