SIAI Marchetti S.211

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif SIAI Marchetti S.211 Su-27 silhouette.svg
RSAF Museum S.211.JPG
Un SIAI Marchetti S.211 singapourien dans un musée.

Constructeur Drapeau : Italie SIAI Marchetti
Rôle Avion d'entraînement et d'appui-feu
Premier vol 10 avril 1981
Mise en service 1984
Date de retrait Toujours en service
Nombre construits 67
Équipage
1 élève, 1 moniteur
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney JT15D-4C
Nombre 1
Type Turboréacteur
Puissance unitaire 1 130 kgp
Dimensions
Profil Aermacchi (SIAI-Marchetti) S.211.png
Envergure 8,46 m
Longueur 9,53 m
Hauteur 3,7 m
Surface alaire 12,6 m2
Masses
À vide 1 850 kg
Carburant 900 kg
Maximale 2 750 kg
Performances
Vitesse maximale 667 km/h
Plafond 12 800 m
Vitesse ascensionnelle 25,9 m/min
Rayon d'action 667 km
Endurance 2 850 km

Le SIAI Marchetti S-211 est un biplace d’entrainement militaire et d’appui tactique à réaction italien. Cet appareil a été développé par SIAI Marchetti. Aermacchi a absorbé SIAI Marchetti en 1997 et poursuivi le développement de cet appareil, annonçant en 2005 une nouvelle version désignée Aermacchi M-311.

SIAI Marchetti S.211[modifier | modifier le code]

C’est en 1976 que SIAI Marchetti entreprit le développement d’un biplace d’entrainement destiné aux forces aériennes déjà utilisatrices du SIAI Marchetti SF.260. Présenté officiellement au Salon du Bourget en 1967, le projet suscita un certain intérêt, justifiant la construction de trois prototypes [I-SITF, I-SIJF et I-TFSI] . Le premier exemplaire a effectué son premier vol le 10 avril 1981. 70 exemplaires ont été construits, dont 30 livrés à Singapour, et 24 aux Philippines, à partir de 1984. Une cellule a été utilisée pour des essais statiques, 4 appareils non vendus ont été livrés en kit au groupe Aerotech (en), 4 biplaces destinés à Haïti cédés à une société américaine, 1 appareil jamais achevé et 7 (dont les 3 prototypes) utilisés sous immatriculations civiles par SIAI Marchetti à des fins de promotion ou pour des essais divers.

Trois commandes militaires[modifier | modifier le code]

Singapour[modifier | modifier le code]

30 avions, dont 24 assemblés par Singapore Aircraft Industries, serials [340-349 et 380-399]. Ces avions équipent les n° 130 et n° 131 Squadrons. 2 avions ont été perdus en 1998 [388 & 346], 1 en 2001 [393], 1 en 2004 [397] et 1 en 2006 [382]. Ces pertes ont été partiellement compensées par le rachat de deux appareils [338-339] provenant de la commande haïtienne. Les 24 avions ont été retirés du service en 2008 et repris par une société australienne qui cherche à les revendre[1],[2].

Philippines[modifier | modifier le code]

24 avions pour la Force aérienne philippine, dont 18 assemblés par Philippine Aerospace Development Corp, serials [07001/18 et 09001/6]. ils ont été versés aux n° 105 Training Squadron et n° 7 Tactical Fighter Squadron. Au moins 7 exemplaires ont été perdus en 1992 (2), 1993 (1), 1995 (1), 1998 (1), 2002 (1), 2012 (1) . En 2012, cinq sont en service ou en maintenance, d'autres sont en cours de 11reconditionnement.

Haïti[modifier | modifier le code]

Haïti étant incapable de payer les 4 avions commandés, ceux-ci ont été vendus à des utilisateurs civils américains, dont un à Larry Ellison, richissime dirigeant de la firme informatique Oracle Corporation. Deux de ces appareils ont depuis été revendus à Singapour.

SIAI Marchetti S.211A et le programme JPATS[modifier | modifier le code]

Associé à Grumman (puis Northrop Grumman à partir de 1994), SIAI Marchetti a proposé à l’USAF et l’US Navy une version plus puissante du S.211 dans le cadre du programme Joint Primary Aircraft Training System (en) (JPATS), programme lancé en 1988 et remporté en 1995 par le tandem Raytheon/Pilatus avec le T-6 Texan II (en). Il était doté d'un turboréacteur Pratt & Whitney JT15D-5C de 1448 kgp. Devenus inutiles après le choix américain, les deux prototypes S.211A [I-PATS & I-JPAT] ont été modifiés par Aermacchi en prototypes M-311.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. International Air Parts: Aircraft Availability
  2. International Air Parts: SIAI MARCHETTI S211 JET TRAINERS FOR SALE

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Illustrated Encyclopedia of Aircraft (Part Work 1982-1985), Orbis Publishing
  • (en) John W R Taylor, Janes All the World's Aircraft 1988-89, Coulsdon, Surrey, UK, Jane's,‎ 1988 (ISBN 0-7106-0867-5)