S Plus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SPlus
Image illustrative de l’article S Plus

Création (test de la chaîne)
(démmarage officiel)
Disparition
Propriétaire SRG SSR
Slogan Ein Programm auf zwei Kanälen[1]0(slogan allemand)
Langue Allemand
Français
Italien
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Statut Thématique nationale publique
Siège social Berne
Diffusion
Analogique Oui Oui
Satellite Oui Oui
Chronologie

Sportkette Plus ou Sport Plus, commercialisée sous le nom de SPlus, fut une chaîne de télévision suisse créée le . Elle changea sa ligne rédactrice lors du changement de nom en Suisse 4 - Schweiz 4 - Svizzera 4 le . Le chef des programmes était Roy Oppenheim[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 18.11.1992: la chaîne reçoit une concession de la part du Conseil fédéral[1].
  • 01.01.1993: SPlus commence à tester ses futures émissions[3]
  • 25.09.1993: SPlus étend sa diffusion à toute la Suisse[4].
  • 28.02.1995: SPlus cesse sa diffusion pour faire place le 01.03.1995 à Suisse 4.

Diffusion[modifier | modifier le code]

La chaîne, à ses débuts, diffuse uniquement en hertzien à travers la Suisse allemande mais est aussi reçue dans les zones romandes sur le Röstigraben. Puis en septembre 1993, la chaîne est retransmise à travers tout le territoire helvétique, cependant qu'en allemand, avant de programmer dès avril 1994 des émissions en romanche, sous-titrées dans les trois autres langues nationales.

Émissions[modifier | modifier le code]

À ses débuts, la chaîne diffusait uniquement des retransmissions sportives, d'où son nom (Sportkette en français signifie Canal ou Chaîne sportive). Dès octobre 1993, des retransmissions de «Format NZZ» produite par le quotidien Die Neue Zürcher Zeitung font le apparition à l'écran[5] suivi par l'émission «CASH-TV»[6]. Début janvier 1994, la chaîne retransmet les rediffusions de l'édition du téléjournal national en langue allemande «Tagesschau»[7] et dès avril 1994, la chaîne introduisit un nombre important de programmes en langue romanche sous-titrés en allemand: «Telesguard» était diffusé tous les lundis, mercredis et vendredis et le programme domminical «Svizra Rumantscha» était diffusé deux fois par mois. Le magazine «Damondas da...» en direct fut également placé à l'antenne et l'émission jeunesse «Tschà» fut produite huit fois. Enfin, l'émission «Istorgias da buna notg» pour les plus jeunes fut également retransmise, une fois par semaine[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]