SS Ivernia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

SS Ivernia
Image illustrative de l’article SS Ivernia
Type Paquebot
Histoire
Chantier naval Swan Hunter, Tyne and Wear, Royaume-Uni
Lancement 21 septembre 1899
Statut Torpillé et coulé le
Caractéristiques techniques
Longueur 180 m
Maître-bau 20 m
Déplacement 13 799 tjb
Vitesse 28 km/h
Caractéristiques commerciales
Passagers 1964 (164 première classe, 200 seconde classe, 1 600 troisième classe)
Propriétaire Cunard Line

Le SS Ivernia est un paquebot britannique appartenant à la Cunard Line. Lancé en 1889, il fut torpillé et coulé par un U-boot le près du cap Matapan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

En 1898, le directeur de la Cunard Line prévoit une classe de paquebots afin de concurrencer le Majestic et le Naronic de la White Star Line, ce dernier ayant décrocher le Ruban bleu. Trois paquebots de petites tailles et luxueux serait suffisant pour les concurrencer. En réalité, ces trois navires sont des transporteurs d'émigrants.

La quille du SS Ivernia est posée en fin 1898 au chantiers Swan Hunter de Tyne and Wear. Il est construits aux côtés de son premier jumeau, le RMS Saxonia. La construction va à une bonne allure, tellement vite que l'Ivernia est terminé avant le Saxonia qui devait être l'ainé des trois paquebots.

Son lancement s'effectue le 21 septembre 1899. Le baptême au champagne a lieu et la cérémonie est grandiose. Son lancement est effectué seulement trois mois après son jumeau le Saxonia. Ensuite, les finitions commencent et durent 10 mois. Quand le navire quitte le chantier pour ses essais en mer, le dernier navire de la classe, le RMS Carpathia, débute sa construction.

En service[modifier | modifier le code]

Avant-guerre[modifier | modifier le code]

Le navire est mis en service en 1900. Il effectue la traversée Liverpool-New York avant d'être utilisé sur une nouvelle ligne : New York (ou Liverpool)-Fiume-Trieste. Il peut transporter 1964 passagers.

Pourtant, en 1905 la Cunard décide de faire une refonte des trois navires afin de les transformer avec seulement une première classe et une seconde classe, ce qui incite a refaire les finitions de chacun des navires.

Bien que de bonne qualité, le SS Ivernia est rapidement mis au second plan par ses confrères plus rapides et plus gros que sont le Mauretania et le Lusitania. De son côté, une compagnie concurrente, la White Star, construits les géants de la classe Olympic.

Une particularité : le jour du naufrage du Titanic, la nuit du 14 au 15 avril 1012, le paquebot SS Ivernia était sûrement trop loin pour répondre aux SOS. Heureusement, son second frère-jumeau, le Carpathia secoure les survivants. Ses frères-jumeaux et lui deviennent célèbres.

Guerre[modifier | modifier le code]

Quand la guerre éclate en août 1914, le Saxonia et lui sont réquisitionnés par la Royal Navy comme transporteurs de troupes. Le Carpathia est quant à lui réquisitionné un temps puis est rendu à la Cunard Line. Le SS Ivernia peut transporter alors jusqu'à 2 900 militaires.

Naufrage[modifier | modifier le code]

Le , le SS Ivernia transporte 2 400 militaires de Marseille en France à Alexandrie en Égypte. Cependant, vers la fin de matinée, le U-boot UB-47, un sous-marin allemand, le torpille à 58 nautiques au sud-ouest du cap Matapan dans le détroit de Cythère. Le navire coule très rapidement. Heureusement, seuls 36 membres d'équipage et 83 militaires meurent. En réalité, la majorité des personnes étaient déjà sur le pont des embarcations.

Le HMS Rifleman secoure les survivants et les déposent dans la baie de Souda en Crète.

Références[modifier | modifier le code]