SMS Szent István

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

SMS Szent István
Image illustrative de l'article SMS Szent István
SMS Szent István

Type cuirassé dreadnought
Histoire
A servi dans Austria-Hungary-flag-1869-1914-naval-1786-1869-merchant.svg Marine austro-hongroise
Chantier naval Ganz & Company Fiume
Quille posée
Lancement
Armé
Statut coulé le
Équipage
Équipage 1087 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
Caractéristiques techniques
Longueur 152 mètres
Maître-bau 27,9 mètres
Tirant d'eau 8,7 mètres
Déplacement 19 684 tonnes
Propulsion 12 chaudières Babcook & Wilcox
4 turbines à vapeur AEG-Curtis
Puissance 26 400 cv
Vitesse 20,4 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement (4 × 3) × 305 mm
12 × 150 mm
18 × 70 mm
4 tubes lance-torpilles (533 mm)
Rayon d'action 4 200 miles à 10 nœuds

Le SMS Szent István est un cuirassé austro-hongrois de 20 000 t, type Dreadnought. Il est le troisième et dernier de classe Tegetthoff de la marine austro-hongroise.

Il fut le seul entièrement manœuvré par la partie hongroise de l'empire. Son nom est celui du premier roi chrétien de Hongrie, Étienne Ier de Hongrie (Szent István en hongrois).

Historique[modifier | modifier le code]

La Hongrie a « obtenu » ce navire en échange de l'important financement de cuirassé de classe Tegetthoff.

Construit à partir du et lancé le , ce navire de la marine austro-hongroise participe à la Première Guerre mondiale.

Le , alors qu'il naviguait avec les SMS Tegetthoff et SMS Prinz Eugen vers le barrage d'Otrante, il est torpillé par la vedette MAS.15 de la marine italienne : il chavire lentement, flotte quelques instants quille en l'air,puis coule moins de trois heures après l'impact de la torpille. 89 membres de l'équipage périrent.

Ce nombre relativement restreint de pertes en vies humaines s'explique à la fois par la lenteur du chavirage (qui fut filmé par un officier du SMS Tegetthof) au cours duquel diverses mesures de contre ballastage ou de pointage des lourds canons furent tentées pour contrer la gîte et par le fait que , seule parmi les marines de guerre européennes de la Guerre de 14-18, la marine austro-hongroise imposait que les matelots....sachent nager.

Par comparaison, la destruction des grands croiseurs de bataille anglais lors de la meurtrière Bataille du Jutland, en 1916 s'était traduite par plus de mille morts pour chaque navire coulé.

L'amiral Horthy, commandant suprême de l'escadre , embarqué sur le SMS Tegetthoff crut à une attaque d'un sous-marin et hésita trop longtemps avant de se porter au secours du Szent Istvan, qui aurait peut-être pu être remorqué et échoué sur les hauts-fonds de l'île de Premuda.

L'exploit du capitaine de corvette Luigi Rizzo, commandant la MAS 15 sera exploitée par la propagande et la date du 10 juin devient officiellement la fête de la Marine en Italie. Les propagandistes italiens , au premier rang desquels Gabriele D'Anunzio proclamèrent que l'Italie avait enfin pris sur l'Autriche la revanche de l'humiliante défaite de Lissa en 1866.

L'épave du cuirassé n'a été découverte qu'au milieu des années 1970, retournée, au large de l'île croate de Premuda. Elle a été déclarée site protégé, par le ministère croate de la Culture, et la plongée occasionnelle y est formellement interdite[1].

Conception[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe Tegetthoff.

Le SMS Szent István diffère principalement de ses sister-ship par sa machinerie. Il dispose de deux arbres et deux turbines alors que les autres navires de sa classe sont dotés de quatre ensembles arbre – turbine.

Les différences externes comprennent essentiellement une plate-forme construite autour de la cheminée avant et sur laquelle plusieurs projecteurs ont été installés. Autre caractéristique, le coffre du ventilateur à l'avant du grand mât a été modifié.

C'est également le seul bâtiment de cette classe à ne pas disposer de filets anti-torpilles (en)[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La fin tragique du SMS Szent Itsván, sur le site laroyale-modelisme.net, consulté le 16 février 2015
  2. Sieche 1991, p. 132.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erwin F. Sieche, « S.M.S. Szent István: Hungaria's Only and Ill-Fated Dreadnought », Warship International, Toledo, OH, International Warship Research Organization, vol. XXVII, no 2,‎ , p. 112–146 (ISSN 0043-0374)