Saint-Aubin-sur-Scie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Aubin.
image illustrant une commune de la Seine-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Seine-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade ’’Bon début’’ quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Saint-Aubin-sur-Scie
Le château de Miromesnil.
Le château de Miromesnil.
Blason de Saint-Aubin-sur-Scie
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement de Dieppe
Canton Dieppe-1
Maire
Mandat
Bernard Bazille
2014-2020
Code postal 76550
Code commune 76565
Démographie
Gentilé Saint-Aubinois, Saint-Aubinoises
Population
municipale
1 109 hab. (2013)
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 20″ N 1° 04′ 16″ E / 49.8722, 1.071149° 52′ 20″ Nord 1° 04′ 16″ Est / 49.8722, 1.0711
Altitude Min. 9 m – Max. 105 m
Superficie 7,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Scie

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Scie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Scie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-sur-Scie
Liens
Site web http://www.saint-aubin-sur-scie.fr

Saint-Aubin-sur-Scie est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à 5 km de Dieppe et traversée par la rivière la Scie, la ville connaît un développement régulier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Enguerrand II de Ponthieu, alors opposé au duc Guillaume, part combattre pour soutenir Guillaume d'Arques, mais est tué le 25 octobre 1053 lors de combats livrés à Saint-Aubin-sur-Scie, Comté d'Arques, en le Duché de Normandie.

Sur le circuit de Dieppe se déroulèrent sept Grand Prix de 1929 à 1935.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 30/10/2015)
Bernard Bazille DVD Réélu pour le mandat 2014-2020[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 109 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
456 506 498 474 564 547 551 575 551
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
553 592 571 543 575 622 699 676 716
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
748 721 796 850 835 791 742 742 809
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
832 861 966 1 087 1 111 1 120 1 208 1 177 1 129
2013 - - - - - - - -
1 109 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

La commune abrite une chapelle classée monument historique : elle dépend du château de Miromesnil, situé sur la commune de Tourville-sur-Arques, lieu de naissance de Guy de Maupassant, classé par arrêté du 9 juillet 1957[4].

Autres lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune possède quelques bâtiments publics et privés :

  • une école primaire s'appelant "Les Petits Princes" comportant deux classes (CE1+CE2 et CM1+CM2 (le CP étant à Sauqueville)) et deux professeurs (Mme Sophie Coulon (directrice) et M. Guerout) Un/des professeur(s) de musique venant de l'école nationale de musique de Dieppe et un(e) professeur d'allemand viennent chacun une fois par semaine pour enseigner leur discipline respective
  • une école maternelle comportant plusieurs groupes portant des noms d'animaux (chat, papillons...). une nouvelle école maternelle se construit en 2015 et ouvrira ses portes début 2016. elle se situe à côté de l'école primaire en centre bourg.
  • une salle des fêtes (placée à côté de la gare ferroviaire, où se déroulent les différentes animations communales et locations privées de la salle.
  • une mairie en briques rouges et roses bordée d'un petit jardin
  • un pigeonnier
  • une belle église en grès et silex dont la rosace orne la façade qui borde la route. on y trouve des vitraux XIXème mais aussi quatre vitraux des années 50/
  • un très beau silo en briques rouges, juxtaposé à la gare, transformé en maison d'habitation
  • une chapelle sur le hameau des Vertus dite " Chapelle des Vertus" où se trouvent les statues de deux saints; Sainte Clotilde et Saint Onuphre
  • un cimetière canadien aux hameau des Vertus ( mais cimetière situé sur la commune d'Hautot sur Mer) où reposent 955 soldats tués pendant la Seconde Guerre mondiale dont 732 tués au cours de l'Opération Jubilée du 19 août 1942 (707 Canadiens, 232 Anglais, 6 Australiens, 4 Néozélandais, 1 Indien, 3 non identifiés). Tous les ans, des cérémonies commémoratives se déroulent pour une veillée le 18 août au soir avec les communes de Dieppe, Hautot sur Mer et saint Aubin sur Scie ainsi que le 19 aout au matin avec une célébration œcuménique en français et en anglais. ce cimetière est entretenu par la Commonwealth War Graves Commission
  • une tombe dans le cimetière communal concerne deux soldats aviateurs datée du 2 juin 1940 Commonwealth War Graves Commission
  • une pisciculture
  • des chambres d'hôtes de charme, gite, et fleuriste.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Aubin-sur-Scie

Les armes de la commune de Saint-Aubin-sur-Scie se blasonnent ainsi :
De sinople à la fasce ondée d'argent, accompagnée en chef de deux roues de moulin et en pointe d'une gerbe liée de trois épis de blé tigés et feuillés, le tout d'or.
Blason homologué par le Conseil Français d’Héraldique en 2004.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime,‎ (consulté le 27 octobre 2015).
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  4. « Notice no PA00101024 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]