SIMPO-Bouty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 19 mars 2014 à 22:23 et modifiée en dernier par Euterpia (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

La société Bouty, plus tard appelée SIMPO-Bouty, était un fabricant français d’optique instrumentale.

Histoire

La société a été fondée à Paris au début du XXe siècle par Edouard Bouty, fils du physicien Edmond Bouty[1].

Elle fabriquait des systèmes optiques tels que viseurs, collimateurs et micromètres et divers instruments, principalement basés sur la mesure d’angles, pour la navigation (sextants), l’astronomie (lunettes astronomiques, astrolabes) et l’étude de matériaux et composants optiques (goniomètres optiques, microscopes polarisants).

Disparue au tournant du siècle, elle était alors domiciliée à Thorigny-sur-Marne (Seine-et-Marne), 93B rue du Maréchal Gallieni, sous le nom de Société des instruments de mesure pour l’optique (SIMPO SARL)[2]. Plusieurs années après (en 2012), des goniomètres SIMPO-Bouty figurent toujours au catalogue d'un fournisseur de matériel pédagogique[3].

Liens externes

  • [3] Micromètre Bouty de l’observatoire de Strasbourg (1922). Notice descriptive extraite de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Base Palissy.
  • [4] Photomètre photoélectrique de l’observatoire de Marseille (1925). Notice descriptive extraite de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Base Palissy.
  • [5] Machine à mesurer les clichés photographiques de l’observatoire de Nice (1934). Notice descriptive extraite de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Base Palissy.
  • [6] Astrolabe impersonnel de Baillaud de l’observatoire de Besançon (1933). Notice descriptive extraite de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Base Palissy.
  • [7] Goniomètre Bouty de l’ancienne École nationale d’optique de Morez (2e moitié du XXe siècle). Notice descriptive extraite de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Base Palissy.
  • [8] Description d’un goniomètre Bouty, Lycée Gustave Monod d’Enghien.

Notes et références

  1. D’après [1] Notice sur l’astrolabe impersonnel de Baillaud, Inventaire général du patrimoine culturel, Base Palissy.
  2. D’après [2], l'immatriculation de SIMPO SARL remonte à 1986, sa liquidation à 2004.
  3. Goniomètre 1' et goniomètre 30", catalogue Jeulin.