SO.6000 Triton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Triton.
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un aéronef et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

SO.6000 Triton
{{#if:
SO.6000 Triton no 3 exposé au Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget
SO.6000 Triton no 3 exposé au Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget

Constructeur Drapeau : France SNCASO
Rôle Avion expérimental
Premier vol
Nombre construits 5
Motorisation
Moteur Junkers Jumo 004 B2 (prototypes no 1 et 2)
Rolls-Royce Nene (prototypes no 3, 4 et 5)
Nombre 1
Type turboréacteur
Poussée unitaire (Jumo 004 B2) 910 kgp
(Rolls-Royce Nene) 2 270 kgp
Dimensions
Envergure 9,96 m
Longueur 10,41 m
Surface alaire 15 m2
Masses
Maximale 4 560 kg
Performances
Vitesse de croisière 860 km/h
Vitesse maximale 915 km/h
Vitesse de décrochage 180 km/h
Plafond 12 000 m
Vitesse ascensionnelle 3 000 m/min

Le SO.6000 Triton fut le premier avion à réaction français construit par la SNCASO.

Son étude commença en 1943 en secret à l'insu de l'occupant. Conçu par Lucien Servanty comme un avion expérimental, cinq prototypes furent commandés par l'État français.

Monoréacteur biplace, le prototype n° 1 devait être équipé d'un réacteur français : le Rateau-Anxionnaz GTS-65 de 1 800 kgp. Compte tenu du retard de mise au point, il fut équipé du réacteur allemand de récupération Junkers Jumo 004-B2 de 910 kgp. Piloté par Daniel Rastel (1907-1970) et Armand Raimbeau, il fit son premier vol le à Orléans-Bricy. Le prototype no 2 fut réservé aux essais statiques.

Les trois autres prototypes furent équipés d'un réacteur Rolls-Royce Nene de 2 270 kgp fabriqué sous licence par Hispano-Suiza avec lequel ils atteignent un record mondial de vitesse pour biplace à 915 km/h[1].

Leurs dates de premier vol sont les suivantes :

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Vitesse au décollage : 210 km/h.
  • Distance de décollage : 450 m.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Caractéristique et description du SO.6000 premier avion à réaction français », Décollage, no 10,‎

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :