Saint-Éphrem-de-Beauce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Éphrem-de-Beauce
Drapeau de Saint-Éphrem-de-Beauce
Drapeau de Saint-Ephrem
Saint-Éphrem-de-Beauce
Pont Napoléon-Grondin
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Beauce-Sartigan
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Normand Roy
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Éphremois, oise ou fetonne, ne (mots croisés )
Population 2 400 hab. ()
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 00″ nord, 70° 57′ 00″ ouest
Superficie 11 900 ha = 119 km2
Divers
Code géographique 2429112
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Éphrem-de-Beauce

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Éphrem-de-Beauce

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Éphrem-de-Beauce

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Éphrem-de-Beauce
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Éphrem-de-Beauce est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Beauce-Sartigan au Québec (Canada), située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches. Elle est nommée en l'honneur d'Éphrem le Syrien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Beauce-Sartigan

La municipalité de Saint-Éphrem-de-Beauce trouve au sud-ouest de Saint-Georges, sur les rives de la rivière Hamel. La superficie de la municipalité est d'environ 115 kilomètres carrés.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Clotilde-de-Beauce Saint-Victor Rose des vents
Adstock N Saint-Benoît-Labre
O    Saint-Éphrem-de-Beauce    E
S
La Guadeloupe Saint-Honoré-de-Shenley

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
2 5282 5852 6272 5672 400

Administration[modifier | modifier le code]

  • 1855 : Constitution de la municipalité de canton de Tring
  • 1er janvier 1864 : La municipalité de paroisse de Saint-Éphrem de Tring est créé lors du démembrement de Tring.
  • 1er mars 1870 : Saint-Éphrem de Tring change son statut pour celui de municipalité.
  • 10 juin 1897 : La municipalité de village de Saint-Éphrem de Tring se détache de la municipalité.
  • 15 décembre 1956 : La municipalité de Saint-Éphrem de Tring change son nom pour celui de municipalité de paroisse de Saint-Éphrem de Beauce
  • 15 mars 1969 : La paroisse de Saint-Éphrem de Beauce devient la paroisse de Saint-Éphrem-de-Beauce, le village de Saint-Éphrem de Tring devient quant à lui le village de Saint-Éphrem-de-Tring.
  •  : Fusion entre Saint-Éphrem-de-Tring et Saint-Éphrem-de-Beauce pour devenir la municipalité de Saint-Éphrem-de-Beauce.

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[1].

Saint-Éphrem-de-Beauce
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Luc Lemieux Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Normand Roy Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Origine du drapeau[modifier | modifier le code]

Il aborde les mêmes couleurs que celui de la France pour signifier nos origines françaises. Il contient trois feuilles d'érable de couleur verte dans la section blanche du drapeau. Celles-ci représentent le pays de l'érable et les trois groupes fondateurs venant de St-Isidore, Sainte-Marie et de Beauceville. Il fut créé en 1955.

Économie[modifier | modifier le code]

Quelques industries importantes s'y trouvent dont:

  • René Matériaux Composites
  • Porte Baillargeon
  • Industrie PHL
  • Filature Lemieux
  • Transport Couture
  • L'art Du Paysage
  • National Granit
  • Les entreprises Danplex

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La sacristie de la première chapelle a été érigée en 1866, démontée en 1974 et reconstruite en 1982[2]. Au même moment, le premier cimetière a vu le jour[3]. Il a été fermé en 1882 lors de l'ouverture du cimetière adjacent à la nouvelle église[4].

L'église de Saint-Éphrem a été érigée entre 1880 et 1884[5],[6]. Elle a été dessinée par l'architecte David Ouellet[7]. Il a également conçu le presbytère[8]. Louis Jobin a sculpté le monument au Sacré-Cœur localisé devant l'édifice religieux[9].

Sur le plan de l'architecture résidentielle, les maisons Vital-Roy, Roméo-Poulin et Deslauriers ont été bâties respectivement entre 1840 et 1860, en 1842 et en 1867 dans des secteurs ruraux[10]. La maison Adrienne-Lemieux a été construite vers 1913 dans le style « Boomtown »[11]. Datant du milieu du XIXe siècle, les maisons Georges-Pépin et Georges-Poulin ont été démolies au cours des années 1990[12],[13].

Construit en 1933 dans le type « Town québécois », le pont couvert Napoléon-Grondin permet de traverser la rivière du bras Saint-Victor[14].

La municipalité compte dix sites protégés et valorisés pour leur intérêt patrimonial[15].

Festival[modifier | modifier le code]

Jumelage et coopération[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  2. « Sacristie de la Première-Chapelle - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  3. « Premier cimetière de Saint-Éphrem - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  4. « Cimetière de Saint-Éphrem-de-Beauce - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  5. « Inventaire des lieux de culte du Québec - Fiche », sur www.lieuxdeculte.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  6. « Église et sacristie de Saint-Éphrem-de-Beauce - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  7. « Ouellet, David - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  8. « Presbytère de Saint-Éphrem-de-Beauce - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  9. « Monument du Sacré-Coeur - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  10. « Maison Deslauriers - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  11. « Maison Adrienne-Lemieux - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  12. « Maison Georges-Pépin - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  13. « Maison Georges-Poulin - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  14. « Pont Napoléon-Grondin - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 août 2019)
  15. Selon une recherche réalisée le 6 août 2019 dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Les sites en question sont la première sacristie, l'église et sacristie, le presbytère, le monument au Sacré-Cœur, le cimetière, les maisons Adrienne-Lemieux, Deslauriers, Roméo-Poulin, Vital-Roy et le pont Napoléon-Grondin. Quatre sites ont vu leur citation abrogée, soit le premier cimetière, la voie ferrée du Quebec Central et les maisons Georges-Pépin et Georges-Poulin.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]