Sailly-le-Sec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sailly.
Sailly-le-Sec
Mairie-école.
Mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Corbie
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Somme
Maire
Mandat
Thierry Manten
2014-2020
Code postal 80800
Code commune 80694
Démographie
Population
municipale
344 hab. (2014)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 55′ 16″ nord, 2° 35′ 01″ est
Altitude Min. 27 m – Max. 112 m
Superficie 6,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Sailly-le-Sec

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Sailly-le-Sec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sailly-le-Sec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sailly-le-Sec

Sailly-le-Sec est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France. C’est aussi l’ancien nom de Sailly-Flibeaucourt avant 1906.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Cliquer sur la carte pour agrandir.

Sept communes bornent le territoire :

- Treux,
- Ville-sur-Ancre,
- Sailly-Laurette,
- Le Hamel,
- Vaire-sous-Corbie
- Vaux-sur-Somme,
- Méricourt-l'Abbé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sailly-le-Sec est le lieu où fut abattu l'as de l'aviation allemande Manfred von Richthofen - dit le Baron rouge - le 21 avril 1918.

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement de Péronne pour intégrer l'arrondissement d'Amiens[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Thierry Manten   Réélu pour le mandat 2014-2020[2], [3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 344 habitants, en diminution de -6,01 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 556 548 547 634 682 649 739 729
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
682 693 648 594 598 546 509 485 448
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
410 390 356 256 279 281 262 280 256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
269 223 214 198 268 266 352 346 344
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin[8],[9].
  • Monument à la 3e division australienne.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]