Săcălășeni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Săcălășeni
RO MM Sacalaseni wooden church 1.jpg
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Săcălășeni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
28,76 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Sacalaseni jud Maramures.jpg
Démographie
Population
2 299 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
79,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Emilian Gheorghe Pop (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
437280Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Săcălășeni (Szakállasfalva en hongrois) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Săcălășeni est située dans le centre du județ, à 12 km au sud de Baia Mare, la préfecture du județ, dans la vallée de la Lăpuș.

Jusqu'en 2004, la commune était composée de sept villages. À cette date, les villages de Coaș et Intrerâuri se détachèrent de la commune pour former la commune de Coaș et ceux de Coltău et Cătălina la commune de Coltău.

La commune de Săcălășeni n'est plus formée aujourd'hui que des villages de Săcălășeni (782 habitants en 2002), de Coruia (828 habitants en 2002) et de Culcea (618 habitants en 2002).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1405 sous le nom hongrois de Zakalosfalva.

La commune a fait partie du Comitat de Szatmár dans le Royaume de Hongrie jusqu'en 1920, au Traité de Trianon où elle est attribuée à la Roumanie avec toute la Transylvanie.

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, avant la restructuration de la commune, 57,6 % de la population était orthodoxe et 29,3 % réformée.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 3 447 Roumains (75 % de la population), 1 040 Hongrois (22,6 %)[1].

En 1930, les autorités recensaient 3 619 Roumains (75,8 %), 980 Hongrois (20,5 %), 42 Tsiganes (0,9 %) ainsi qu'une communauté juive de 133 personnes (2,8 %) qui fut exterminée par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 3 688 Roumains (63,4 %), 1 443 Hongrois (24,8 %) et une communauté tsigane de 687 personnes (11,8 %)[2].

Si on prend en considération les trois villages faisant actuellement partie de la commune, les proportions sont de 98 % de Roumains et 1,8 % de Tsiganes.

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
3 661 4 194 4 598 4 775 5 482 6 055 5 525 5 819 2 448[3]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune possède 2 200 ha de terres agricoles.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église en bois de l'Assomption de Marie (Adomirea Maicii Domnului) construite au XVIIIe siècle (la tradition orale fait remonter la construction à l'année 1442), avec des fresques de 1865, classée Monument national en 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]