SP95-E10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés organiques image illustrant l’automobile image illustrant l’énergie
Cet article est une ébauche concernant les composés organiques, l’automobile et l’énergie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le SP95-E10 (sans plomb 95 contenant 10 % d'agroéthanol[1]) est un type de carburant sans plomb distribué en France depuis le . Il a été autorisé par l'arrêté ministériel du [2].

Description[modifier | modifier le code]

Il devrait pouvoir remplacer le SP95 traditionnel (SP95-E5, sans plomb 95 à 5 % d'éthanol) pour tous les véhicules fabriqués à cet effet[3].

Le SP95-E10 bénéficie d'avantages fiscaux par rapport au SP95-E5 : une TGAP plus faible et, depuis le 1er janvier 2016, un allègement de 2 c€ de TICPE. Cumulés, ces deux avantages aboutissent à un prix à la pompe inférieur d'environ 5 c€ par rapport au SP95-E5.

Véhicules compatibles[modifier | modifier le code]

En France, la plupart des véhicules à essence mis en circulation après 2000 sont compatibles avec le SP95-E10, mais pour plus de sécurité il vaut mieux consulter la liste officielle des véhicules compatibles, qui a été diffusée le au journal officiel du [4]. Cette liste a été mise à jour le , étendant la liste des véhicules compatibles[5]. Si la compatibilité est valable pour de nombreux véhicules, l'utilisation est néanmoins déconseillée pour les véhicules construits avant 2009 car les bougies utilisées sont chaudes alors que le carburant SP95-E10 nécessite des bougies froides et il peut en résulter des problèmes avec les injecteurs.

Polémique[modifier | modifier le code]

Il existe différentes polémiques autour du SP95-E10 :

  • L'utilisation du SP95-E10 entraînerait une surconsommation de l’ordre de 1 à 2 % du fait de la teneur énergétique inférieure de l’éthanol par rapport au sans-plomb[6].
  • L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a déconseillé son utilisation en 2009[7].
  • Certains constructeurs (tel que PSA) ont affiché leur soutien à ce carburant[8]
  • La culture de végétaux, utilisées dans l'alimentation humaine, pour fabriquer de l'agroéthanol et son aspect écologique comme carburant, sont controversés[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jusqu'à 10 % d'éthanol pur, ou jusqu'à 15 % sous forme d'Éthyl Tertio Butyl Éther.
  2. « Arrêté ministériel du 26 janvier 2009 », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 6 octobre 2009)
  3. test des véhicules prévus pour le E95-E10, sur le site bioethanolcarburant.com, consulté le
  4. JORF n°0243 du 19 octobre 2010 page 18665, sur le site legifrance.gouv.fr, consulté le 9 mai 2012
  5. Décision du 4 octobre 2012 fixant la liste des engins à moteurs essence compatibles avec le supercarburant sans plomb 95-E10 (SP95-E10), sur le site legifrance.gouv.fr
  6. « SP95 E10 : le point sur le nouveau carburant distribué en France », sur moto-net.com (consulté le 6 octobre 2009)
  7. UFC-Que Choisir, « E10 Le carburant de trop », sur quechoisir.org (consulté le 3 avril 2009)
  8. « PSA Peugeot Citroën satisfait du carburant SP95-E10 », sur caradisiac.com,‎ (consulté le 17 juin 2016)
  9. Voir : controverse

Articles connexes[modifier | modifier le code]