Saburō Kitajima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saburō Kitajima
北島 三郎
Description de cette image, également commentée ci-après
Saburō Kitajima en 2015.
Informations générales
Nom de naissance Minoru Ōno
Naissance
Shiriuchi, Hokkaidō Japon
Activité principale Chanteur, parolier, compositeur
Genre musical Enka
Années actives Depuis 1962
Labels Nippon Columbia (1962-1963)
Nippon Crown (1963-présent)

Saburō Kitajima (北島 三郎, Kitajima Saburō?), né le , est un chanteur, parolier et compositeur japonais du genre musical enka.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît sous le nom Minoru Ōno (大野穣?) dans une petite ville de la préfecture de Hokkaidō dans une famille de pêcheurs. D'un milieu très pauvre en conséquence des effets de la Seconde Guerre mondiale, il est contraint de travailler pendant sa scolarité.

Au moment de quitter le lycée, il décide d'être chanteur. Son premier simple sorti en 1962 est une chanson intitulée Bungacha-Bushi.

Il connaît de nombreux succès dont Namida Bune (1962), Kyōdai Jingi (1965), Yosaku (1978) et Kita no Ryōba (1986). Son titre Kaerokana en 1965 est écrit par le parolier Rokusuke Ei et le compositeur Hachidai Nakamura. Il est très populaire au Japon, en partie en raison de son apparence de travailleur manuel et de ce qu'il chante principalement dans l'esprit de la classe ouvrière et des travailleurs ruraux.

Kitajima apparaît régulièrement dans l'émission de fin d'année Kōhaku Uta Gassen, programme télévisée où de nombreux grands interprètes japonais se produisent, avant d'annoncer sa retraite de la série en 2013. Il y a participé un nombre record de 50 fois, a été le présentateur vedette (dernier interprète soliste) 13 fois et a mené la grande finale à onze reprises[1].

Kitajima sort le simple Fūfu Isshō (夫婦一生) le à l'âge de 73 ans. La chanson s'installe immédiatement à la 10e place du classement hebdomadaire d'Oricon. C'est le premier simple à atteindre la 10e place meilleures ventes d'un artiste solo septuagénaire dans l'histoire d'Oricon[2].

Bien que le genre enka est de moins en moins populaire auprès de la jeune génération, Kitajima est encore le plus célèbre chanteur du Japon. Il se produit également souvent à l'étranger et contribue beaucoup à la culture de la musique japonaise.

Outre sa carrière de chanteur, Kitajima a incarné le rôle de Tatsugorō dans la série télévisée Abarenbō Shōgun (en). Pendant le quart de siècle de durée de la série, il a également interprété ses chansons thème.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daisuke Kikuchi, « Kohaku rallies the J-pop acts, but don’t count enka out just yet », The Japan Times, (consulté le 2 janvier 2015).
  2. (ja) « 北島三郎「73歳3か月」で最年長TOP10入り、19年ぶりに歴代記録抜く », Oricon,‎ (consulté le 8 juin 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :