Saint-Aubin-sur-Yonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Aubin.
Saint-Aubin-sur-Yonne
Saint-Aubin-sur-Yonne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Joigny
Intercommunalité Communauté de communes du Jovinien
Maire
Mandat
Jean-Pierre Baussart
2014-2020
Code postal 89300
Code commune 89335
Démographie
Population
municipale
419 hab. (2015 en diminution de 7,3 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 07″ nord, 3° 20′ 48″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 220 m
Superficie 8,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte topographique de Bourgogne
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Yonne

Saint-Aubin-sur-Yonne est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est composée d'un bourg et de deux hameaux, la Tuilerie et Sous-Villiers, et est bordée au sud par l'Yonne et au nord par la forêt d'Othe.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villecien Rose des vents
N Joigny
O    Saint-Aubin-sur-Yonne    E
S
Cézy

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1984 1987 Louis Lehaire    
1987 2008 Alain-Cyprien Cantaloube Divers Droite  
2008 en cours Jean-Pierre Baussart[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 419 habitants[Note 1], en diminution de 7,3 % par rapport à 2010 (Yonne : -0,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
398 503 490 484 478 463 456 496 492
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
448 411 422 420 356 368 355 339 285
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
310 294 293 258 247 266 269 235 266
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
261 246 262 282 366 387 475 452 419
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

En augmentation depuis plus de vingt ans, la population du village est passée de 282 habitants en 1982 à 469 en 2005. Cette tendance s'accompagne d'un rajeunissement sensible puisque le tiers de la population actuelle a moins de 25 ans. L'immigration arrive aussi avec des habitants d'origine africaine, nord africaine et albanaise.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Aubin, entièrement classée, est bâtie sur le sommet de la colline qui domine la vallée de l'Yonne. Sa construction s'est déroulée sous le règne de Philippe-Auguste (fin du XIIe - début du XIIIe siècle). Elle a fait l'objet d'une restauration importante au début du XXe siècle avec notamment la création d'un porche.

Mobilier :

  • Le lutrin en bois du XVIIe siècle, classé monuments historiques au titre d'objet, 1992 ;
  • Les fonts baptismaux en pierre du XIVe siècle classé monuments historiques au titre d'objet, 1992.

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune inclut deux ZNIEFF :

  • La ZNIEFF de la vallée de l'Yonne entre Champlay et Cézy[6] a une surface de 1 086 ha, répartis sur les communes de Cézy, Champlay, Joigny et Saint-Aubin-sur-Yonne. Son habitat déterminant est les eaux vives ; on y trouve aussi eaux douces stagnantes, landes, fruticées, pelouses, prairies, forêts, tourbières et marais.
  • La ZNIEFF de la forêt d'Othe et ses abords[7], qui englobe 29 398 ha répartis sur 21 communes[8]. Le milieu déterminant est la forêt ; on y trouve aussi eaux douces stagnantes, landes, fruticées, pelouses et prairies.

Photos[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]