Sœurs de Saint-Joseph-de-l'Apparition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Sœurs de Saint-Joseph-de-l'Apparition forment une congrégation religieuse catholique apostolique fondée en 1832 à Gaillac (Tarn) par sainte Émilie de Vialar (1797-1856). Ses membres signent S.J.A.

Historique[modifier | modifier le code]

Née à Gaillac, Émilie de Vialar se consacre aux malades et aux pauvres pendant vingt ans et en 1832, avec trois compagnes, elle fonde la congrégation enseignante et hospitalière de Saint-Joseph-de-l'Apparition. Elles prononcent leurs vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance l'année suivante. Elle a été canonisée en 1951.

La congrégation connaît une expansion rapide, car au bout de vingt-quatre ans, en 1856, année du décès de sa fondatrice, elle compte déjà quarante-deux maisons.

Dès 1835, elle l'implante en Algérie pour soigner la population lors d'une épidémie de choléra, puis en Tunisie (1840) et encore l'Italie, Chypre, Grèce, Liban, Birmanie[1], Syrie, Arménie, Empire ottoman, Bulgarie...

Elle comptait en 2007 neuf cents religieuses, de vingt-six nationalités réparties dans 154 maisons dans le monde, en France et les pays ci-dessus, ainsi qu'en Australie, Inde, Thaïlande, Argentine, Guatemala, Panama, Pérou, Angleterre, Irlande, Palestine, Israël, (gèrent des écoles à Jérusalem, Ramallah et Bethléem), Roumanie.

Le siège social est à Paris XVe, 83, rue de l'Abbé-Groult. La congrégation largement internationalisée, compte désormais une minorité de francophones et l'anglais est de plus en plus utilisé comme langue véhiculaire. La supérieure générale est Sœur Dorothy Vella-Zarb, d'origine maltaise.

Elles sont présentes dans des écoles, des hôpitaux, des foyers, etc. et auprès de populations pauvres, répondant à leurs besoins les plus criants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elles y sont appelées à la fin du XIXe siècle par les Missions étrangères de Paris et s'implantent surtout au départ en Birmanie-Septentrionale

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luce Camuzet, L'Œuvre de Syrie des Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition, préface du général Weygand et avant-propos de Louis Marin, édité en 1931 par Nation.
  • Émilie de Vialar (fondatrice des Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition), édité chez Fayard en 1953.
  • Sœur Agnès Cavasino, Émilie de Vialar, fondatrice : Les Sœurs de Saint-Joseph de l'Apparition, une congrégation missionnaire, Imprimerie de l'abbaye Sainte-Scholastique, Dourgne, 1987
  • Élisabeth Dufourcq, Les Aventurières de Dieu, Paris, Perrin, 2e édition, 2009

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]