Saint-Étienne-de-Vicq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Étienne (homonymie).
Saint-Étienne-de-Vicq
Château de Verseilles.
Château de Verseilles.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Lapalisse
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lapalisse
Maire
Mandat
Jean-Claude Pothier
2014-2020
Code postal 03300
Code commune 03230
Démographie
Population
municipale
527 hab. (2014)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 39″ nord, 3° 32′ 03″ est
Altitude Min. 278 m – Max. 482 m
Superficie 19,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Vicq

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Vicq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Vicq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Vicq

Saint-Étienne-de-Vicq est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Vichy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-de-Vicq est située au sud-est du département de l'Allier, « au pied de la Montagne bourbonnaise » et « à seulement dix kilomètres de Cusset »[1].

Elle est limitrophe avec six autres communes[2] :

Communes limitrophes de Saint-Étienne-de-Vicq
Magnet Billezois
Bost Saint-Étienne-de-Vicq Saint-Christophe
Cusset Molles

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Mourgon[1], affluent rive droite de l'Allier.

Transports[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par les routes départementales 76 (reliant la RD 906b à Saint-Christophe) et 262 (liaison de Magnet au village de La Bruyère). Au sud, la RD 25 relie Cusset à Châtel-Montagne. Au nord, la RD 906b relie Cusset à Billezois et permet de rejoindre Lapalisse[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 239 logements, contre 219 en 2008. Parmi ces logements, 87,7 % étaient des résidences principales, 3 % des résidences secondaires et 9,3 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 99,1 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0,9 % des appartements[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 80,6 %, en hausse sensible par rapport à 2008 (78,5 %). La part de logements HLM loués vides était de 1,9 % (contre 3,3 %)[a 2].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Un seul risque est recensé sur la commune : le risque sismique, où la commune est classée en zone de sismicité faible (ou de niveau 2)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site, habité depuis l'époque gallo-romaine, est situé sur la voie romaine de Vichy à Roanne[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le maire sortant a été réélu aux élections municipales de 2014. Trois adjoints ont été désignés[4],[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Pierre Gardette    
mars 2008 en cours
(au 8 avril 2014)
Jean-Claude Pothier[6] DVG Agriculteur retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 527 habitants, en augmentation de 4,56 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
589 589 456 672 691 676 611 711 722
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
728 722 744 746 747 714 775 754 672
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
676 680 653 537 552 561 534 491 464
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
442 451 419 390 406 431 456 522 527
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à soixante ans (23 %)[a 3] est en effet inférieur au taux national (24 %) et au taux départemental (32 %).

À l'inverse des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est inférieure à la population masculine. Le taux (49,2 %) est inférieur au taux national (51,6 %).

Pyramides des âges en 2013 en pourcentage
Commune de Saint-Étienne-de-Vicq[a 4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,4 
7,5 
75 à 89 ans
9,3 
15,8 
60 à 74 ans
12,5 
17 
45 à 59 ans
21,8 
22,6 
30 à 44 ans
21 
13,6 
15 à 29 ans
14,4 
23 
0 à 14 ans
20,6 
Département de l'Allier[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90 ans ou +
2,1 
9,5 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
18,9 
21,5 
45 à 59 ans
20,4 
17,6 
30 à 44 ans
16,5 
15,2 
15 à 29 ans
13,3 
16,8 
0 à 14 ans
14,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-de-Vicq dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[12], membre d'un regroupement pédagogique intercommunal instauré en 1982 avec les communes d'Isserpent et de Saint-Christophe[13].

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens sont scolarisés à Lapalisse[14] et les lycéens à Cusset, au lycée de Presles[15] (renommé lycée Albert-Londres).

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2013, la population âgée de quinze à soixante-quatre ans s'élevait à 328 personnes, parmi lesquelles on comptait 75,2 % d'actifs dont 65,9 % ayant un emploi et 9,3 % de chômeurs[a 5].

On comptait 46 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 217, l'indicateur de concentration d'emploi est de 21,1 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[a 6].

182 des 217 personnes âgées de quinze ans ou plus (soit 83,6 %) sont des salariés[a 7]. 12,6 % des actifs travaillent dans la commune de résidence[a 8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Saint-Étienne-de-Vicq comptait quatorze entreprises : une dans l'industrie, trois dans la construction et dix dans le commerce, les transports et les services divers[a 9].

En outre, elle comptait seize établissements[a 10].

Agriculture[modifier | modifier le code]

L'agriculture représente l'activité principale de la commune[13].

La commune comptait onze exploitations agricoles en 2010 ; ce nombre est pourtant en nette diminution par rapport à 2000 (19) et à 1988 (38)[16].

La superficie agricole utilisée sur ces exploitations était de 1 796 hectares en 2010, dont 777 ha sont allouées aux terres labourables et 1 019 ha sont toujours en herbe[16].

Commerce et services[modifier | modifier le code]

La base permanente des équipements de 2015 ne recensait aucun commerce[17].

La commune possède toutefois un restaurant, bar et épicerie, avec un dépôt de pain[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Étienne
Église Saint-Étienne.

Saint-Étienne-de-Vicq compte deux monuments répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[18].

  • L'église Saint-Étienne, des XIe et XIIe siècles, classée monument historique par arrêté du 14 janvier 1932, possède la particularité d'avoir un clocher complètement circulaire[19].
  • Le château de Verseilles, maison forte des XVe et XVIIe siècles, est inscrit aux monuments historiques par arrêté du 19 mai 2003[20].
  • La Butte de Malakof est un autre monument mais pas protégé aux M.H.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste Bletterie, Saint-Étienne-de-Vicq, notice historique, Cusset, 1890.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T0 – Population par grandes tranches d'âges.
  4. POP T3 – Population par sexe et âge en 2013.
  5. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 – Emploi et activité.
  7. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2013.
  8. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  9. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au .
  10. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au .
  • Autres sources :
  1. a, b et c « Découvrir la commune de Saint Etienne de Vicq », Communauté de communes du Pays de Lapalisse (consulté le 9 août 2016).
  2. a et b Carte de Saint-Étienne-de-Vicq sur le site Géoportail de l'IGN.
  3. « Résultat de la recherche : Saint-Étienne-de-Vicq », sur macommune.prim.net (consulté le 9 août 2016).
  4. « Jean-Claude Pothier réélu maire », La Montagne, Vichy,‎ , p. 21.
  5. « Vie municipale à Saint Etienne de Vicq », Communauté de communes du Pays de Lapalisse (consulté le 9 août 2016).
  6. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 7 juin 2014).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département de l'Allier (03) », Insee.
  12. Annuaire des établissements de Saint-Étienne-de-Vicq sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  13. a, b et c « Vivre dans la commune de Saint Etienne de Vicq », Communauté de communes du Pays de Lapalisse (consulté le 9 août 2016).
  14. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  15. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  16. a et b « Données générales des exploitations ayant leur siège dans Saint-Étienne-de-Vicq commune », Ministère de l'Agriculture (consulté le 9 août 2016).
  17. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], Insee, .
  18. « Liste des monuments historiques de Saint-Étienne-de-Vicq », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Eglise Saint-Etienne », notice no PA00093270, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Château de Verseilles », notice no PA00093269, base Mérimée, ministère français de la Culture.