SAT-Amikaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SAT-Amikaro
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Mettre l'espéranto plus particulièrement au service des personnes pour lesquelles cette langue présente en premier lieu un intérêt d'ordre social, pédagogique, culturel et pratique
Zone d’influence Francophonie Pays francophones
Fondation
Fondation 1945
Identité
Siège 132-134, boulevard Vincent-Auriol
75013 - Paris
48,832894, 2,36123
Président Guy Martin[1]
Méthode - Cours au siège de l'association
- Cours par correspondance
- Rencontres exposant les buts de SAT et ceux de l'espéranto
- Une revue mensuelle
- Éditions de tout matériel nécessaire à la diffusion de l'espéranto
Financement Cotisation annuelle des membres
Slogan Espéranto : vers une culture sociale sans frontières
Site web www.sat-amikaro.org

SAT-Amikaro (en français : L'Amicale de SAT), de son nom complet : SAT-Amikaro - Union des Travailleurs Espérantistes des pays de langue française, est une association de travailleurs espérantophones liée à l'association mondiale anationale (en espéranto : Sennacieca Asocio Tutmonda ou SAT).

SAT-Amikaro a pour l'objectif de mettre l'espéranto plus particulièrement au service des personnes pour lesquelles cette langue présente en premier lieu un intérêt d'ordre social, pédagogique, culturel et pratique ; ainsi que d'ouvrir l'accès à SAT aux personnes qui souhaitent participer à la réalisation de ses buts.

Elle se spécialise donc dans quatre secteurs essentiels relatifs à l'espéranto :

  • Information ;
  • Enseignement ;
  • Édition de matériel d'information, de documentation et d'étude ;
  • Service librairie.

SAT-Amikaro a un réseau de correspondants, d'enseignants et d'animateurs dans la plupart des départements de France, ainsi qu'en Belgique francophone, en Suisse romande, et dans plusieurs pays d'Afrique francophone.

Positions[modifier | modifier le code]

SAT-Amikaro donne cette définition de son positionnement :

« L'espéranto appartient au même titre à toute personne intéressée par son usage, où que ce soit dans le monde. La généralisation de son usage dans les relations entre personnes de langues différentes est l'affaire de toutes et de tous. Aucun pays, aucune puissance, aucune organisation, ne peuvent en revendiquer le monopole. Par ailleurs, il est naturel de se regrouper par affinités, par buts de recherches, par groupes d'intérêts, etc. C'est pourquoi, parmi des associations très diverses susceptibles de satisfaire toutes sortes d'attentes, SAT occupe une position particulière[2]. »

L'association mondiale anationale et les organisations affiliées (entre autres, SAT-Amikaro) se donnent précisément pour but de répondre aux aspirations des personnes qui, par la connaissance de l'espéranto, désirent étendre l'horizon de leurs connaissances, accroître leurs possibilités d'échanges internationaux et participer, de manière active et constructive, à l'évolution du monde.

Alors que SAT vise l'application pratique de l'espéranto, et se compose de ce fait d'adhérents parlant cette langue, le rôle de diffusion de l'espéranto incombe à des organisations liées à SAT par une convention. Le champ d'activités de ces organisations s'étend non point en fonction des frontières nationales, mais des zones linguistiques. Pour la francophonie, ce rôle revient à SAT-Amikaro.

Histoire[modifier | modifier le code]

SAT-Amikaro, qui existe sous ce nom depuis 1937, est la continuation d'associations qui l'ont précédé sous différent noms: Fédération des Espérantistes Révolutionnaires (1921), Fédération Espérantiste Ouvrière (1923), Fédération Espérantiste du Travail (1936).

Les premiers membres de l'association sont les membres francophones fondateurs de SAT, l'association mondiale anationale (Eugène Lanti, Louis Glodeau, Lucien Bannier…).

Les congrès fédéraux ont lieu successivement à Orleans (1921), Troyes (1922), Saint-Denis (1923), Rouen (1924), Lyon (1925), Paris (1926), Ivry (1927), Bourges (1928), Saint-Étienne (1929), Saint-Denis (1930), Nancio (1931), Bruxelles (1932), Lyon (1933).

L'emblématique Cours Rationnel, méthode d'espéranto qui se vend encore aujourd'hui dans sa dixième édition, est édité pour la première fois dès 1921, se tournant à l'époque très explicitement vers le public prolétarien en se plaçant très clairement sur le terrain de la lutte des classe.

Liens avec les autres associations[modifier | modifier le code]

En tant qu'association de travailleurs espérantophones, SAT-Amikaro est liée à l'association mondiale anationale (en espéranto : Sennacieca Asocio Tutmonda ou SAT) par la convention de Göteborg.

Par ailleurs, elle est membre de l'Association des Amis de la Commune de Paris et de l'April[3]. Elle entretient également des liens avec l'Union pacifiste[4], les Citoyens du Monde[5], l'Association d'Histoire et d'Archéologie du 20e Arrondissement de Paris (avec laquelle elle a organisé des évènements à La Bellevilloise[6]), la Fédération nationale de la libre pensée ou encore la Ligue des droits de l’Homme.

Elle entretient également des liens avec d'autres organisations espérantistes francophones, telles que la Fédération espérantiste du travail (avec laquelle elle participe à la fête de l'Humanité[7]), l'Association française des cheminots pour l'espéranto ou Espéranto-France. SAT-Amikaro codirige, avec cette dernière, l'Institut français d'espéranto.

Enfin, plusieurs de ses membres sont également membres d'organisations politiques, telles que la Fédération anarchiste, Alternative libertaire, La Riposte (groupe militant au sein du PCF), le Parti de gauche, le Parti socialiste, Europe Écologie Les Verts, etc.

Activités[modifier | modifier le code]

Cours d'espéranto[modifier | modifier le code]

SAT-Amikaro propose des cours d'espéranto, soit à son siège, soit par correspondance. Il existe des cours pour des personnes de tout niveau, des débutants jusqu'aux locuteurs expérimentés.

Certains membres de SAT-Amikaro proposent également des cours dans plusieurs régions de France[8].

Service librairie[modifier | modifier le code]

L'association dispose d'un service librairie qui vend de nombreux livres, des CD (en lien avec Vinilkosmo), des affiches, des autocollants, des T-shirts ainsi que des cartes postales. Ce service est accessible au siège de l'association à Paris, ainsi que par correspondance, l'association éditant un catalogue tous les ans.

Le service librairie entretient des liens avec diverses organisations qui éditent ou vendent des produits en espéranto tels que Vinilkosmo, la Coopérative d'édition de SAT (SAT-Eldona Fako Kooperativa), l'Édition de La Blanchetière (qui édite les ouvrages d'André Cherpillod), la boutique de la Ligue Flamande pour l'Espéranto, etc.

Édition[modifier | modifier le code]

SAT-Amikaro édite plusieurs ouvrages, dont les plus célèbres sont le Cours Rationnel d’Espéranto, le Junul-kurso, le Dictionnaire de poche Français-Espéranto Espéranto-Français ou encore le Dictionnaire Pratique Français-Espéranto Espéranto-Français. L'association édite également d'autres ouvrages concernant la grammaire de l'espéranto ou l'histoire du mouvement espérantiste[9]. Par exemple, lors du 64e congrès de l'association qui eut lieu en 2009 à Pau, SAT-Amikaro a édité deux ouvrages : Kiel traduki d'André Andrieu et Jules Verne espérantiste ! de Lionel Dupuy[10].

L'association édite également d'autres produits comme des affiches, des autocollants ou des cartes postales[11].

La Sago[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Sago.

La Sago, mot signifiant « La Flèche » en espéranto, mais étant également l'acronyme de La Sat-Amikara Gazeto, littéralement « La Revue de SAT-Amikaro », est la revue officielle de l'association. Mensuel paraissant à ses débuts dix fois par an, il est de fait devenu bimensuel depuis 2014 .

Elle fut créée en 2003 succédant en rénovant totalement la formule, à l'ancienne revue qui portait le même nom que l'association.

Radio Esperanto[modifier | modifier le code]

SAT-Amikaro anime une émission sur Radio libertaire : Radio Esperanto. Cette émission est diffusée en direct tous les vendredis de 17h30 à 19 heures[12].

Campagne pour l'espéranto au bac[modifier | modifier le code]

En avril 2011, lors de la rencontre d'espéranto IREM 2011 à Sète, les associations SAT-Amikaro et Espéranto-France ont lancé conjointement une action de pétition[13] visant à l'ajout de l'espéranto parmi la liste des langues à option au baccalauréat.

Congrès[modifier | modifier le code]

L'association se réunit en congrès tous les ans pendant le week-end de Pâques. Ces derniers permettent de définir les actions futures de l'association, d'échanger, de partager des expériences. C'est également l'occasion d'acheter des livres, affiches ou autocollants au service librairie ou des CD à Vinilkosmo.

Pendant les soirées, des concerts, pièces de théâtre ou projection de film sont organisées, et le mardi est généralement le jour d'une excursion touristique et culturelle dans la région où a lieu le congrès.

Liste des congrès de SAT-Amikaro[modifier | modifier le code]

Année Ville Pays Région F / Région B / Canton
68 2013 Métabief Drapeau de la France France Franche-Comté
67 2012 Châteauroux Drapeau de la France France Centre
66 2011 Sète Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
65 2010 Hillion Drapeau de la France France Bretagne
64 2009 Pau Drapeau de la France France Aquitaine
63 2008 Antony Drapeau de la France France Île-de-France
62 2007 Artigues-près-Bordeaux Drapeau de la France France Aquitaine
61 2006 Yzeure Drapeau de la France France Auvergne
60 2005 Boulogne-sur-Mer Drapeau de la France France Nord-Pas-de-Calais
59 2004 La Roche-sur-Yon Drapeau de la France France Pays de la Loire
58 2003 Agde Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
57 2002 Vigy Drapeau de la France France Lorraine
56 2001 Chambéry Drapeau de la France France Rhône-Alpes
55 2000 Fouquières-lez-Lens Drapeau de la France France Nord-Pas-de-Calais
54 1999 Glay Drapeau de la France France Franche-Comté
53 1998 Quintin Drapeau de la France France Bretagne
52 1997 Limoges Drapeau de la France France Limousin
51 1996 Orly Drapeau de la France France Île-de-France
50 1995 Mittelwihr Drapeau de la France France Alsace
49 1994 Baugé (Grésillon) Drapeau de la France France Pays de la Loire
48 1993 Hérouville-Saint-Clair Drapeau de la France France Basse-Normandie
47 1992 Artigues-près-Bordeaux Drapeau de la France France Aquitaine
46 1991 Nazelles-Négron Drapeau de la France France Centre
45 1990 Bondy Drapeau de la France France Île-de-France
44 1989 Pézenas Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
43 1988 Albi Drapeau de la France France Midi-Pyrénées
42 1987 Vaison-la-Romaine Drapeau de la France France Provence-Alpes-Côte d'Azur
41 1986 Saint-Pierre-de-Chandieu Drapeau de la France France Rhône-Alpes
40 1985 Saint-Nazaire Drapeau de la France France Pays de la Loire
39 1984 Draguignan Drapeau de la France France Provence-Alpes-Côte d'Azur
38 1983 Saint-Brieuc Drapeau de la France France Bretagne
37 1982 Saint-Pierre-de-Chandieu Drapeau de la France France Rhône-Alpes
36 1981 Saint-Jorioz Drapeau de la France France Rhône-Alpes
35 1980 Boulogne-sur-Mer Drapeau de la France France Nord-Pas-de-Calais
34 1979 Avignon Drapeau de la France France Provence-Alpes-Côte d'Azur
33 1978 Rennes Drapeau de la France France Bretagne
32 1977 Bédarieux Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
31 1976 Artigues-près-Bordeaux Drapeau de la France France Aquitaine
30 1975 Saint-Junien Drapeau de la France France Limousin
29 1974 Agen Drapeau de la France France Aquitaine
28 1973 Lausanne Drapeau de la Suisse Suisse Vaud
27 1972 Narbonne Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
26 1971 Yvetot Drapeau de la France France Haute-Normandie
25 1970 Béziers Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
24 1969 Paris Drapeau de la France France Île-de-France
23 1968 Toulouse Drapeau de la France France Midi-Pyrénées
22 1967 Anderlecht Drapeau de la Belgique Belgique Bruxelles-Capitale
21 1966 Cenon Drapeau de la France France Aquitaine
20 1965 Nancy Drapeau de la France France Lorraine
19 1964 Rennes Drapeau de la France France Bretagne
18 1963 Rouen Drapeau de la France France Haute-Normandie
17 1962 Tours Drapeau de la France France Centre
16 1961 Limoges Drapeau de la France France Limousin
15 1960 Aubenas Drapeau de la France France Rhône-Alpes
14 1959 Bruxelles Drapeau de la Belgique Belgique Bruxelles-Capitale
13 1958 Saint-Étienne Drapeau de la France France Rhône-Alpes
12 1957 Saintes Drapeau de la France France Poitou-Charentes
11 1956 Angers Drapeau de la France France Pays de la Loire
10 1955 Narbonne Drapeau de la France France Languedoc-Roussillon
9 1954 Caudry Drapeau de la France France Nord-Pas-de-Calais
8 1953 Angoulême Drapeau de la France France Poitou-Charentes
7 1952 Liège Drapeau de la Belgique Belgique Wallonie
6 1951 Toulouse Drapeau de la France France Midi-Pyrénées
5 1950 Grenoble Drapeau de la France France Rhône-Alpes
4 1949 Tours Drapeau de la France France Centre
3 1948 Rennes Drapeau de la France France Bretagne
2 1947 Lyon Drapeau de la France France Rhône-Alpes
1 1946 Nancy Drapeau de la France France Lorraine

Contacts[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Le siège de SAT-Amikaro, à Paris 13e
48,832894, 2,36123

Le principal contact en France est le siège de l'association, localisé au 132-134, boulevard Vincent-Auriol dans le 13e arrondissement de Paris. L'association possède également des représentants dans d'autres régions de France : Bretagne, Lorraine, Midi-Pyrénées et Pays de la Loire[14], ainsi que des membres dans plusieurs autres régions.

Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, le représentant de l'association est le groupe Espéranto-Infor, localisé au 14 rue du Loutrier à Bruxelles.

Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, la représentante de l'association est Mireille Grosjean (vivant au 9 Grand-Rue aux Brenets).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des membres du Comité de SAT-Amikaro sur le site de l'association.
  2. Article de Henri Masson, ancien secrétaire général de SAT-Amikaro.
  3. Présentation de SAT-Amikaro dans la liste des Personnes morales membres de l'April.
  4. Article sur le site de SAT-Amikaro annonçant un débat de l’Union Pacifiste au siège de SAT-Amikaro le 9 juin 2007.
  5. cf l'article "Citoyens du monde" publié sur le site de SAT-Amikaro.
  6. Annonce de la conférence de Dominique Simeone le samedi 20 septembre 2008 à la Bellevilloise.
  7. Stand Espéranto à la Fête de l’Humanité 2010.
  8. Liste des cours d'espéranto sur le site de l'association.
  9. Liste des éditions de SAT-Amikaro sur le site de l'association.
  10. Nouveautés 2009 : "Jules Verne espérantiste" et "Kiel Traduki" sur le site de l'association.
  11. Liste du matériel vendu par l'association.
  12. Présentation de l'émission sur le site de radio libertaire.
  13. http://esperanto-au-bac.fr/
  14. Rubrique "Contacts" sur le site de l'association.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]