Saillat-sur-Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saillat-sur-Vienne
Saillat-sur-Vienne
L'usine International Paper.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Rochechouart
Canton Saint-Junien
Intercommunalité Communauté de communes Porte Océane du Limousin
Maire
Mandat
Jacques Bertrand
2014-2020
Code postal 87720
Code commune 87131
Démographie
Population
municipale
844 hab. (2015 en augmentation de 4,58 % par rapport à 2010)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 19″ nord, 0° 48′ 57″ est
Altitude Min. 153 m
Max. 254 m
Superficie 6,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Saillat-sur-Vienne

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Saillat-sur-Vienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saillat-sur-Vienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saillat-sur-Vienne

Saillat-sur-Vienne (Salhac en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Saillat-sur-Vienne en Haute-Vienne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saillat-sur-Vienne[1]
Étagnac
(Charente)
Saint-Junien
Chassenon
(Charente)
Saillat-sur-Vienne Chaillac-sur-Vienne
Rochechouart

Géologie[modifier | modifier le code]

La commune se situe en bordure d'un cratère météoritique, formé il y a environ 200 millions d'années, l'astroblème de Rochechouart-Chassenon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saillat n'était autrefois qu'un petit village dépendant de Chaillac-sur-Vienne[2]. En 1875 a lieu la création de la ligne de chemin de fer entre Limoges et Angoulême. Saillat est dotée d'une gare qui porte son nom. Dès lors l'importance du village grandit, avec sa population, et la création près de lui d'une papeterie qui aura un grand avenir. La population de Chaillac-sur-Vienne se divise vite en deux groupes distincts d'habitants, les agriculteurs de l'Est et les ouvriers de l'Ouest.

Dans les années 1920, les ouvriers de l'usine, en grève, la détériorent. Les entrepreneurs de l'usine présentent la facture des réparations à la mairie de Chaillac-sur-Vienne. Les agriculteurs de l'est ne veulent pas la payer pour les ouvriers de l'ouest. La scission entre les deux populations se conclut par la création de la commune de Saillat par démembrement de Chaillac-sur-Vienne, le 2 janvier 1928. La nouvelle commune n'avait pas d'église. Elle est construite en 1933 et bénie le 2 avril 1934. Saillat devient Saillat-sur-Vienne par le décret du 3 août 1953.

En 1955, la papeterie décuple sa capacité de production et, en 1963, elle prend son envol. Les rames de papiers fabriquées à Saillat se vendent dans le monde entier. Depuis 1989, la papeterie est devenue la principale unité européenne du groupe nord-américain International Paper. Elle transforme chaque année près de 1,4 million de tonnes de bois en environ 320 000 tonnes de pâte à papier, 95 millions de ramettes de format A4 et A3, 240 000 tonnes en papier blanc, 22 000 tonnes en papiers de couleur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 René Charles[3] ADS  
en cours Jacques Bertrand ADS  
Les données manquantes sont à compléter.

Participations aux élections[modifier | modifier le code]

Élection Inscrits Abstentions Votants Blancs
et nuls
Exprimés Résultat
Référendum 1992 (Maastrich) 840 193 (22,98 %) 647 (77,02 %) 41 (6,34 %) 606 (93,66 %) OUI : 250 (41,25 %) ; NON : 356 (58,75 %)
Européennes 2004 726 339 (46,69 %) 387 (53,31 %) 16 (4,13 %) 371 (95,87 %)
Référendum 2005 717 192 (26,78 %) 525 (73,22 %) 15 (2,86 %) 510 (97,14 %) OUI : 143 (28,04 %) ; NON : 367 (71,96 %)
Présidentielle 2007 729 90 (12,35 %) 639 (87,65 %) 20 (3,13 %) 619 (96,87 %) Nicolas Sarkozy : 230 (37,16 %) ; Ségolène Royal : 389 (62,84 %)
Municipales 2008 (15 sièges à pourvoir) 523 190 (25,50 %) 555 (74,50 %) 19 (2,55 %) 536 (871,95 %) Nouveau maire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1931. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2015, la commune comptait 844 habitants[Note 1], en augmentation de 4,58 % par rapport à 2010 (Haute-Vienne : -0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
884 780 894 913 1 005 1 232 1 268 1 112 962
1999 2006 2007 2012 2015 - - - -
905 822 812 832 844 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Usine International Paper
  • Église

Patrimoine oral[modifier | modifier le code]

Série de témoignages recueillis sur la commune auprès de Mathieu Vignaud[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]