Strollad an deskadurezh eil derez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SADED)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Strollad an Deskadurezh Eil Derez (SADED)

Cadre
But Création lexicale en breton
Enseignement du breton
Zone d’influence Bretagne
Fondation
Fondation 1962
Fondateur Guy Étienne
Identité
Dissolution
Dissolution 1976

Strollad an Deskadurezh Eil Derez (nom en breton - en français « Groupe de l'éducation secondaire ») (SADED) est une association, fondée en 1962[1], se proposant de créer de nouveaux mots pour la langue bretonne, dans le but de permettre un enseignement pluridisciplinaire entièrement dans cette langue (et en se passant des racines grecques et surtout des emprunts à la langue française)[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Un groupe est formé autour du psychologue Guy Étienne et de la revue Preder (« pensée ») créée en 1958[3],[4]. Ce groupe forme en 1962 l'association SADED pour étendre le vocubaire breton[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

SADED est également une école de breton par correspondance qui enseigne 12 matières en breton. Cette école a duré jusqu'en 1976 et a joué un rôle important pour la formation des professeurs de breton avant la création des écoles Diwan, justement en 1976[3].

Diwan, plus tard, réalisera cet enseignement, mais sans utiliser tout le vocabulaire forgé par SADED. Le vocabulaire Diwan se rapproche de celui de la plupart des autres langues d'Europe (ce n'est pas le cas de l'islandais, entre autres), « vocabulaire international », après une légère bretonnisation des formes. En principe du moins, Diwan étant multiple, et éventuellement tributaire des ouvrages proposés par les éditeurs en langue bretonne. Or le dictionnaire tout-breton de An Here notamment a une approche plus puriste qu'internationaliste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wmffre, p. XVIII
  2. Malo Morvan, « Faut-il être ancien pour être légitime ? : Le conflit des rhétoriques de l'authenticité dans les préfaces de dictionnaires bretons », La Bretagne Linguistique (CRBC), vol. 21,‎ (ISSN 1270-2412, lire en ligne).
  3. a b et c Wmffre, p. 469
  4. Philippe Argouarch, « Disparition du grand linguiste du breton Guy Étienne », sur abp.bzh, Agence Bretagne Presse, (consulté le 8 novembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Iwan Wmffre, Breton Orthographies and Dialects : The Twentieth-Century Orthography War in Brittany by Iwan Wmffre (2008-01-01)1803, vol. 1, Berne, Peter Lang AG, Internationaler Verlag der Wissenschaften, coll. « Contemporary Studies in Descriptive Linguistics » (no 18), , 499 p. (ISBN 978-3-03911-364-4).

Article connexe[modifier | modifier le code]