Sagittaire (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sagittaire
Image illustrative de l’article Sagittaire (bateau)
Type Chasseur de mines de type tripartite
Histoire
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale
Commanditaire France
Chantier naval Lorient
Quille posée 1er février 1993
Lancement 14 janvier 1995
Armé 2 avril 1996
Statut En service
Équipage
Équipage 5 officiers, 32 officiers mariniers, 12 quartiers-maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 51,50 m
Maître-bau 8,90 m
Tirant d'eau 3,80
Tirant d'air 21,50 m
Déplacement 615 t en pleine charge
Propulsion Moteur diesel Werkspoor-Wärtsilä ARUB 215 V 12
Puissance 1 900 ch
Vitesse 15 nœuds sur propulsion principale, 7 sur propulsion auxiliaire
Caractéristiques militaires
Armement 1 mitrailleuse AA 20 mm F2, 2 mitrailleuses 12,7 mm, 2 mitrailleuses 7,62 mm
Rayon d'action 3 000 milles nautiques à 12 nœuds
Carrière
Port d'attache Brest
Indicatif M650

Le Sagittaire (numéro de coque M650) est un chasseur de mines de classe Tripartite de la Marine française.

Construction et missions[modifier | modifier le code]

Le Sagittaire[1] est construit entre 1993 et 1995 pour une admission au service actif en 1996. Sa ville marraine est Concarneau.

Ses missions sont « la détection, la localisation, la classification, l'identification puis la destruction ou neutralisation des mines par fonds de 10 à 80 mètres, le guidage des convois sous menace de mines et la pénétration sous la mer, la recherche d'épaves »[2].

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

Il participe en , avec L'Aigle et un détachement du groupe plongeurs démineurs de la Manche, à l'exercice de guerre des mines franco-émirien « East Dolphin 19 » au large des côtes des Émirats arabes unis[3].

Commandement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un bateau portant ce nom était en construction à Brest en 1782, cf J. de Montmartin, Notes sur les familles Collas de La Barre ou de La Baronnais, Collas de La Motte, Collas Du Roslan et Goury Du Roslan, P. Renouard, Paris, 1901
  2. Citation tirée du site de la marine française
  3. « Exercice de guerre des mines franco-émirien East Dolphin 19 », Cols bleus, 25 mars 2019.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]