Saint-Arroman (Hautes-Pyrénées)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Arroman.

Saint-Arroman
Saint-Arroman (Hautes-Pyrénées)
Vue du village.
Blason de Saint-Arroman
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Arrondissement de Bagnères-de-Bigorre
Canton Neste, Aure et Louron
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses
Maire
Mandat
Valérie Duplan
2014-2020
Code postal 65250
Code commune 65385
Démographie
Gentilé Saint-Arromannais
Population
municipale
90 hab. (2016 en diminution de 10 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 02′ 44″ nord, 0° 24′ 07″ est
Altitude Min. 526 m
Max. 809 m
Superficie 4,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Saint-Arroman

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Saint-Arroman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Arroman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Arroman

Saint-Arroman est une commune française située dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Arroman dans les Hautes-Pyrénées
Localisation de Saint-Arroman dans le département des Hautes-Pyrénées.
65 HP 00 8681.jpg

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Saint-Arroman et des proches communes.
Communes limitrophes de Saint-Arroman[1]
Izaux Montoussé
Lortet Saint-Arroman
Bazus-Neste Mazouau Gazave

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de ruisseau ou cours d'eau d’importance qui traverse le village.

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat des Hautes-Pyrénées.

Le climat est tempéré de type océanique dû à l'influence proche de l'Océan Atlantique situé à peu près 150 km plus à l'ouest. La proximité des Pyrénées fait que la commune profite d'un effet de foehn, il peut aussi y neiger en hiver, même si cela reste inhabituel.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2012, le nombre total de logements dans la commune est de 72[2].
Parmi ces logements, 62.8 % sont des résidences principales, 30.0 % des résidences secondaires et 7.1 % des logements vacants.

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Hautaget au sud-est de Lannemezan

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[3] qui rapporte les dénominations historiques du village :

Dénominations historiques :

Étymologie : Sanctus Romanus donnant en gascon Sent Arroman (avec recul de l’accent tonique).

Nom occitan : Sent Arroma.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Arroman fut fondé au XIVe siècle par des habitants de ce qui est maintenant le village de Gazave, afin de fuir la peste noire.

Le fief de Saint Arroman existait depuis bien plus longtemps, puisqu'il a existe une famille de seigneurs et barons de Saint Arroman.

Monographie[modifier | modifier le code]

Cadastre napoléonien de Saint-Arroman[modifier | modifier le code]

Le plan cadastral napoléonien de Saint-Arroman est consultable sur le site des archives départementales des Hautes-Pyrénées[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 2001 Jean Morere    
mars 2001 2008 Henri Richon    
mars 2008 2014 Serge Sastre    
mars 2014 en cours Valérie Duplan    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Historique administratif[modifier | modifier le code]

Sénéchaussée d'Auch, pays des Quatre-Vallées, Vallée de Nestès, baronnie de Labarthe, canton de La Barthe-de-Neste (depuis 1790)[6].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Saint-Arroman appartient à la communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses créée en janvier 2017 et qui réunit 57 communes.

Services publics[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2016, la commune comptait 90 habitants[Note 1], en diminution de 10 % par rapport à 2011 (Hautes-Pyrénées : -0,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
358135310427438471401423406
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
397359358339300302304245243
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
202178176152159157161128124
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1231141089310710510010393
2016 - - - - - - - -
90--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Arroman.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le chevalier Didier de Bluze est reconnu noble de Saint-Arroman en 1420. Son fils Didier II est armé chevalier à la bataille de Castillon en 1453.
Martial de Bluze est seigneur de Saint-Arroman (1501-1572). Henry Bernard de Bluze de Saint-Arroman épouse la comtesse Magdelaine Isabeau de Gajan en 1634. En 1555, la seigneurie de Gajan est cédée à Martial de Bluze.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or à un geai au naturel nichant à la cime d'un chêne de sinople ; au chef de gueules denticulé de trois pièces du champ[12].
Commentaires : Ce blason est officiel (vérifié auprès de la mairie).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts municipal.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]