Sabine Wespieser éditeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sabine Wespieser)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sabine Wespieser Éditeur
Repères historiques
Création 01/10/2001 immatriculation
Fondée par Sabine Wespieser
Fiche d’identité
Forme juridique Société à responsabilité limitée

SIREN : 439 365 693

Siège social Paris (France)
Dirigée par Sabine Wespieser
Spécialités littératures
Titres phares Bain de lune
Langues de publication français
Diffuseurs Volumen
Site web swediteur.com
Données financières
Chiffre d'affaires 886 200 € en 2015

comptes récents non disponibles

Sabine Wespieser Éditeur[1] est une maison d'édition littéraire indépendante, qui publie des textes de fiction, français et étrangers. Elle privilégie une politique d’auteurs : Léonor de Récondo, Vincent Borel, André Bucher, Michèle Lesbre, Jean Mattern, Diane Meur, Zahia Rahmani, Tariq Ali, Duong Thu Huong, Nuala O'Faolain, Tákis Theodorópoulos. Elle compte environ 140 titres pour plus d'une soixantaine d’auteurs début 2015.

Historique et politique éditoriale[modifier | modifier le code]

Sabine Wespieser fonde sa maison en 2001, après son départ des éditions Actes Sud, qu'elle avait intégrées en 1987[2]. Elle souhaite retrouver une petite structure qui lui permette de suivre les textes édités le plus loin possible, et de suivre et accompagner les écrivains. Elle se limite donc à publier une dizaine de titres par an[3],[4]. Cependant, elle choisit de se faire diffuser par Sodis puis par Volumen afin d'assurer aux auteurs qui la suivent depuis Actes Sud la même visibilité nationale.

Outre le nombre limité de titres publiés chaque année, Sabine Wespieser s'attache à publier une vaste palette d'auteurs venus d'horizons variés: « Je tiens beaucoup à publier de la littérature étrangère d'horizons très divers. C'est une manière de donner du sens et de l'oxygène. Avec les livres, il s'agit d'ouvrir des fenêtres. »[2]

En 2003, la maison connaît son premier succès avec Chimères de Nuala O'Faolain, qui se vend à 15 000 exemplaires. En 2007, la sélection du roman de Michèle Lesbre, Le Canapé rouge, pour le prix Goncourt — et qui devient finaliste —, confirme la renommée que gagne la maison. Le , le roman Bain de lune, de Yanick Lahens, remporte le prix Femina.

En 2017, Léonor de Récondo obtient également le Prix du roman des étudiants France Culture–Télérama pour son roman Point cardinal[5].

Pas de collection et un format unique[modifier | modifier le code]

Sabine Wespieser a choisi de ne pas avoir de collections car, affirme-t-elle, les livres qu'elle édite sont ceux qui lui plaisent : les diviser n'aurait pas de sens.

En outre, tous les livres présentent le même format, proche du carré: 14 × 18 cm. Ils ont la hauteur d'un format poche (qui mesure 10 × 18 cm), mais sont légèrement plus larges. C'est un parti pris qui s'oppose au format d'Actes-Sud (des livres plus hauts et plus étroits).

Le choix de la couverture s'inspire des grandes collections littéraires comme la collection Blanche de Gallimard, ou les éditions de Minuit : absence d'illustration et bordure autour de la page. Cependant, le cartouche coloré avec le nom de l'éditeur brise en partie le classicisme de la couverture.

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « fiche entreprise N° 439 365 693 », sur www.societe.com (consulté le 16 juin 2019)
  2. a et b « Sabine Wespieser, l'édition pour seule passion », sur la-croix.com, (consulté le 12 octobre 2019)
  3. « Sabine Wespieser, la petite qui voit grand », Le Figaro, propos recueillis par Astrid Eliard, publié le 30 juin 2008, consulté le 19 mars 2014.
  4. « Sabine Wespieser, éditrice et fondatrice des éditions SW », sur francemusique.fr, (consulté le 12 octobre 2019)
  5. « Qui est Léonor de Récondo, qui vient de recevoir le Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama ? », Télérama, Marine Landrot, 12 décembre 2017.
  6. a et b « Le Grand prix RTL-Lire 2015 et le prix des Libraires pour Léonor de Récondo et ses "Amours" », voir sur L'Obs du 16 mars 2015.
  7. Lauréats 2016, site officiel du prix.
  8. « Prix de littérature française », sur Lire en Poche (consulté le 13 octobre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]