Saint-Bazile (Haute-Vienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Bazile
Saint-Bazile (Haute-Vienne)
Pont du Moulin-du-Pont, sur la Tardoire, en limite de Saint-Mathieu.
Blason de Saint-Bazile
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement de Rochechouart
Canton Rochechouart
Intercommunalité Communauté de communes Ouest Limousin
Maire
Mandat
Daniel Escure
2014-2020
Code postal 87150
Code commune 87137
Démographie
Population
municipale
112 hab. (2017 en diminution de 21,13 % par rapport à 2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 00″ nord, 0° 49′ 42″ est
Altitude Min. 246 m
Max. 333 m
Superficie 8,58 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Bazile
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Saint-Bazile
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bazile
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bazile

Saint-Bazile est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Saint-Bazile en Haute-Vienne.

Bordée au sud par la Tardoire, Saint-Bazile est située dans l'emprise du cratère de la météorite de Rochechouart.
Elle est traversée par la route départementale D 85A.

Après avoir fait partie dès 1998 du parc naturel régional Périgord-Limousin, Saint-Bazile n'a pas adhéré à sa charte lors du renouvellement de celle-ci, validé par décret no 2011-998 du 24 août 2011[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Bazile est limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Saint-Bazile
Chéronnac Vayres
Saint-Bazile Oradour-sur-Vayres
Saint-Mathieu Cussac

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune est appelée Sent Basaris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001   Bernard Lefèvre    
mars 2014 En cours Daniel Escure    

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2017, la commune comptait 112 habitants[Note 1], en diminution de 21,13 % par rapport à 2012 (Haute-Vienne : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
411431406460510473491529526
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
508491520436493503537533528
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
533540495450503391334321286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
237241211171147131143142116
2017 - - - - - - - -
112--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Leste des bois (Lestes dryas).

La ZNIEFF continentale de type 1 de la « Lande de Forgeas (vallée de la Tardoire) »[6] couvre 17,21 hectares sur Saint-Bazile. C'est une lande humide et un bas marais neutro-alcalin unique dans la région et abritant des espèces animales et végétales remarquables comme la choin noirâtre (Schoenus nigricans, exceptionnelle en Haute-Vienne), le damier des marais (Eurodryas aurinia, papillon protégé en France), l'hespérie à miroirs (Heteropterus morpheus, papillon menacé en Limousin) ou le leste des bois (Lestes dryas, libellule demoiselle menacée en France). Cette ZNIEFF est entièrement incluse dans la ZNIEFF continentale de type 2 de la « Vallée de la Tardoire (du moulin de Cros à Peyrassoulat) »[7], soit 2 130,31 hectares, concerne dix communes[Note 2], dont Saint-Bazile.

La commune a fait partie du parc naturel régional Périgord-Limousin depuis la création de ce dernier en 1998 jusqu'au renouvellement de la charte du parc en 2011. Cependant, bien qu'elle n'en fasse plus partie, elle reste au cœur du parc. Elle est de même entourée par la vaste « réserve de biosphère du bassin de la Dordogne », un espace protégé et géré Natura 2000[8] (5 070 km2).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Saint-Bazile se blasonnent ainsi :

De gueules à l'écusson d'argent au lion de sable, accompagné de trois râteaux démanchés d'or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.
  2. Les dix communes de la ZNIEFF de la « Vallée de la Tardoire (du moulin de Cros à Peyrassoulat) » sont : Châlus, Champagnac-la-Rivière, Champsac, Chéronnac, Cussac, Maisonnais-sur-Tardoire, Oradour-sur-Vayres, Saint-Bazile, Saint-Mathieu et Les Salles-Lavauguyon.

Références[modifier | modifier le code]