Saint-Aubin-de-Cadelech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Aubin-de-Cadelech
Saint-Aubin-de-Cadelech
Le village de Saint-Aubin-de-Cadelech.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Intercommunalité Communauté de communes des Portes Sud Périgord
Maire
Mandat
Pascal Marty
2014-2020
Code postal 24500
Code commune 24373
Démographie
Gentilé Saint Aubinois
Population
municipale
336 hab. (2017 en augmentation de 4,35 % par rapport à 2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 41′ 38″ nord, 0° 28′ 56″ est
Altitude Min. 53 m
Max. 171 m
Superficie 13,66 km2
Élections
Départementales Canton du Sud-Bergeracois
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Cadelech
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Cadelech
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Cadelech
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Cadelech

Saint-Aubin-de-Cadelech est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe à la limite du département de Lot-et-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de Lot-et-Garonne.


Communes limitrophes de Saint-Aubin-de-Cadelech
Razac-d'Eymet Saint-Capraise-d'Eymet
Saint-Aubin-de-Cadelech Plaisance
Serres-et-Montguyard Lauzun
(Lot-et-Garonne)
Lalandusse
(Lot-et-Garonne)

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Prévention des risques[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2015 pour le Dropt — qui borde la commune au sud — à Saint-Aubin-de-Cadelech, impactant ses rives jusqu'à une largeur pouvant atteindre 300 mètres sur la rive nord en plusieurs endroits[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1790 et 1794, la commune actuelle est créée par fusion des communes de Cadelech et de Saint-Aubin-de-Cahuzac.
Ladite commune de Saint-Aubin-de-Cahuzac porta, au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale, le nom d'Aubin-de-Cahuzac[3].

Lors de la Première Guerre mondiale, 21 hommes de la commune sont morts. Un 22e est décédé le 26 novembre 1918, quinze jours après la fin du conflit, des suites d'un gazage à l'ypérite[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1977 1995 Élie Marty UDF Conseiller général (1982-1988)
Député (1986-1988)
1995 mars 2008 Guy Crombez    
mars 2008 mars 2014 Michel Joret SE Agriculteur
mars 2014[5] En cours Pascal Marty   Agriculteur

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Boofzheim (France) (Bas-Rhin)

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Saint-Aubin-de-Cadelech se nomment les Saint Aubinois[6].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2017, la commune comptait 336 habitants[Note 1], en augmentation de 4,35 % par rapport à 2012 (Dordogne : -0,67 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
705668682726730788736703700
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
720693672650685617582556587
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
523505511458508488496438460
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
472373331299338316311325330
2017 - - - - - - - -
336--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 148 personnes, soit 44,8 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (seize) a légèrement augmenté par rapport à 2010 (quinze) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,8 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte quarante-cinq établissements[12], dont vingt au niveau des commerces, transports ou services, douze dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, sept dans la construction, quatre dans l'industrie, et deux relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. PPR inondation - 24DDT20130001 - Dropt, DREAL Aquitaine, consulté le 15 avril 2019.
  2. [PDF] Rivière le Dropt – Saint-Aubin-de-Cadelech - Plan de prévention du risque inondation, p. 4, DREAL Aquitaine, consulté le 15 avril 2019.
  3. Saint-Aubin-de-Cadelech sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'EHESS, consulté le 21 janvier 2012.
  4. Daniel Bozec, « C'était le vingt-deuxième Poilu », Sud Ouest édition Dordogne, 11 novembre 2015, p. 12-13.
  5. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 25 août 2014.
  6. Fiche commune Saint-Aubin-de-Cadelech, Union des maires de la Dordogne, consultée le 26 novembre 2016.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. Dossier complet - Commune de Saint-Aubin-de-Cadelech (24373) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 20 décembre 2018.
  12. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 20 décembre 2018).
  13. Dossier complet - Commune de Saint-Aubin-de-Cadelech (24373) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 20 décembre 2018.
  14. a et b Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 170.