SPECTRE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spectre.
Pour le 24e film de James Bond, voir 007 Spectre.
SPECTRE
Personnage de fiction apparaissant dans
James Bond.

Alias SPecial Executive for Counter-intelligence, Terrorism, Revenge and Extortion
Activité Organisation criminelle internationale
Caractéristique A pour buts la recherche du profit et la domination du monde
Adresse 136, boulevard Haussmann - Paris
Ennemi de James Bond
URSS
États-Unis

Membres Ernst Stavro Blofeld (fondateur et premier chef)
Nena Blofeld (deuxième chef)
Tamil Rahani (troisième et dernier chef connu à ce jour)
Emilio Largo (numéro 2)
Rosa Klebb (numéro 3)
Irma Bunt (compagne de Blofeld)

Créé par Ian Fleming
Films James Bond 007 contre Dr No
Bons baisers de Russie
Opération Tonnerre
On ne vit que deux fois
Au service secret de Sa Majesté
Les diamants sont éternels
Jamais plus jamais
007 Spectre
Première apparition Opération Tonnerre (roman)

Le SPECTRE (Service pour l'espionnage, le contre-espionnage, le terrorisme, la rétorsion et l'extorsion[1]) est une organisation criminelle fictive secrète et internationale fondée par Ernst Stavro Blofeld dans les romans et films de James Bond. Le SPECTRE vise à dominer le monde tout en recherchant le profit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les romans[modifier | modifier le code]

Le SPECTRE est inspiré du SMERSH, organisation secrète soviétique dissoute au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, que l'auteur cite dans ses premiers romans mais qu'il abandonne par la suite pour rester dans la fiction. Son siège social fictif se situe au 136 boulevard Haussmann à Paris, sous la couverture d'une organisation soutenant les victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Ses buts sont essentiellement la recherche de profits privés et la domination du monde. Elle n'affiche aucune idéologie politique ni philosophique et loue ses services sans aucune discrimination : « sur le marché de la mort, le SPECTRE est totalement impartial » affirme son chef, Ernst Stavro Blofeld. Ses domaines d'action sont très divers et son sigle n'en fournit que quelques-unes, la vente d'armes et les interventions comme conseillers criminels ou terroristes constituant aussi une part importante de ses revenus.

Dans les romans de James Bond par Ian Fleming, le SPECTRE apparaît dans Opération Tonnerre. On retrouve son chef dans les deux livres suivants, Au service secret de Sa Majesté et On ne vit que deux fois à la fin duquel James Bond tue Ernst Stavro Blofeld. Il est également mentionné dans Motel 007.

John Gardner fait resurgir l'organisation dans Mission particulière, où le SPECTRE est dirigé par Nena Blofeld, la fille de son fondateur. Il redonne aussi vie au groupe terroriste dans ses romans Une question d'honneur et Nobody Lives For Ever avec comme nouveau chef Tamil Rahani.

Dans les films[modifier | modifier le code]

Au cinéma, le SPECTRE tire les ficelles dans James Bond 007 contre Dr No et Bons baisers de Russie. L'organisation est ensuite le principal ennemi de James Bond dans Opération Tonnerre, On ne vit que deux fois, Au service secret de Sa Majesté, Les diamants sont éternels et Jamais plus jamais.

Il est révélé dans 007 Spectre que Quantum, une organisation évoquée dans Casino Royale puis dans Quantum of Solace, est en réalité liée au SPECTRE.

Dans les films sortis pendant la guerre froide, il apparaît que le SPECTRE, en plus de la recherche du profit, a pour but la domination du monde après avoir affaibli les deux superpuissances de l'époque : l'URSS et les États-Unis.

À l'exception d'Auric Goldfinger et de ses hommes, tous les ennemis de Bond de la première époque (Sean Connery et George Lazenby) sont membres de cette organisation.

Blofeld, bien que n'étant pas explicitement nommé, fait une apparition en fauteuil roulant dans le pré générique de Rien que pour vos yeux, où il essaie d'éliminer James Bond à l'aide d'un hélicoptère télécommandé, avant d'être enfin tué par celui-ci dans une chute.

Hiérarchie[modifier | modifier le code]

Les dirigeants du SPECTRE portent chacun un numéro significatif de leur hiérarchie au sein de l'organisation.

Hiérarchie du SPECTRE
Numéro Nom Fonction Statut
1 Ernst Stavro Blofeld Leader Vivant (fait prisonnier dans 007 Spectre)
2 Emilio Largo Chef de l'extorsion Tué par Dominique « Domino » Derval
3 Rosa Klebb Assistante de Blofeld Tuée par Tatiana « Tania » Romanova
4 Comte Lippe ? Tué par Fiona Volpe
5 Tov Kronsteen Stratège Tué par Morzeny
6 Jacques Bouvard Chef militaire Tué par James Bond
7 Fidelio Scaccia[2] Exécutant Inconnu
8 Dr. Julius No Scientifique Tué par James Bond
9 Pierre Borraud Exécutant Électrocuté par Blofeld pour détournement de fonds
10 Fiona Volpe Tueuse Abattue accidentellement
11 Helga Brandt Assistante Dévorée vivante par les piranhas de Blofeld pour avoir échoué à tuer James Bond
12 Fatima Blush Tueuse Tuée par James Bond

Membres de Quantum[modifier | modifier le code]

Représentants
  • Dominic Greene (Quantum of Solace)
    • Directeur de Greene Planet servant de couverture, il achète des terres dans différents pays - par exemple en Bolivie - et construit des barrages afin de s'approprier l'eau du pays sur ses terres, et de facturer ensuite à un prix démesuré les contrats de distribution d'eau potable au gouvernement en place. Il n'hésite pas à faire placer un autre homme à la tête d'un pays si le gouvernement précédent n'accepte pas ses contrats. Selon M, il aurait été retrouvé mort dans le désert, deux balles dans la nuque et l'estomac rempli d'huile de moteur.
  • Le Chiffre (Casino Royale)
    • C'est un banquier véreux qui a mis au point un plan pour toucher le pactole en bourse : avec l'argent de ses clients il tente de faire des plus-values. Mais James Bond déjoue la machination et place Le Chiffre dans une position plus que délicate. Ce dernier se retrouve avec une dette de 100 000 000 $ appartenant à un chef de guerre à l'allure très peu sympathique. Pour se sortir de ce mauvais pas et récupérer l'argent perdu, Le Chiffre, champion de poker et véritable as des probabilités, organise une partie de Poker Hold'em No-Limit. Il est tué par Mr. White.
Hommes de main

Mr. White (Casino Royale, Quantum of Solace, Spectre)

  • Tout porte à croire qu'il est le représentant ou l'homme de main de l'organisation, en partie responsable de la mort de dizaines de personnes. Il se suicidera avec le Walther PPK de James Bond.
  • Elvis (Quantum of Solace)
    • Homme de main de Dominic Greene. Il meurt brulé en Bolivie.
  • Kratt (Casino Royale)
    • Homme de main du Chiffre. Il est très possiblement abattu par Mr. White juste avant son employeur.
  • Yusef Kabira (Quantum of Solace)
    • Français d'origine algérienne, il s'est servi de Vesper Lynd en la séduisant pour reprendre la mallette d'argent en faisant croire qu'il s'était fait enlever par l'organisation du Chiffre ; il sera retrouvé par James Bond à Kazan, en Russie en tentant de séduire Corinne Veneau, une québécoise employée par les services secrets canadiens. Après avoir été interrogé par Bond, Kabira est arrêté par le MI6.
  • Craig Mitchell (Quantum of Solace)
    • Employé du MI6 pendant 8 ans dont 5 en tant que garde du corps de M, il est en fait au service de Quantum. Il sera tué par James Bond à Sienne après avoir tenté de tuer M et Bond.
  • Edmund Slate (Quantum of Solace)
    • Tueur à gages employé par Greene pour tuer Camille Montes, il est tué par Bond dans sa demeure à Port-au-Prince.
Terroristes
  • Alex Dimitrios (Casino Royale)
    • C'est un terroriste connu des services secrets pour de nombreux attentats à la bombe. Il projetait de faire exploser le Skyfleet, un prototype d'avion présenté à l'aéroport de Miami, avec l'aide du Chiffre. Mais avant qu'il puisse le faire, Bond le poignarde.
  • Mollaka (Casino Royale)
    • C'est un poseur de bombes et terroriste tué à Madagascar par James Bond alors qu'il tentait de lui échapper. Il était chargé par Dimitrios de commettre l'attentat sur le Skyfleet à Miami.
  • Carlos (Casino Royale)
    • Terroriste engagé par Dimitrios en remplacement de Mollaka, il est chargé de faire exploser le Skyfleet à Miami. Poursuivi, affronté et piégé par Bond, il est tué par sa propre bombe.
Tueurs à gages
  • Adolph Gettler (Casino Royale)
    • Il tente de prendre la mallette des 100 millions de dollars de la partie de poker mais sera tué par James Bond à Venise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SPecial Executive for Counterintelligence, Terrorism, Revenge and Extortion.
  2. http://www.ajb007.fr/rub.spectre.html