Saint-Bomer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Saint-Bômer-les-Forges.

Saint-Bomer
Saint-Bomer
Saint-Bomer, vue de drone.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Nogent-le-Rotrou
Canton Brou
Intercommunalité Communauté de communes du Perche
Maire
Mandat
Jean Hareau
2014-2020
Code postal 28330
Code commune 28327
Démographie
Gentilé Saint-Bomerois(e)
Population
municipale
200 hab. (2016 en diminution de 5,66 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 46″ nord, 0° 49′ 43″ est
Altitude Min. 163 m
Max. 271 m
Superficie 13,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Saint-Bomer

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Saint-Bomer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bomer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bomer

Saint-Bomer est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire, faisant partie de la communauté de communes du Perche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes, départements et régions limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Bomer, commune du département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire, est limitrophe de deux départements, l'Orne et la Sarthe, appartenant chacun à une région différente, respectivement la Normandie et les Pays de la Loire.

Communes limitrophes de Saint-Bomer
Les Étilleux Coudray-au-Perche
Ceton (Orne) Saint-Bomer Authon-du-Perche
Théligny (Sarthe) Saint-Ulphace (Sarthe) Soizé

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière Braye, affluent en rive droite du Loir, lui-même sous-affluent du fleuve la Loire par la Sarthe et la Maine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 1989 M. Simon SE  
1989 2008 Honoré Chauvin SE Enseignant
mars 2008 2014 Christian du Plessis SE Agriculteur
mars 2014 En cours Jean Hareau SE Conducteur de travaux hydrauliques

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 200 habitants[Note 1], en diminution de 5,66 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
429427550582585612601590552
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
520477531526549527538501464
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
466426409397373360322318285
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
243202195160143178198212200
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Bomer[modifier | modifier le code]

Château de la Grève[modifier | modifier le code]

Ce château fut édifié au XVIIe siècle par Abel Servien, envoyé au congrès de Westphalie. Il est bâti sur un terre-plein entouré de douves avec deux pavillons d'entrée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paroisse Saint-Lubin du Perche (préf. Abbé Daniel Rambure, curé), Ces 36 églises ont quelque chose à vous dire..., , 101 p.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Groupe sculpté : Vierge de Pitié », notice no PM28000516, base Palissy, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]