SM UC-5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SM UC-5
Unterseeboot UC-5
Image illustrative de l’article SM UC-5
Le SM UC 5 comme objet d'exposition et de collecte de fond à New York
Type U.Boot de type UC I
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903–1919).svg Kaiserliche Marine
Commanditaire Kaiserliche Marine
Chantier naval AG Vulcan Stettin à Hambourg
N° de coque: 49
Commandé Novembre 1914
Lancement
Mise en service
Statut Échouage le 27 avril 1916 au large de Orford
Équipage
Équipage 14 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 33,99 m
(Coque pressurisée: 26,92 mètres)
Maître-bau 3,15 m
(Coque pressurisée: 3,15 mètres)
Tirant d'eau 3,04 m
Tirant d'air 3,26 m
Déplacement 168 t (surface), 183 t (plongée)
Propulsion Transmission par 1 arbre
1 × moteur diesel 6 cylindres, 90 ch (67 kW)
1 × moteur électrique Siemens-Schuckert, 175 ch (130 kW)
Puissance 90 ch (surface)
175 ch (plongée)
Vitesse 6,2 nœuds (11,48 km/h) en surface
5,22 nœuds (9,66 km/h) en plongée
Profondeur 50 m
Caractéristiques militaires
Armement 12 mines dans 6 tubes internes de 1 m
1 mitrailleuse de pont (150 coups)
Rayon d'action 750 milles nautiques à 5 nœuds (1 390 km à 9,26 km/h) en surface
750 milles nautiques à 5 nœuds (1 390 km à 9,26 km/h) en surface
Pavillon Reich allemand
Localisation
Coordonnées 51° 59′ 00″ nord, 1° 38′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
SM UC-5 Unterseeboot UC-5
SM UC-5
Unterseeboot UC-5
Géolocalisation sur la carte : mer du Nord
(Voir situation sur carte : mer du Nord)
SM UC-5 Unterseeboot UC-5
SM UC-5
Unterseeboot UC-5

Le SM UC-5[Note 1] (ou Unterseeboot UC-5) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type UC I mouilleur de mines utilisé par la Kaiserliche Marine pendant la Première Guerre mondiale.

Conception[modifier | modifier le code]

Sous-marin allemand de type UC I, le SM UC-5 a un déplacement de 168 tonnes (165 tonnes longues) en surface et de 183 tonnes (180 tonnes longues) en immersion. Il avait une longueur totale de 33,99 m, une largeur de 3,15 m, et un tirant d'eau de 3,04 m. Le sous-marin était propulsé par un moteur diesel Daimler-Motoren-Gesellschaft à six cylindres et quatre temps, produisant 90 chevaux-vapeur (66 kW), un moteur électrique produisant 175 chevaux-vapeur (129 kW) et un arbre d'hélice. Il était capable de fonctionner à une profondeur de 50 mètres[1].

Le sous-marin avait une vitesse maximale en surface de 6,20 nœuds (11,48 km/h) et une vitesse maximale en immersion de 5,22 nœuds (9,67 km/h). Lorsqu'il est immergé, il peut parcourir 50 miles nautiques (93 km) à 4 nœuds (7,4 km/h) ; lorsqu'il fait surface, il peut parcourir 780 miles nautiques (1 440 km) à 5 nœuds (9,3 km/h). Le SM UC-5 était équipé de six tubes de mines de 100 centimètres, douze mines UC 120 et une mitrailleuse de 8 millimètres. Il a été construit par l'AG Vulcan Stettin et son équipage était composé de quatorze membres[1].

Le SM UC-5 a été commandé le 23 novembre 1914 comme le cinquième d'une série de 15 navires de type UC I (numéro de projet 35a, attribué par l'Inspection des navires sous-marins), dans le cadre du programme de guerre d'expansion de la flotte. Les dix premiers navires de ce type, dont l'UC-5, ont été construits dans le chantier naval Vulcan à Hambourg. Le chantier naval, qui n'avait aucune expérience préalable dans la construction de sous-marins, a estimé la durée de construction du navire à 5-6 mois, et pour respecter ce délai, il a dû arrêter la construction de torpilleurs.

Affectations[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des sous-marins de sa classe, le SM UC-5 est sous le commandement de la U-Flotille Flanders, qui faisait partie du Marinekorps Flandern (Corps des Marines flamands), et était déployé depuis Zeebrugge.

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Le SM UC-5 a réalisé 29 patrouilles pendant son service actif.

Navires coulés[modifier | modifier le code]

Les mines mouillées par le SM UC-5 ont coulé 28 navires marchands pour un total de 36 126 tonneaux, 2 navires de guerre pour un total de 1 105 tonnes et a endommagé 7 navires marchands pour un total de 20 262 tonneaux au cours des 29 patrouilles qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage[Note 2] Destin[2]
6 août 1915 Leandros Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 276 Coulé
13 août 1915 Amethyst Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 57 Coulé
13 août 1915 Summerfield Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 687 Coulé
13 août 1915 Sverige Drapeau de la Suède Suède 1 602 Coulé
21 août 1915 William Dawson Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 284 Coulé
30 août 1915 Bretwalda Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 037 Endommagé
30 août 1915 Honiton Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 914 Coulé
30 août 1915 Saint Chamond Drapeau de la France France 2 866 Endommagé
8 septembre 1915 Monarch Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 122 Coulé
19 septembre 1915 Tord Drapeau de la Suède Suède 1 313 Endommagé
4 octobre 1915 Enfield Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 124 Endommagé
6 octobre 1915 Brighton Queen Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 553 Coulé
10 octobre 1915 Newcastle Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 403 Coulé
12 octobre 1915 Frons Olivae Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 98 Coulé
19 octobre 1915 Erin II Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 181 Coulé
20 octobre 1915 Star of Buchan Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 81 Coulé
22 octobre 1915 Grappler Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 690 Endommagé
23 octobre 1915 Ilaro Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 799 Coulé
25 octobre 1915 HMS Velox Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 380 Coulé
17 novembre 1915 HMHS Anglia Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 1 862 Coulé
17 novembre 1915 Lusitania Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 834 Coulé
19 novembre 1915 Falmouth III Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 198 Coulé
29 novembre 1915 Dotterel Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 596 Coulé
26 décembre 1915 E 6 Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 725 Coulé
26 décembre 1915 Resono Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 230 Coulé
12 janvier 1916 Algerian Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 837 Coulé
13 janvier 1916 Albion II Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 240 Coulé
1er février 1916 Prinses Juliana Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2 885 Coulé
15 février 1916 Bandoeng Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5 851 Endommagé
20 février 1916 Dingle Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 593 Coulé
21 février 1916 La Flandre Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2 018 Coulé
24 février 1916 Tummel Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 531 Coulé
26 mars 1916 Hebe Drapeau de la France France 1 494 Coulé
26 mars 1916 Khartoum Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 303 Coulé
27 mars 1916 Harriet Drapeau du Danemark Danemark 1 372 Coulé
31 mars 1916 Clinton Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 381 Endommagé
31 mars 1916 Memento Drapeau de la Norvège Norvège 1 076 Coulé

Destin[modifier | modifier le code]

Le 25 avril 1916, le SM UC-5 quitte le port de Zeebrugge pour une nouvelle opération de dépose de mine. Le 27 avril 1916 à 10h15, le navire, naviguant à la profondeur de périscope, s'échoue dans la zone de Harwich sur le haut-fond de Shipwash à la position géographique de 51° 59′ N, 1° 38′ E. Repéré à 13h00 par le destroyer HMS Firedrake, l'équipage saborde le sous-marin et est fait prisonnier par un destroyer britannique. Le sous-marin est légèrement endommagé car toutes les charges explosives n'ont pas fonctionné, établies à la hâte par les allemands. Le SM UC-5 est renfloué et remorqué à Harwich, puis réparé dans le chantier naval local. Le 24 juillet, le navire, en tant que prise de guerre, est exposé à Temple, quartier de Londres sur la Tamise pour une opération de propagande sur l'efficacité des opérations de la Royal Navy. A la mi-août, le sous-marin avait été visité par plus de 200 000 personnes.
Après la déclaration de guerre contre l'Allemagne par les Etats-Unis, en octobre 1917, le SM UC-5 est transporté en trois parties à New York et placé à Central Park pour augmenter la vente des obligations militaires américaines (Liberty bond). En novembre, le navire est transporté à Montréal, puis à Toronto, après quoi il commence sa tournée aux États-Unis (probablement 25 millions de personnes l'ont vu).
Après la guerre, le SM UC-5 est mis au rebut aux États-Unis.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. "SM" pour "Seiner Majestät" (français : Sa Majesté) et combiné avec le U pour Unterseeboot peut être traduit comme Sous-marin de Sa Majesté.
  2. Le tonnage des navires marchands sont en Tonneaux. Les navires militaires sont désignés par le tonnage de leur déplacement.

Référence[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Bendert, Harald (2001). Die UC-Boote der Kaiserlichen Marine 1914-1918. Minenkrieg mit U-Booten. Hamburg, Berlin, Bonn: Mittler. (ISBN 3-8132-0758-7).
  • (en) Gröner, Erich; Jung, Dieter; Maass, Martin (1991). U-boats and Mine Warfare Vessels. German Warships 1815–1945. 2. Translated by Thomas, Keith; Magowan, Rachel. London: Conway Maritime Press. (ISBN 0-85177-593-4).
  • (en) Gardiner, Robert, ed. (1985). Conway's All the World's Fighting Ships, 1906–1921. Annapolis, Maryland: Naval Institute Press. (ISBN 978-0-87021-907-8). (OCLC 12119866).
  • (en) Tarrant, V. E. (1989). The U-Boat Offensive: 1914–1945. Annapolis, Maryland: Naval Institute Press. (ISBN 978-0-87021-764-7). (OCLC 20338385).