Sabrina Krief

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sabrina Krief
Sabrina Krief.jpg
Sabrina Krief en 2018.
Biographie
Nom de naissance
Sabrina DidierVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Sabrina Krief, née en 1973 à Maisons-Alfort, est une vétérinaire et primatologue française spécialiste d'écologie comportementale et de zoopharmacognosie (chimie des substances naturelles consommées) chez les chimpanzés. Professeure au Muséum national d'histoire naturelle, elle est aussi connue pour alerter l'opinion au sujet de la disparition des grands singes et de leurs habitats.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Sabrina Didier à Maisons-Alfort en 1973[1], depuis son enfance, elle va régulièrement dans l'Orne[2]. Elle est diplômée de l'école nationale vétérinaire d'Alfort[3]. Elle réalise sa thèse d'exercice vétérinaire sur l'alimentation des chimpanzés orphelins remis en liberté par un sanctuaire au Congo[4]. Elle soutient sa thèse de doctorat en 2003, intitulée « Métabolites secondaires des plantes et comportement animal : surveillance sanitaire et observations de l'alimentation des chimpanzés (Pan troglodytes schweinfurthii) en Ouganda. Activités biologiques et étude chimique de plantes consommées »[5] avant de poursuivre un post-doc à l'Université de Reims Champagne-Ardenne en pharmacognosie[3]. Depuis 2004, elle travaille au Muséum national d'histoire naturelle (MNHN)[3]. Elle est aujourd'hui professeure dans l'UMR d'Éco-anthropologie (CNRS, MNHN, Paris 7) basée au Musée de l'Homme[6].

Depuis 2008, elle dirige une équipe développant des travaux sur les effets des activités humaines sur le comportement et l'écologie des chimpanzés dans la zone de Sebitoli au nord du parc de Kibale en Ouganda et tente par le biais de l'association "Projet pour la Conservation des Grands Singes" de sensibiliser la population autour du Parc à l'environnement et à l’intérêt du parc pour ses riverains. L'écotourisme en particulier est un atout pour la conservation des grands singes comme elle l'explique pour les gorilles de montagne dans les aires protégées de RDC, Rwanda et Ouganda[7]. Elle participe à de nombreux projets ou travaux de recherche autour du Parc[8],[9].

Elle est aussi commissaire scientifique de l'exposition "Sur la piste des grands singes", présentée au Muséum national d'histoire naturelle de 2015 à mars 2016[10]. Un projet conjoint Fonds français pour l'environnement mondial/MNHN appelé FoFauPopU (Forest, Fauna, Population in Uganda) est lancé en octobre 2018[11].

Elle s'investit médiatiquement avec Nathalie Baye, Laurence Parisot, Patrick Roger et Yann Wehrling, demandant à créer un statut juridique de personne non humaine pour les grands singes ainsi qu'un plan pour les sauver de l'extinction[12],[13]. Il faut, dit-elle, stopper le commerce illégal d’espèces de grands singes, de minerais et d’espèces végétales de leur habitat, réduire l’usage de l’huile de palme et interdire les grands singes dans les cirques[14].

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Son champ d'étude englobe la zoopharmacognosie (chimie des substances naturelles consommées)[15]. Son étude post-doctorale porte sur une écorce consommée par une chimpanzé : elle met en évidence que des molécules isolées de cette écorce sont actives contre les parasites digestifs mais aussi contre les cellules tumorales du poumon. Elle découvre également que les chimpanzés consomment de la terre ce qui a pour effet d'augmenter l'effet de certaines plantes ingérées précédemment[16]. La plante Trichilia rubescens contient aussi des nouveaux limonoïdes qui pourraient se révéler comme un médicament antipaludéen efficace[17],[18].

Elle travaille aussi sur les interactions des chimpanzés avec les êtres humains au travers du groupe de chimpanzés de Sebitoli au Nord du parc, à l'habitat sous forte pression humaine [19]. Ils sont capables de s'adapter - devenant nocturnes pour chaparder dans les champs de mais ou bien s'organisant pour traverser une route nationale en groupe[20].

Elle met en évidence les effets de pesticides sur les primates[21] : difformités faciales[22] et troubles de la reproduction. Elle fait alors appel à l’endocrinologue Barbara Demeneix spécialisée dans les perturbateurs endocriniens pour les analyses[23]. Du chlorpyrifos (insecticide de la famille des organophosphorés), du DDT (un insecticide notamment utilisé contre les moustiques dans le cadre de la lutte contre le paludisme) et du DDE (un produit de la transformation du DDT) sont présents dans les échantillons de maïs ainsi que de l'imidaclopride (insecticide de la famille des néonicotinoïdes) dans les poissons[19].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée à Jean-Michel Krief, photographe qui participe à ses recherches grâce à la photographie qui illustre mais permet aussi de recueillir des informations[24].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Sabrina et Jean-Michel Krief, Les Chimpanzés des monts de la Lune, Paris, Muséum national d’histoire naturelle/Belin

Décorations et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Sabrina observe les singes pour soigner l'homme », sur Ouest-France.fr, (consulté le 24 juillet 2019)
  2. « La Normande Sabrina Krief, l’une des plus grandes primatologues au monde, tire la sonnette d’alarme sur la disparition des grands singes », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c « KRIEF Sabrina - Faune sauvage »
  4. « Sabrina Krief, primatologue du 26 juillet 2015 », sur France Inter (consulté le 26 décembre 2018)
  5. « Thèse de Sabrina Krief », sur hal.archives-ouvertes.fr,
  6. « KRIEF Sabrina », sur ecoanthropologie.fr, (consulté le 24 juillet 2019)
  7. « Invité Afrique - Sabrina Krief (vétérinaire): les gorilles sont «la seule population de grands singes en augmentation aujourd'hui» », sur RFI, (consulté le 22 décembre 2018)
  8. (en) « profil », sur researchgate, (consulté le 22 décembre 2018)
  9. « Nicolas Hulot sur les traces des chimpanzés aux côtés de la primatologue Sabrina Krief | FNH », sur Fondation pour la Nature et l'Homme créée par Nicolas Hulot, (consulté le 26 février 2019)
  10. « Sabrina Krief, primatologue, se bat pour les grands singes », sur Femme Actuelle (consulté le 22 décembre 2018)
  11. « Repenser les relations hommes-faune : les grands singes à l’honneur | FFEM - Fonds Français pour l'Environnement Mondial », sur www.ffem.fr (consulté le 22 décembre 2018)
  12. « Sabrina Krief - France 2 - 08-10-2018 », sur www.france.tv (consulté le 22 décembre 2018)
  13. « Nathalie Baye et Sabrina Krief : leur cri d'alarme pour sauver les grands singes », Sciences et Avenir,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2018)
  14. « Sauvons les derniers grands singes de l'extinction », sur France Inter (consulté le 23 décembre 2018)
  15. EXLII, « Portrait de scientifique: Sabrina Krief », sur [Lab]map, (consulté le 22 décembre 2018)
  16. « Les chimpanzés mangent de la terre pour mieux se soigner », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2018)
  17. (en) « TPE automédication des grands singes », sur prezi.com (consulté le 22 décembre 2018)
  18. « Les chimpanzés, futurs pharmaciens des hommes ? | Banque des Savoirs | Essonne », sur www.savoirs.essonne.fr (consulté le 22 décembre 2018)
  19. a et b « Des chimpanzés défigurés en Ouganda, les pesticides suspectés », sur Reporterre, le quotidien de l'écologie (consulté le 22 décembre 2018)
  20. « La Normande Sabrina Krief, l'une des plus grandes primatologues au monde, tire la sonnette d'alarme sur la disparition des grands singes », sur actu.fr (consulté le 22 décembre 2018)
  21. « Quand la pollution aux pesticides déforme le visage des chimpanzés », Sciences et avenir,‎ (lire en ligne)
  22. (en) « Agricultural expansion as risk to endangered wildlife: Pesticide exposure in wild chimpanzees and baboons displaying facial dysplasia », Science of The Total Environment, vol. 598,‎ , p. 647–656 (ISSN 0048-9697, DOI 10.1016/j.scitotenv.2017.04.113, lire en ligne, consulté le 22 décembre 2018)
  23. « Les chimpanzés eux aussi victimes des pesticides », sur Allo docteurs, (consulté le 22 décembre 2018)
  24. « Accueil », sur www.sabrina-jm-krief.com (consulté le 23 décembre 2018)
  25. Décret du 13 juillet 2019 portant promotion et nomination
  26. « Sabrina KRIEF – Protection des grands singes », sur www.yves-rocher-fondation.org (consulté le 22 décembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Primatologues[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]