Sœurs de Saint-Joseph-de-l'Apparition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 16 décembre 1835
par Mgr de Gualy
Approbation pontificale 6 mai 1842
par Grégoire XVI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement, soins des malades
Structure et histoire
Fondation 25 décembre 1832
Gaillac
Fondateur Émilie de Vialar
Abréviation S.J.A
Patron saint Joseph
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

Les sœurs de Saint-Joseph-de-l'Apparition (en latin : Sororum a Sancto Iosepho ab Apparinone) forment une congrégation religieuse enseignante et hospitalière de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée le 25 décembre 1832 à Gaillac par Émilie de Vialar avec trois compagnes. La prise d'habit a lieu le 19 mars 1833 dans l'église Saint-Pierre de Gaillac, les postulantes, y compris la fondatrice sont au nombre de douze. Le 5 mai 1835, Mgr de Gualy, archevêque d'Albi, bénit la chapelle et le tableau au dessus du tabernacle qui représente l'archange Gabriel apparaissant à saint Joseph pour lui révéler le mystère de l'Incarnation. Le 16 décembre de la même année, le prélat approuve les constitutions religieuses de l'institut de saint Joseph de l'Apparition. Le 21 décembre suivant, les dix-sept sœurs prononcent leur vœux religieux entre les mains de Mgr de Gualy[1]. En 1835, la maison-mère est transférée à Marseille et Mgr Eugène de Mazenod approuve les statuts de la congrégation le 6 décembre 1853 ; l'institut reçoit le décret de louange le 6 mai 1842.

La congrégation connaît une expansion rapide, car au bout de vingt-quatre ans, en 1856, année du décès de sa fondatrice, elle compte déjà quarante-deux maisons. Dès 1835, elle l'implante en Algérie pour soigner la population lors d'une épidémie de choléra, puis en Tunisie (1840) et encore l'Italie, Chypre, Grèce, Liban, Birmanie[2], Syrie, Arménie, Empire ottoman, Bulgarie...

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les sœurs de saint Joseph de l'Apparition se dédient à différents types d'apostolat en particulier l'enseignent et le soin des malades.

Elles sont présentes en :

La maison-mère est à Paris.

Au 31 décembre 2005, l'institut comptait 940 sœurs dans 154 maisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bouillat, « Émilie de Vialar (1797-1856) », Les Contemporains,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  2. Elles y sont appelées à la fin du XIXe siècle par les Missions étrangères de Paris et s'implantent surtout au départ en Birmanie-Septentrionale

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luce Camuzet, L'Œuvre de Syrie des Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition, préface du général Weygand et avant-propos de Louis Marin, édité en 1931 par Nation.
  • Émilie de Vialar (fondatrice des Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition), édité chez Fayard en 1953.
  • Sœur Agnès Cavasino, Émilie de Vialar, fondatrice : Les Sœurs de Saint-Joseph de l'Apparition, une congrégation missionnaire, Imprimerie de l'abbaye Sainte-Scholastique, Dourgne, 1987
  • Élisabeth Dufourcq, Les Aventurières de Dieu, Paris, Perrin, 2e édition, 2009