Saint-Adolphe-d'Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Howard et Saint Adolphe.
Saint-Adolphe-d'Howard
Hôtel de ville
Hôtel de ville
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Subdivision régionale Les Pays-d'en-Haut
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Claude Charbonneau
2017-2021
Démographie
Gentilé Adolphin, ine
Population 3 509 hab. (2016)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 00″ nord, 74° 20′ 00″ ouest
Superficie 14 400 ha = 144 km2
Divers
Code géographique 77065
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Adolphe-d'Howard

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Adolphe-d'Howard
Liens
Site web www.stadolphedhoward.qc.ca

Saint-Adolphe-d'Howard est une municipalité dans la municipalité régionale de comté des Pays-d'en-Haut au Québec, située dans la région administrative des Laurentides. Elle est nommée en l'honneur de l'abbé Adolphe Jodoin et de sir Frederic Howard[1].

Situation[modifier | modifier le code]

La municipalité est située au sud-est de Sainte-Agathe-des-Monts, et au nord de Morin-Heights.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1983 Saint-Adolphe a fêté son centenaire, plusieurs activités furent organisées afin de commémorer l'établissement des premiers colons.

Administration[modifier | modifier le code]

Lors des élections municipales de 2017, dans une course à la mairie opposant quatre candidats, Claude Charbonneau a été élu avec 663 voix. Claude Charbonneau succède à Lisette Lapointe, ancienne députée péquiste de Crémazie qui fut en poste à la mairie de la municipalité de 2013 à 2017 [2].

Le conseil municipal issu des élections de 2017 est le suivant :

  • Claude Charbonneau, maire
  • Mylène Joncas, conseillère, siège 1
  • Daniel Millette, conseiller, siège 2
  • Isabelle Jacques, conseillère, siège 3
  • Dre. Chantal Valois, conseillère, siège 4
  • Monique Richard, conseillère, siège 5
  • Serge St-Pierre, conseiller, siège 6

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
2 263 2 632 2 684 3 563 3 702 3 509

Attraits[modifier | modifier le code]

Nichée au cœur d'un paysage de lacs et de montagnes et située à seulement 85 km de Montréal, Saint-Adolphe-d'Howard a fait sa marque depuis plusieurs décennies comme lieu de villégiature prisé des Laurentides. La municipalité compte entre autres sur ses 85 lacs afin d'attirer une clientèle à la recherche de plaisirs nautiques. L'hiver, la station Mont-Avalanche accueille les adeptes de sport de glisse tandis que le Centre Plein air propose aux randonneurs plusieurs circuits de sentiers pédestres et de ski de fond offrant des points de vue intéressants sur les paysages de Saint-Adolphe.

La vie culturelle, sportive et récréative de la Municipalité de Saint-Adolphe est riche et diversifiée. Les activités du Camp Musical des Laurentides[3], les expositions d'Arts et culture Saint-Adolphe, de même que plusieurs concerts de musique classique s'offrent aux résidents et visiteurs durant la belle saison. Le volet sportif occupe également un place de choix, notamment avec le Festival de Triathlon d'hiver en février et la Traversée des Trois lacs en juillet.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

L'ancien premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau y possédait une résidence secondaire sur les rives du lac du Cœur, dont la propriété a été cédée à ses deux fils, Alexandre et Justin, quinze ans après son décès[4].

Lors de la guerre froide entre le bloc de l'Est et de l'Ouest, dans les années 1950 aux années 1980, Saint-Adolphe-d'Howard accueillait la base militaire du Lac-Saint-Denis, une base de NORAD qui effectuait la surveillance aérienne de la région de Montréal et du sud-ouest du Québec. Elle fut démantelée un peu avant la fin de la guerre froide. Il reste encore des vestiges de l'occupation militaire canadienne sur la montagne du Lac-St-Denis[5].

Éducation[modifier | modifier le code]

La Commission scolaire des Laurentides administre les écoles francophones:

La Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier administre les écoles anglophones:

Jumelage[modifier | modifier le code]

La municipalité est reliée à la commune d'Anthy-sur-Leman, dans la Région Rhône-Alpes, en France.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Faustin–Lac-Carré Sainte-Agathe-des-Monts Val-David Rose des vents
Montcalm N Val-Morin
O    Saint-Adolphe-d'Howard    E
S
Wentworth-Nord Morin-Heights

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Gouvernement du Québec, « Saint-Adolphe-d'Howard », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

Liens externes[modifier | modifier le code]