Saint-Amand (Fleurus)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Amand.
image illustrant une localité de la province de Hainaut
Cet article est une ébauche concernant une localité de la province de Hainaut.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Saint-Amand
Blason de Saint-Amand
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Charleroi
Commune Fleurus
Code postal 6221
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Saint-Amandinois(e)
Population 1 016 hab.
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 30′ nord, 4° 33′ est
Superficie 1 049 ha = 10,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Saint-Amand

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Saint-Amand

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Saint-Amand

Saint-Amand, en wallon Sint-Amand ; autrefois Saint-Amand-lez-Fleurus) est un village sis au nord de la Ville de Fleurus à laquelle il est administrativement rattaché (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Éléments d'histoire[modifier | modifier le code]

  • La chaussée romaine de Bavay à Cologne (Chaussée Brunehaut ou Via Belgica) longe le nord de l'entité.
  • Des fouilles archéologiques faites au début du XXe siècle, au sud du hameau 'l'Escaille' ont mis au jour la présence d'un cimetière franc datant du Moyen Âge.
  • La bataille de Ligny (16 juin 1815) qui, deux jours avant sa défaite à Waterloo, fut la dernière victoire de Napoléon, se déroula en partie sur le territoire de Saint-Amand. Il y eut à Saint-Amand une première rencontre entre le duc de Wellington (Angleterre) et Blücher (Prusse).
  • Le 24 juillet 1944, Emmanuel Dumont de Chassart, le bourgemestre de Saint-Amand et responsable de la résistance dans la région du Brabant-Wallon, fut invité par des collaborateurs rexistes déguisés en militaires allemands pour un rendez-vous à la Kommandantur. Sur le chemin il sera abandonné dans un fossé après avoir été criblé de balles[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysage[modifier | modifier le code]

Plaine de Chassart, Hesbaye Namuroise (faciès), bas-plateaux de Brabant-Hesbaye (ensemble paysager)

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Vallée de la Ligne, bassin de la Meuse (via l'Orneau puis la Sambre)

Hameaux[modifier | modifier le code]

Sur le versant ouest de la Ligne, du sud au nord:

  • Saint-Amand (village)
  • Saint-Jacques
  • la Croisette/la Haye
  • le Longpré
  • hameaux de Brigode

Sur le versant est de la Ligne, du sud au nord:

  • les Trieux
  • le Marais (écoles)
  • l'Escaille

Au nord-ouest, hors du village:

Armoiries officieuses[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Blason ville be Saint-Amand (Fleurus).svg

Blasonnement: écartelé au premier et au quatrième d'or à la fasce de gueules surmontées de trois cygnes (symbole de la famille de Brigode qui était à l'époque un hameau seigneurial) rangées du même, au deuxième et au troisième barré de gueules et d'argent au lion d'or brochant sur le tout.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)« Biographie Emmanuel Dumont de Chassart » (consulté le 21 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]