Sageuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chapeau à l'ancienne,
un des piliers des sageuks.

Sageuk est une locution coréenne (사극) dont la traduction mot à mot est « drame historique ». Dans son usage international, ce terme se réfère aux séries télévisées et aux films coréens dont l'action se situent durant la période Joseon ou avant[1]. Parfois le réalisateur affirme suivre des sources historiques précises (Tentatives d'assassinat contre Jeongjo (en), Dong Yi, Jingbirok), parfois il introduit explicitement d'importantes distorsions (Painter of the wind (en), Time slips Dr. Jin (en)). Parfois aussi le thème sageuk est traité avec une certaine ironie (Sungkyunkwan Scandal (성균관 스캔들), Les Soldats de l'Apocalypse ( 천군)).

Climat[modifier | modifier le code]

Dangui/seuran chima.

Un « climat sageuk » est créé par un emploi systématique de locutions vieillies et de proverbes anciens. Les proverbes sont sous-titrés en hanja, et le tout est abondamment traduit en Coréen moderne. De même, pour les séries où apparaissent un très grand nombre de personnages, il est fréquent que des sous-titres incrustés (hangeul) précisent le nom et la qualité de celui qui parle. L'utilisation du format *.srt pour les sous-titres en français (ou autres langues étrangères) pousse parfois les traducteurs à ne pas rendre les sous-titres de la VO Coréenne. Le format *.ssa, plus récent, permet d'incruster les sous-titres en deux endroits différents (texte des acteurs et commentaires).

Et, bien entendu, pas de sageuk sans chapeaux[2], ni hanboks.

Industrie[modifier | modifier le code]

Les lieux de tournages, que ce soit des emplacements dédiés ou des sites préexistants, sont des lieux d'attraction touristiques. C'est ainsi que KTO, l'Organisation du Tourisme coréen (dépendant du ministère de la Culture et du Tourisme) répertorie un ensemble de possibilités dans une page dédiée, donnant des descriptions détaillées des séries : The Moon That Embraces the Sun, Queen Seondeok of Silla, Painter of the wind, Taewangsasingi (Legend), Jumong, Hwang Jiny, Seodongyo, Heojun, Daejanggeum, Damo et de leur tournage[3] ; ainsi, Dae Jang Geum a été touré au Daejanggeum Theme Park.

La location des lieux de tournages permet de financer des réalisations culturelles majeures comme le Korean Folk Village (Hanguk Minsokchon, 한국 민속촌) situé non loin de la Forteresse de Hwaseong, environ 30 km au sud de Seoul.

Sous-entendus[modifier | modifier le code]

Les fictions historiques permettent bien des allusions. Par exemple, il arrive que des lieux situés actuellement en Corée du Nord soient actualisés sous leur désignation politiquement correcte, utilisant les noms Sud-coréens des provinces du Nord. Autre exemple, Time slips Dr. Jin (en) montre en détail le vol des archives Uigwe par les troupes françaises[n 1] et la série est diffusée au moment où est discuté le rapatriement des « Hwaseong Seongyeokuigwe » (Archives Royales de la Construction de la Forteresse Hwaseong)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. il est intéressant de comparer avec Uigwe

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Introduction to Sageuks – Three Kingdom Period Korean Historical... », sur Three Kingdom Period Korean Historical Dramas (consulté le 20 octobre 2015).
  2. Rossetti 2002.
  3. Korea Tourism Organization, Filming Location Tours.
  4. Chevalier 1898.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Chevalier, Cérémonial de l'achèvement des travaux de Hoa Syeng (Corée) 1800 [« Hwaseong Uigwe »], vol. 9, E. J. Brill, coll. « Toung Pao », , 384–396 p. (lire en ligne)
  • Carlo Rossetti (trad. de l'italien par No Mi-sug et Alain Génétiot), La Corée et les Coréens : impressions et recherches sur l'Empire du Grand Han [« Corea e Coreani »], Paris, Maisonneuve et Larose, (1re éd. 1904), 478 p. (ISBN 2-7068-1597-3)