Saint-Branchs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Branchs
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Monts
Intercommunalité Touraine Vallée de l'Indre
Maire
Mandat
Daniel Balanger
2014-2020
Code postal 37320
Code commune 37211
Démographie
Gentilé Saint-branchois
Population
municipale
2 589 hab. (2014 en augmentation de 6,94 % par rapport à 2009)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 36″ nord, 0° 46′ 23″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 125 m
Superficie 51,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Branchs

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Branchs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Branchs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Branchs
Liens
Site web http://www.saint-branchs.fr/

Saint-Branchs est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Ses habitants sont appelés les Saint-branchois et Saint-branchoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur le plateau de Sainte-Maure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1995 Jeannine Saulnier    
1995 2008 Daniel Balanger    
2008 2014 Didier Ageorges DVG  
2014 en cours Daniel Balanger DVG Cadre

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2014, la commune comptait 2 589 habitants[Note 1], en augmentation de 6,94 % par rapport à 2009 (Indre-et-Loire : +2,63 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 361 1 920 1 837 1 936 2 010 2 043 2 003 1 886 1 941
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 931 1 835 1 802 1 780 1 740 1 744 1 747 1 685 1 610
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 612 1 564 1 535 1 428 1 468 1 416 1 433 1 366 1 429
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 361 1 621 1 548 1 707 2 103 2 211 2 324 2 340 2 356
2013 2014 - - - - - - -
2 588 2 589 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Peu de monuments historiques sur la commune. La chapelle de Beauchêne (1862) et un bénitier du XIIIe siècle dans une église du XIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • René Aimé Besnard (1821-?), installé à Saint-Branchs comme maréchal des forges, y fonda en 1859 les ateliers de mécanique agricole qui inventèrent et brevetèrent une machine à battre, la première du département d'Indre-et-Loire et toujours vue comme l'aïeule des "moissonneuses-batteuses". Par son fils Lucien qui épousa Bathilde Fortin, René Aimé Besnard est le grand-père de l'artiste peintre de Montparnasse Jeanne Besnard-Fortin (1892-1978).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]