SGR J1745-2900

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SGR J1745-2900
Données d'observation
(époque J2000.0 - équinoxe 2000)
Ascension droite 17h 45m 40,164s[1]
Déclinaison −29° 00′ 29,82″[1]
Constellation Sagittaire[2]

Localisation dans la constellation : Sagittaire

(Voir situation dans la constellation : Sagittaire)
Sagittarius IAU.svg
Caractéristiques
Astrométrie
Distance ~8,5 × 103 pc[3]
Caractéristiques physiques

Autres désignations

PSR J1745-2900[1]
MG J1745-2900[4]

PSR J1745-2900[1], aussi connue comme SGR J1745-2900[1] et MG J1745-2900[4], est une étoile à neutrons découverte en à proximité de Sagittarius A* (Sgr A*), la radiosource associée au trou noir supermassif situé centre de notre galaxie, la Voie lactée[5]. Distante (à l'époque de sa découverte) d'environ 2,4 secondes d'arc de Sgr A*, elle est (en mars 2015) l'étoile à neutrons la plus proche d'un trou noir jamais observée[5]. Il s'agit d'un pulsar qui, associé à un sursaut gamma mou, serait un magnétar.

Découverte[modifier | modifier le code]

L'étoile est détectée le à 17 h 34 (TU) par le X-Ray Telescope (XRT), un des télescope de l'observatoire spatial Swift, comme un accroissement de rayons X au voisinage de Sgr A*[6].

Son observation avec Nuclear Spectroscopic Telescope Array (NuSTAR), le , permet de découvrir sa période, d'environ 3,76 secondes, et de la classer parmi les magnétars, dont la périodicité varie de 2 à 12 secondes[6],[7]. Son observation avec Chandra, le , à environ 3 secondes d'arc de Sgr A*, confirme sa périodicité[6].

Elle a aussi été observée par plusieurs radiotélescopes : le Karl G. Jansky Very Large Array (VLA) de l'Observatoire national (américain) de radioastronomie[8], le radiotélescope d'Effelsberg de l'Institut Max-Planck de radioastronomie[9], celui de l'observatoire de Parkes[10], celui de l'observatoire de Green Bank[10], le radiotélescope de Sardaigne (SRT) de l'Institut national (italien) d'astrophysique[11], la station de radioastronomie de Nançay et le (radio)télescope Lovell de l'observatoire de Jodrell Bank de l'université de Manchester[12].

Annonces[modifier | modifier le code]

La détection de l'excès d'émission de rayons X au voisinage de Sgr A* est annoncée dès le par la mise en ligne d'un télégramme électronique via The Astronomer's Telegram (en)[13].

La confirmation de sa découverte est annoncée le par un communiqué de presse de la Nasa[14].

Localisation et caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'étoile est située à une distance d'environ 8,5 kiloparsecs du Soleil[3], dans la direction de la constellation zodiacale du Sagittaire[2], à proximité du centre de rotation de la Voie lactée, et fait partie du système de Sagittarius A*[6],[15]. Elle a une période de 3,76 secondes et un champ magnétique d'environ 1014 Gauss.

Intérêt[modifier | modifier le code]

Des chercheurs pensent pouvoir utiliser ce magnétar comme un outil permettant de déterminer les propriétés magnétiques du milieu interstellaire situé à proximité du centre galactique[16] ainsi que pour tester certains aspects de la gravité quantique[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « SGR J1745-2900 » (voir la liste des auteurs).

  1. a, b, c, d et e (en) PSR J1745-2900 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. a et b (en) Résultats pour « PSR J1745-2900 » [html] sur l'application Compute constellation name from position de VizieR (consulté le 18 avril 2015)
  3. a et b (en) R. M. Shannon et S. Johnston, « Radio properties of the magnetar near Sagittarius A* from observations with the Australia Telescope Compact Array », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 435, no 1,‎ , p. L29-L32 (DOI 10.1093/mnrasl/slt088, Bibcode 2013MNRAS.435L..29S, arXiv 1305.3036, résumé)
    L'article a été reçu par la revue le , accepté par son comité de lecture le et mis en ligne le .
  4. a et b (en) Scott A. Olausen et Victoria M. Kaspi, « The McGill magnetar catalog » [« Catalogue de(s) magnétars de l'université McGill »], The Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 212, no 1,‎ (DOI 10.1088/0067-0049/212/1/6, Bibcode 2014ApJS..212....6O, arXiv 1309.4167, résumé)
    L'article a été reçu par la revue le , accepté par son comité de lecture le et publié le .
  5. a et b (en) F. Coti Zelati et al., « The X-ray outburst of the Galactic Centre magnetar SGR J1745-2900 during the first 1.5 year », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 449, no 3,‎ , p. 2685-2699 (DOI 0.1093/mnras/stv480, Bibcode 2015MNRAS.449.2685C, arXiv 1503.01307, résumé)
    Les coauteurs de l'article sont, outre F. Coti Zelati : N. Rea, A. Papitto, D. Viganò, J. A. Pons, R. Turolla, P. Esposito, D. Haggard, F. K. Baganoff, G. Ponti, G. L. Israel, S. Campana, D. F. Torres, A. Tiengo, S. Mereghetti, R. Perna, S. Zane, R. P. Mignani, A. Possenti et L. Stella.
    L'article a été reçu par la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society le , accepté par son comité de lecture le et mis en ligne le .
  6. a, b, c et d (en) J. A. Kennea et al., « Swift discovery of a new soft gamma repeater, SGR J1745-29, near Sagittarius A* » [« Découverte par Swift d'un nouveau sursauteur gamma mou, SGR J1745-29, près de Sagittarius A* »], The Astrophysical Journal Letters, vol. 770, no 2,‎ , p. L23 (DOI 10.1088/2041-8205/770/2/L24, Bibcode 2013ApJ...770L..24K, arXiv 1305.2128, résumé, lire en ligne [PDF])
    Les coauteurs de l'article sont, outre J. A. Kennea : D. N. Burrows, C. Kouveliotou, D. M. Palmer, E. Göğüş, Y. Kaneko, P. A. Evans, N. Degenaar, M. T. Reynolds, J. M. Miller, R. Wijnands, K. Mori et N. Gehrels.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le , accepté par son comité de lecture le et mis en ligne le .
  7. (en) Kaya Mori et al., « NuSTAR discovery of a 3.76 second pulsar in the Sgr A* region », The Astronomer's Telegram (en), no 5020,‎ (Bibcode 2013ATel.5020....1M, lire en ligne [html])
    Les coauteurs du télégramme électronique sont, outre Kaya Mori : Eric V. Gotthelf, Nicolas M. Barriere, Charles J. Hailey, Fiona A. Harrison, Victoria M. Kaspi, John A. Tomsick et Shuo Zhang.
  8. (en) Andreas Brunthaler et al., « Brightening of Sgr A* at 32 GHz from VLA observations », The Astronomer's Telegram (en), no 5014,‎ (Bibcode 2013ATel.5014....1B, lire en ligne [html])
    Les coauteurs du télégramme électronique sont, outre Andreas Brunthaler : H. Falcke, G. C. Bower, J. Ott et M. J. Reid.
  9. (en) Ralph Eatough et al., « Detection of radio pulsations from the direction of the NuSTAR 3.76 second X-ray pulsar at 8.35 GHz », The Astronomer's Telegram (en), no 5040,‎ (Bibcode 2013ATel.5040....1E, lire en ligne [html])
    Les coauteurs du télégramme électronique sont, outre Ralph Eatough : Ramesh Karuppusamy, Michael Kramer, Bernd Klein, David Champion, Alex Kraus, Evan Keane, Cees Bassa, Andrew Lyne, Patrick Lazarus, Joris Verbiest, Paulo Freire, Andreas Brunthaler et Heino Falck.
  10. a et b (en) Marta Burgay et al., « Detection of radio pulsations from the direction of the Galactic center soft gamma-ray repeater with Parkes and the GBT », The Astronomer's Telegram (en), no 5035,‎ (Bibcode 2013ATel.5035....1B, lire en ligne [html])
    Les coautauers du télégramme électronique sont, outre Marta Burgay : R. Shannon, A. Possenti, M. Keith, J. Sarkissian, G. Israel, S. Johnston, N. Rea et P. Esposito.
  11. (en) Marco Buttu et al., « Detection by Sardinia Radio Telescope of radio pulses at 7 GHz from the magnetar PSR J1745-2900 in the Galactic center region », The Astronomer's Telegram (en), no 5053,‎ (Bibcode 2013ATel.5053....1B, lire en ligne [html])
    Les coauteurs du télégramme électronique sont, outre Marco Buttu : Nichi D'Amico, Elise Egron, Maria Noemi Iacolina, Pasqualino Marongiu, Carlo Migoni, Alberto Pellizzoni, Sergio Poppi, Andrea Possenti, Alessio Trois, Gian Paolo Vargiu.
  12. (en) C. G. Bassa et al., « Searches for dispersed radio pulsar emission from the Sag A* SGR », The Astronomer's Telegram (en), no 5033,‎ (Bibcode 2013ATel.5033....1B, lire en ligne [html]) Les coauteur du télégramme électronique sont, outre C. G. Bassa : C. A. Jordan, E. F. Keane, A. G. Lyne, B. W. Stappers et P. Weltevrede.
  13. (en) N. Degenaar et al., « Large flare from Sgr A* detected by Swift », The Astronomer's Telegram (en), no 5006,‎ (lire en ligne)
    Les coauteurs du télégramme électronique sont, outre N. Degenaar : M. T. Reynolds, J. M. Miller, J. A. Kennea et R Wijnands.
  14. (en) J. D. Harrington et al., « NASA's Swift catches X-ray action at Milky Way's center » [html], sur Nasa, (consulté le 18 avril 2015)
    Les coauteurs du communiqué de presse sont, outre J. D. Harrington : Francis Reddy et Lynn Chandler.
  15. (en) Kaya Mori, Eric V. Gotthelf, Shuo Zhang, Hongjun An, Frederick K. Baganoff, Nicolas M. Barrière, Andrei M. Beloborodov, Steven E. Boggs, Finn E. Christensen, William W. Craig, Francois Dufour, Brian W. Grefenstette, Charles J. Hailey, Fiona A. Harrison, Jaesub Hong, Victoria M. Kaspi, Jamie A. Kennea, Kristin K. Madsen, Craig B. Markwardt, Melania Nynka, Daniel Stern, John A. Tomsick et William W. Zhang, « Discovery of a 3.76 S Transient Magnetar Near Sagittarius A* », The Astrophysical Journal, vol. 770, no 2,‎
  16. (en) R. P. Eatough, H. Falcke, R. Karuppusamy, K. J. Lee, D. J. Champion, E. F. Keane, G. Desvignes, D. H. F. M. Schnitzeler, L. G. Spitler, M. Kramer, B. Klein, C. Bassa, G. C. Bower, A. Brunthaler, I. Cognard, A. T. Deller, P. B. Demorest, P. C. C. Freire, A. Kraus, A. G. Lyne, A. Noutsos, B. Stappers et N. Wex, « A strong magnetic field around the supermassive black hole at the centre of the Galaxy », Nature, vol. 501, no 7467,‎ , p. 391–394 (DOI 10.1038/nature12499)
  17. (en) U.-L. Pen et A. E. Broderick, « Possible astrophysical observables of quantum gravity effects near black holes », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 445, no 4,‎ , p. 3370–3373 (DOI 10.1093/mnras/stu1919)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]