Saint-Bonnet-de-Chirac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Bonnet (homonymie) et Chirac.

Saint-Bonnet-de-Chirac
Saint-Bonnet-de-Chirac
Le truc de Saint-Bonnet-de-Chirac (942 m).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Chirac
Intercommunalité Communauté de communes du Gévaudan
Maire
Mandat
Isabelle Recoulin
2014-2020
Code postal 48100
Code commune 48138
Démographie
Gentilé Bonnetiens
Population
municipale
70 hab. (2016 en augmentation de 11,11 % par rapport à 2011)
Densité 9,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 30′ 51″ nord, 3° 17′ 02″ est
Altitude Min. 579 m
Max. 960 m
Superficie 7,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte administrative de la Lozère
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Chirac

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Chirac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Chirac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Chirac

Saint-Bonnet-de-Chirac est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Bonnetiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Saint-Bonnet-de-Chirac
Période Identité Étiquette Qualité
2001 En cours Isabelle Recoulin    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2016, la commune comptait 70 habitants[Note 1], en augmentation de 11,11 % par rapport à 2011 (Lozère : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
253205215259256197200172169
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
178183160152182178149153140
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1261261101051021051067974
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
877663605857555554
2013 2016 - - - - - - -
7570-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle Sainte-Thècle.
Chapelle de Sainte Thècle

À proximité du village des Bories se trouve la chapelle de Saint-Thècle. Cette chapelle a été bâtie à côté de la source du même nom. La dévotion pour Thècle d'Iconium est assez fréquente dans le Massif central (Rocles, Chamalières,...). Une légende raconte que Thècle aurait traversé les mers pour fuir les persécutions. Arrivée en Gaule, elle aurait franchi les Cévennes pour s'installer dans ces montagnes. Elle serait alors morte et aurait été enterrée près de la fontaine qui porte son nom[5]. Cette chapelle est l'objet d'un pèlerinage qui a lieu chaque année le week-end avant la fête de sainte Thècle le 24 septembre.

Église Saint-Bonnet des Bories

Le village des Bories possède une l'église paroissiale. Elle date du XIXe siècle.

Ancienne église de Saint-Bonnet-de-Chirac

L'ancienne église de Saint-Bonnet-de-Chirac et le presbytère sont inscrits « monument historique ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Nègre, 1853-1931, évêque de Tulles puis archevêque de Tours.
  • Paul Nègre, 1853-1940, évêque titulaire de Cybistra, évêque auxiliaire de Viviers puis de Rodez-Vabres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. Félix Buffière, Ce tant rude Gévaudan [détail des éditions], Tome I, p. ?

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :