Saint-Bernard (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Bernard.
Saint-Bernard
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale La Nouvelle-Beauce
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
André Gagnon
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Bernardin, ine
Population 2 321 hab.[1] (2016)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 30′ 00″ nord, 71° 08′ 00″ ouest
Superficie 8 968 ha = 89,68 km2
Divers
Code géographique 26055
Localisation
Localisation de Saint-Bernard dans La Nouvelle-Beauce
Localisation de Saint-Bernard dans La Nouvelle-Beauce

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Bernard

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Bernard
Liens
Site web http://www.municipalite-saint-bernard.com

Saint-Bernard est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de La Nouvelle-Beauce au Québec (Canada), située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches. Elle a été créée sous l'épiscopat de Bernard-Claude Panet

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet 1845 : Érection de la municipalité de St. Bernard.
  • 1er septembre 1847 : Fusion de plusieurs entités municipales dont St. Bernard pour l'érection du comté de Dorchester.
  • 1er juillet 1855 : Division du comté de Dorchester en plusieurs entités municipales dont Saint Bernard.
  • 1er janvier 1959 : Érection du village de Saint-Bernard par scission de la paroisse.
  • 15 mars 1969 : La paroisse de Saint Bernard devient la paroisse de Saint-Bernard.
  • 9 mai 1987 : La paroisse de Saint-Bernard fusionne avec le village de Saint-Bernard pour former la municipalité de Saint-Bernard.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Bernard est située à 35 km au sud de la ville de Québec dans la plaine du Saint-Laurent. La municipalité borde la rivière Chaudière qui prend sa source dans le lac Mégantic près de la frontière avec les États-Unis. Cette rivière fut autrefois une rivière à drave, le bois était dirigé dans les moulins de la Rive-Sud de Québec.

La ville est traversée par la route panoramique provinciale 171 qui borde la rivière Chaudière entre les municipalités de Saint-Lambert-de-Lauzon et Scott.

La topographie du terrain est relativement plane.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
2 023 2 028 1 920 2 131 2 321

Économie[modifier | modifier le code]

La principale activité économique de la ville est l'agriculture. Elle occupe 99 % du territoire. Les productions agricoles les plus importantes sont la production laitière et la production porcine. Les principaux employeurs sont Aliments Breton, COOP agricole Saint-Bernard, Équipements GDL, Bois Lemay, la Caisse populaire et la Garderie des Couches-tôt.

Vie sociale[modifier | modifier le code]

Chaque année, en janvier, se tient le « Défi monu-neige », un festival international de sculpture sur neige mondialement reconnu. Les sculpteurs de tous les pays sont les bienvenus et sont invités à montrer leurs talents. Plusieurs dizaines de sculptures sont réalisées et des prix sont remis aux équipes gagnantes. Diverses autres activités sont aussi organisées pendant cette période qui dure deux semaines. Des milliers de visiteurs sont accueillis lors du festival.

Le club motoneige de Saint-Bernard est un haut lieu touristique régional. En hiver, le club sert de relais au tourisme en motoneige. Les motoneigistes parcourent les sentiers pittoresques de la région et s'arrêtent pour se ravitailler et festoyer.

L'église de Saint-Bernard, classée monument historique, est un lieu de culte fréquenté par de nombreux fidèles. La chorale de l'église est réputée pour ses prestations de cantiques chrétiens. L'église offre aussi diverses activités culturelles telles le Weekend des rameaux, Messe de minuit, Messe de Pâques et Le dimanche du Jugement dernier en mars,

La municipalité dispose d'un terrain de soccer de calibre national et plusieurs jeunes sont initiés à ce sport dès l'âge de 5 ans.

Services[modifier | modifier le code]

Les services offerts à la population sont multiples : Internet haute vitesse, médecine familiale, garderie, ophtalmologiste, dentiste, bibliothèque avec accès internet, cercle des fermières, Chevaliers de Colomb, Filles d'Isabelle, services comptables, école primaire équipée d'un gymnase moderne, centre de loisirs, coiffure et autres soins corporels, nombreux restaurants, clinique vétérinaire, quincaillerie, maison des jeunes, centre d'hébergement pour personnes âgées, maison de retraite, etc.

Tragédie[modifier | modifier le code]

Le jour de l'Action de Grâce du 13 octobre 1997 survenait la pire tragédie routière de l'histoire canadienne. Un autobus transportant un groupe de 48 personnes de l'Âge d'Or de Saint-Bernard dévalait la côte des Éboulements, dans Charlevoix, et terminait sa course dans un profond ravin. 43 personnes perdaient la vie dans cet accident, 30 femmes et 13 hommes. Une 44e victime décéda quelques jours plus tard à l'hôpital.

Événement particulier[modifier | modifier le code]

Le 25 août 1972, la Caisse populaire Desjardins de l'endroit fut cambriolée par le célèbre gangster Jacques Mesrine, accompagné de son complice Jean-Paul Mercier qui connaissait bien la région.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Lambert-de-Lauzon Saint-Isidore Rose des vents
Saint-Narcisse-de-Beaurivage N Scott
O    Saint-Bernard    E
S
Saint-Patrice-de-Beaurivage Saint-Sylvestre, Saint-Elzéar Sainte-Marie

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]