Sœurs albertines servantes des pauvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sœurs albertines servantes des pauvres
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 5 septembre 1955
par Pie XII
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité franciscaine
Règle règle de saint François
But aide aux sans-abri, aide aux mères célibataires, maisons de repos pour prêtres âgés
Structure et histoire
Fondation 15 janvier 1891
Cracovie
Fondateur Albert Chmielowski
Abréviation Z.S.A.P.U
Patron Notre-Dame de Częstochowa
Rattaché à frères mineurs capucins
Site web (pl) site officiel
Liste des ordres religieux
Albertine Sisters with Consulate Chief.png

Les sœurs albertines servantes des pauvres (en latin : Congregatio Sororum Albertinorum Pauperibus Inservientium) sont une congrégation religieuse féminine hospitalière de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée le à Cracovie par Adam Chmielowski (1845-1916) en religion frère Albert, avec le consentement du cardinal Albin Dunajewski, archevêque de Cracovie : les deux premières religieuses du nouvel institut sont Anna Lubańska et Maria Cunegonda Silukowska[1].

Le but de la congrégation est d'aider les femmes et les enfants sans-abri ainsi que la population en cas d'épidémie. Le fondateur ne donne pas de règles écrites et l'organisation juridique de l'institut est codifiée par Bernardine Jabłońska (it) (1878-1940), première supérieure générale de la congrégation qui redige les constitutions religieuses en se basant sur la règle de saint François[2].

L'institut est agrégé aux frères mineurs capucins le  ; il reçoit le décret de louange le et l'approbation définitive du Saint-Siège le [3].

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les albertines gèrent des hospices et des cantines pour les sans-abri, des refuges pour enfants et mères célibataires, des cliniques pour les patients en phase terminale et des maisons de repos pour les prêtres âgés[4].

Elles sont présentes en[5]:

La maison-mère est à Cracovie.

En 2017, la congrégation comptait 534 religieux dans 68 foyers[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Albertynki », sur https://www.zyciezakonne.pl (consulté le )
  2. (pl) « Albertynki », sur http://zakony-na-swiecie.blogspot.com (consulté le )
  3. (pl) « Historia », sur https://www.albertynki.pl (consulté le )
  4. (pl) « Dzialalnosc », sur https://www.albertynki.pl (consulté le )
  5. (pl) « domy poza polską », sur https://www.albertynki.pl (consulté le )
  6. (it) Annuaire pontifical, Vatican, Librairie éditrice vaticane, , 2329 p. (ISBN 978-88-209-9975-9 et 88-209-9975-7), p. 1471