Safy Boutella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Safy Boutella
Naissance
Pirmasens (ex.RFA)
Activité principale Compositeur, arrangeur, musicien
Site officiel www.safyboutella.com

Safy Boutella est un compositeur, arrangeur, musicien et metteur en scène algérien, diplômé du Berklee College of Music de Boston. On lui doit notamment l'album Kutché, avec Cheb Khaled, co-produit par Safy Boutella et Martin Meissonnier, l'album jazz Mejnoun (en), plus de soixante-dix musiques de film et la réalisation de 5 fresques musicales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Baigné dans la musique traditionnelle algérienne, Safy Boutella a exploré de nombreuses voies pour créer son propre univers. Dès 1981, de retour des États-Unis, il a donné plusieurs concerts "undergound" en Algérie, développant une musique basée sur les rythmes composés et sur la fusion de sonorités maghrébine, orientale et occidentale, passées et présentes.

En 1986, il sort avec Cheb Khaled l'album Kutché qu'il co-produit avec Martin Meissonnier et pour lequel il signe également les arrangements. Kutché sera le précurseur du raï des années 1990, il en établit les règles : puiser dans les standards traditionnels (notamment les années 1950) en y ajoutant des sonorités à connotations jazz, occidentales et orchestrales. L'album sera classé parmi les 100 meilleurs albums du siècle (44e place) par Le Monde et la Fnac.

En 1992 la sortie de son album Mejnoun (en) est saluée par la critique comme l'un des dix meilleurs album de l'année. Cet album a inspiré et initié de nombreux musiciens et l'a mené en Algérie, en France, aux États-Unis, au Canada lors d'une tournée entre 1992 et 1996.

En juillet 2007, il célèbre ses trente ans de musique dans un concert, ZARBOT', du nom de la toupie que continuent de lancer, comme lui jadis, les enfants de la Casbah d'Alger. Avec plus de quarante musiciens sur scène, dont une formation de vingt cordes, des invités prestigieux témoignant de ses collaborations comme arrangeur de Cheb Khaled, Djamel Allam, Abdy ou la chanteuse lyrique Fadela Chebab... il a embrasé le ciel du Théâtre de Verdure d'Alger...

2010, il est contacté par le « Festival Mawazine »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) pour revisiter le répertoire du mythique groupe marocain des années 1970, Nass El Ghiwane. Il s'immerge dans un univers puissant et dense, celui des ghiwane, ces conteurs du quotidien et des maux des peuples. Encore une fois, le son furieux et soyeux de l'artiste jaillit sur scène à l'été 2011 pour un concert mémorable où il crie l'unicité du Maghreb.

En 2012, il est invité par le Doha Tribeca Film Festival, au Qatar, à se produire avec ses musiciens lors de la cérémonie de remise des awards aux films en compétition.

Parallèlement, depuis les années 1980, il est l'auteur de plus de soixante-dix musiques de films, collaborant au cinéma algérien, français, anglais, italien... On lui doit la musique du film Automne, octobre à Alger, sur les émeutes de 1988. Film de Malik Lakdhar-Hamina qui n'est toujours pas sorti en Algérie. Il a également collaboré avec Rachid Bouchareb pour les musiques des films Little Senegal, Poussières de vie, Cheb, ou encore avec Merzak Allouache pour Salut Cousin. La musique du film de Christophe Ruggia Le Gone du Chaâba est encore l'une de ses multiples contributions. Il a par ailleurs été le comédien principal dans plusieurs long métrage dont "Layla, ma raison" de Taïeb Louhichi ou La Nuit du crime du réalisateur marocain Nabyl Lahlou.

Safy Boutella a également conçu, composé et mis en scène des spectacles grandioses (dont certains sont le fruit d'un long travail avec les Touaregs) : Rêve Bleu en 1988, La Source en 2001 devant un public de 90 000 personnes au Stade Olympique du 5 juillet à Alger ou encore Watani en 2002, fresque historique également présentée dans le même stade et retransmis en direct par la Télévision algérienne à l'occasion du quarantième anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.

Vie privée[modifier | modifier le code]

C'est le fils du colonel Mohamed Rabah Boutella. Safy Boutella est aussi le père de la danseuse et comédienne Sofia Boutella. Danseuse Hip-Hop atypique et égérie de Nike depuis 2005, elle a notamment dansé pour Madonna lors des tournées Confession Tour en 2006 et Sticky & Sweet Tour en 2008, et pour Michael Jackson en 2009. Elle a tenu des rôles dans plusieurs films internationaux comme Kingsman : Services secrets (2015), Star Trek : Sans limites (2016) ou La Momie (2017). Il a également un fils Azad Boutella.

Discographie[modifier | modifier le code]

albums

arrangements et réalisations pour :

Filmographie[modifier | modifier le code]

Plus de soixante-dix musiques de films

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Les 100 personnalités de la diaspora africaine : Safy Boutella », Jeune Afrique, no 2536-2537, du 16 au 29 août 2009, p. 58
  • " Cela s'est passé un 6 janvier..." par Babzman

Liens externes[modifier | modifier le code]