Sūrya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sūrya
Statue de Sūrya au Tropenmuseum d'Amsterdam
Statue de Sūrya au Tropenmuseum d'Amsterdam
Famille
Père Kashyapa
Mère Āditi
Premier conjoint Saljnâ
Deuxième conjoint Râjnî
Troisième conjoint Prabhâ
Quatrième conjoint Châyâ

Dans l'hindouisme, Sūrya (de la racine sanskrite sur ou svar, briller) est le dieu soleil, fils d'Āditi et de Kashyapa. Il a quatre épouses, Samjnâ, la connaissance, Râjnî, la souveraineté, Prabhâ, la lumière et Châyâ, l'ombre. C'est le père de Manu, le premier homme et le législateur de l'humanité, mais aussi de Yama, le dieu de la Mort et de Yamî qui deviendra, après sa mort, la rivière Yamunâ, un des trois fleuves les plus sacrés de l'Hindouisme.

Dans la mythologie tardive, Sūrya est parfois représenté comme un guerrier iranien, chaussé de bottes, possédant quatre bras, à la chevelure dorée et à la peau cuivrée. D'après l'astronome indien Varâmihîra, qui vécut probablement au VIe siècle, le culte solaire aurait été importé en Inde par de prêtres mazdéens depuis la Perse, ce qui est cohérent avec son apparence. Dans sa Brihat-samhitâ, il se fait l'écho de la légende qui raconte les amours de Sûrya et de Nikshubhâ, la fille du brahmane Sujîva, dont il aurait eu un fils nommé Jarasastra, nom qui semble être la déformation de Zarathoustra.

Sūrya se déplace dans un char conduit par Aruna et tiré par sept chevaux ou un cheval à sept têtes, représentant les jours de la semaine.

Peu nombreux en Inde, les temples les plus remarquables dédiés à Sûrya sont :

Surya Namaskar est la salutation au soleil, un des enchaînements de la panoplie des mouvements yogiques ; Surya Namaskar est très usité dans le monde.

Sūrya est aussi une des trois "humeurs", un des trois principes de la médecine ayurvédique, avec Vâyou et Agni.

Sūrya est aussi devenu un prénom.

Dans la plupart des civilisations, le soleil a été vénéré. En Égypte par exemple ou l'on retrouve un nom proche de Konarak : Karnak, et, chez les Celtes qui ont aussi construits des temples à base d'alignements de menhirs comme à Carnac (Morbihan, France) dédié aux saisons et aux solstices. En Inde, un des temples de Jaipur (Rajasthan) est consacré au soleil et se nomme Kornak. D'ailleurs celui en Orissa s'écrit aussi Kornak selon certaines sources. Les éléments terrestres sont depuis fort longtemps des symboles que l'on retrouve dans de nombreuses religions.

Épithètes de Sūrya[modifier | modifier le code]

  • Aharpati : le seigneur du jour
  • Jagat chakshu : l'œil du monde
  • Jayanta : le victorieux
  • Jîvana : la source de vie
  • Karma sâkshin : le témoin des actes
  • Pâvaka : le purificateur
  • Saptashva : le seigneur des sept chevaux
  • Dadhikrâ : le cheval divin

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :