SN 1885A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SN 1885A
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Andromède
Ascension droite (α) 00h 42m 43,1s[1]
Déclinaison (δ) +41° 16′ 05″ [1]
Coordonnées galactiques = 121,1702 · b = -21,5741
Magnitude apparente (V) 5,8[1]

Localisation dans la constellation : Andromède

(Voir situation dans la constellation : Andromède)
Andromeda IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Supernova
Type de supernova Supernova de type Ia
Type de rémanent ?
Galaxie hôte Andromède
Couleur (B-V) 1,31
Particularité(s) Première (et unique) supernova observée dans Andromède ; première supernova extragalactique observée.
Découverte
Date 20 août 1885[2]
Liste des supernovas

SN 1885A, ou SN 1885, est une supernova qui s'est produite dans la galaxie d'Andromède dont l'explosion a été observée sur Terre en 1885. Il s'agissait de la première supernova observée depuis l'invention du télescope.

Observation[modifier | modifier le code]

La supernova a été vue pour la première fois par Ludovic Gully à l'observatoire de Rouen le 17 août 1885. Elle a été découverte le par Ernst Hartwig depuis l'observatoire de Dorpat (Estonie). Son éclat a dépassé la magnitude de 6, la rendant ainsi visible à l'œil nu entre le 17 et le 20 août. Plusieurs autres observateurs ont observé le phénomène à ce moment-là, mais il semble que seul Hartwig ait réalisé son importance potentielle[2],[3]. La courbe de lumière et la spectroscopie de la supernova (appelée nova dans la littérature de l'époque) ont été réalisées par de très nombreux auteurs[4],[5],[6],[7],[8].

Il s'agissait de la première supernova observée depuis l'invention du télescope au début du XVIIe siècle ; on sait cependant qu'une autre supernova, Cassiopeia A, s'est très probablement produite dans notre Galaxie durant la seconde moitié du XVIIe siècle, mais pour des raisons mal connues, son explosion ne semble pas avoir été visible à l'œil nu.

À l'époque de la découverte, le fait que la galaxie d'Andromède soit ou non un objet extérieur à la Voie lactée était sujet à débat. Il avait cependant déjà été noté que c'était la première fois qu'une nova, comme on l'appelait alors, était observée dans une nébuleuse, nom alors donné aux galaxies. En tout état de cause, il s'agit toujours à l'heure actuelle (2007) de la seule supernova dont l'explosion a été observée dans la galaxie d'Andromède.

Le rémanent de la supernova a été découvert en 1989 par Robert A. Fesen et ses collaborateurs à l'aide du télescope Mayall de 4m de l'observatoire de Kitt Peak (Arizona, États-Unis)[9]. Ces observations ont permis d'établir qu'il s'agissait d'une supernova de type Ia peu lumineuse.

Dénominations[modifier | modifier le code]

SN 1885A est également appelée S Andromedae ou S And, selon la procédure de Désignation des étoiles variables[1]. Elle porte également les dénominations HD 3969, BD +40°0147a et And V0894[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e N.N. Samus, O.V. Durlevich, et al., « General Catalogue of Variable Stars », Institut astronomique de Sternberg, Université de Moscou, (consulté le 1er mars 2007)
  2. a et b (de) « Über eine Veränderung des grossen Andromedanebels, beobachtet in Dorpat, Winkel im Rheingau, Berlin, Kiel, Hamburg, Bonn und Brüssel », Astronomische Nachrichten, vol. 112,‎ , p. 245-248 (lire en ligne).
  3. (en) Edward W. Maunder, « The new star in the Great Nebula in Andromeda », The Observatory, vol. 8,‎ , p. 321-325 (lire en ligne).
  4. (en) G. de Vaucouleurs et R. Buta, « Bigourdan's forgotten observations of SN 1885 /S Andromedae/ in M31 », Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 81,‎ , p. 294-296 (lire en ligne).
  5. (en) C. Pritchard, « Photometric Observations of the Nova in the Andromeda Nebula, made at the Oxford University Observatory », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 46,‎ , p. 18-19 (lire en ligne).
  6. (en) Edward W. Maunder, « Observations of the Spectrum of the New Star in the Great Nebula in Andromeda, made at the Royal Observatory, Greenwich », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 46,‎ , p. 19-20 (lire en ligne).
  7. (en) E. J. Stone, « Observations of Magnitude of Nova Andromedæ, made at the Radcliffe Observatory, Oxford », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 46,‎ , p. 56-57.
  8. (en) J. Gehr Lohse, « Observations of the New Star in Andromeda, made at Mr. Wiggleworth's Observatory with the 15.5-inch Cooke Refractor », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 46,‎ , p. 299-302.
  9. (en) R. A. Fesen, A. J. S. Hamilton et J. M. Saken, « Discovery of the remnant of S Andromedae (SN 1885) in M31 », Astrophysical Journal, vol. 341,‎ , p. L55-L57 (lire en ligne).