Sadek al-Azem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azem.
Sadek al-Azem
Sadiq Jalal al-Azm at UCLA 5-10-06.jpg

Sadek al-Azem en 2006.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Distinctions
Prix Érasme ()
Prix Leopold-Lucas (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Sadik Al-Azm ou Sadek Al-Azem (en arabe : صادق جلال العظم  ; translittération : Sadīq Dschalāl al-ʿAzm), né en à Damas (Syrie) et mort le à Berlin (Allemagne)[1], est un philosophe syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sadik Al-Azm a obtenu un B.A. en philosophie de l'université américaine de Beyrouth en 1957. Il a continué ses études à l'université Yale aux États-Unis, obtenant un M.A. en 1959 puis un Ph.D. en 1961, en philosophie moderne.

Il revient en Syrie en 1962, étant professeur à l'université de Damas. Puis de 1963 à 1968 il est professeur à l'université américaine de Beyrouth et en 1969 enseigne à l'université de Jordanie. Il enseignera de nouveau la philosophie moderne à l'université de Damas de 1977 à 1999.

Il a enseigné en tant que professeur invité dans beaucoup d'universités dans le monde, dont celle de Berlin et de Hambourg.

Son travail repose essentiellement dans l'étude de l'histoire de la modernisation de l'Europe, aussi bien au niveau technologique que politique et de sa possible application dans le monde arabo-musulman, et en particulier dans l'application d'une politique séculière dans le monde arabe.

En 2001, il signe un manifeste réclamant la démocratisation de la Syrie, et la proclamation d'un État de droit.

En juin 2005, il devient docteur honoris causa à l'université de Hambourg.

Prix Erasmus 2004, Médaille Goethe 2015.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1967 (en) Kant's Theory of Time, New York, Philosophical Library.
  • 1969 (ar) Naqd al-Fikr al-Dini (La critique de la pensée religieuse), Beyrouth.
  • 1972 (en) The Origins of Kant's Arguments in the Antinomies, Oxford, Clarendon/Oxford University Press.
  • 1980 (en) Four Philosophical Essays Damascus, Damascus University Publications.
  • 1992 (en) The Mental Taboo:Salman Rushdie and the Truth Within Literature., Londres, Riad El-Rayess Books.
  • 2004 (de) Islam und säkularer Humanismus, Tübingen
  • 2008 Ces interdits qui nous hantent, éditions Parenthèses - MMSH - IFPO, coll. « Parcours méditerranéens ».
  • 2011 (en) Self-Criticism After the Defeat., Saqi Books. Londres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Étude[modifier | modifier le code]

  • Ghassan Finianos, Islamistes, apologistes et libres penseurs, Presses universitaires de Bordeaux, 2006 (2e édition), pages 229-236.

Liens externes[modifier | modifier le code]