Saccourvielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saccourvielle
Saccourvielle
Le village de Saccourvielle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Bagnères-de-Luchon
Intercommunalité Communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises
Maire
Mandat
Clément Garcia
2014-2020
Code postal 31110
Code commune 31465
Démographie
Gentilé Saccourviellais
Population
municipale
14 hab. (2015 en augmentation de 7,69 % par rapport à 2010)
Densité 4,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 48′ 59″ nord, 0° 33′ 46″ est
Altitude Min. 833 m
Max. 1 781 m
Superficie 3,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Saccourvielle

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Saccourvielle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saccourvielle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saccourvielle

Saccourvielle est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Saccourviellais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Saccourvielle est située dans les Pyrénées, dans le Comminges, sur le versant nord-est de la vallée d'Oueil. Son altitude minimale est de 833 mètres, là où la Neste d'Oueil quitte le territoire communal, en limites des communes de Trébons-de-Luchon et de Saint-Aventin. Son altitude maximale, selon deux sources différentes du Géoportail, s'élève à 1781[1], ou environ 1810[2] mètres d'altitude.

Le village de Saccourvielle se trouve en distances orthodromiques, trois kilomètres et demi au nord-ouest de Bagnères-de-Luchon et 35 km au sud-ouest de Saint-Gaudens.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saccourvielle[3]
Saint-Paul-d'Oueil Antignac
Benque-Dessous-et-Dessus Saccourvielle[3] Moustajon
Trébons-de-Luchon Cazarilh-Laspènes

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1976 mars 2014 Mamert Bourdette    
mars 2014 en cours Clément Garcia SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 14 habitants[Note 1], en augmentation de 7,69 % par rapport à 2010 (Haute-Garonne : +7,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
138100143138161169174332321
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
297267143118111110949176
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
858669565050474038
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
292113101614121314
2015 - - - - - - - -
14--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Barthélemy est un remarquable exemple d'architecture romane pyrénéenne. Elle se caractérise par un haut clocher à flèche, de plan carré, composé de trois étages en retrait, successivement ornés de baies en plein cintre doubles, puis triples et quadruples. L'édifice est classé monument historique depuis 1944[8].

Les ruines de la tour de Castel Blancat du XIIe siècle surplombent le lieu où se rejoignent les vallées du Larboust et d'Oueil. C'est l'unique vestige d'un ancien château des comtes de Comminges[9].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cliquer sur la boîte d'information Saccourvielle sur Géoportail (consulté le 19 juin 2011).
  2. Entre le Cap de Laragouère et l'altitude 1830 sur la carte sur Géoportail (consulté le 19 juin 2011).
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Église », notice no PA00094444, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 18 juin 2011.
  9. Panneau d'information au pied de la tour Castel Blancat, vu le 9 juin 2011.