SS El Faro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SS El Faro

Autres noms Puerto Rico (jusqu'à 1991)
Northern Lights (1991–2006)
Type Roulier
Fonction Transport de véhicules
Histoire
A servi dans Sea Star Line
Commanditaire Navieras de Puerto Rico Steamship Company
Chantier naval Sun Shipbuilding & Drydock Co.
Commandé 1973
Quille posée 1974
Lancement 1974
Armé 1975
Statut coulé le 1er octobre 2015 dans les Bahamas
Équipage
Équipage 33
Caractéristiques techniques
Longueur 241 m
Maître-bau 28,6 m
À pleine charge 31 515 tonnes
Port en lourd 14 971 tonnes
Tonnage 21 473 tonnes
Propulsion Turbine à vapeur avec un arbre unique à double réduction
Puissance 11,190 kW
Vitesse 22 nœuds (41 km/h)
Profondeur 12,8 m
Carrière
Propriétaire TOTE Maritime
Armateur SACS Maritime
Pavillon Drapeau des États-Unis États-Unis
Port d'attache San Juan (Porto Rico)
IMO 7395351

Le SS El Faro est un cargo américain battant pavillon des États-Unis de type roulier. Construit en 1975 par Sun Shipbuilding & Drydock Co. sous le nom de Porto Rico, le navire a été rebaptisé dans Northern Lights en 1991 et enfin El Faro en 2006[1]. Il a quitté Jacksonville, en Floride, à destination de Porto Rico tôt le matin du 30 septembre 2015 et a coulé dans les Bahamas sous l'effet de l'ouragan Joaquin.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dernière position du navire le 1er octobre au matin, bien près de l’œil de l'ouragan .

Le SS El Faro a été construit en 1975 par la Sun Shipbuilding Corporation et Drydock Chester, Pennsylvanie. Lancé sous le nom de Puerto Rico et opéré par Navieras de Puerto Rico Steamship Company, il transportait des marchandises à destination et à partir de la côte Est américaine pendant plus de deux décennies. Le navire a été acheté par SACS Maritime de Tacoma, État de Washington, en 1991 et rebaptisé Northern Lights pour le transport entre Tacoma et Anchorage, en Alaska.

Deux ans plus tard, il a été allongé de 27 mètres au chantier naval Alabama Inc et a continué à naviguer entre ces deux ports jusqu'au début des années 2000 alors que le navire a été affrété par le Military Sealift Command de la Marine des États-Unis. En 2006, le navire a été transféré à la filiale Sea Star Lines et rebaptisé El Faro pour le cabotage entre Jacksonville, en Floride, et San Juan, Porto Rico.

Lors de son dernier départ le 30 septembre 2015, l'ouragan n'était qu'une tempête tropicale qui se dirigeait vers la trajectoire planifiée. Moins de deux jours plus tard, Joaquin était devenu un ouragan de catégorie 4 dans l'échelle de Saffir-Simpson. Le navire a signalé une mer déchaînée et des conditions météorologiques extrêmes. Le navire avait pris de l'eau et un gîte de 15 degrés, mais le rapport signalait que l'inondation a été contenue. Peu après, le SS El Faro a cessé toutes les communications avec la rive et a été déclaré manquant le 2 octobre[2],[3]

La Garde côtière des États-Unis a effectué des recherches sur plus plus de 630 000 km2 et découvert deux zones de débris mais a dû cesser les recherches le soir du 7 octobre sans avoir retrouvé de survivants[4],[5]. Le 1er novembre, les enquêteurs du gouvernement fédéral américain ont confirmé que l’épave avait été repéré à plus de 4 500 mètres sous la mer la veille. Selon les données sonar, le navire a coulé à la verticale[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « SS El Faro », sur www.eagle.org, American Bureau of Shipping Records (consulté le 10 octobre 2015)
  2. « États-Unis : les recherches continuent après le naufrage du cargo El Faro] », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  3. « USA : le cargo El Faro a coulé », Le Figaro,‎ 5 octobre 2015.
  4. « el faro : la recherche de survivants suspendue », le figaro,‎ (lire en ligne).
  5. « usa : de nouveaux débris du el faro retrouvés », le figaro,‎ (lire en ligne) (lire en ligne).
  6. Jason Dearen, « Bahamas: l'épave d'un bateau disparu retrouvée », Associated Press,‎ (lire en ligne[archive du ]).