Sérvia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le pont sur le lac Polyfytos près de Sérvia.

Sérvia (grec moderne: Σέρβια) est une ville du nome de Kozani en Macédoine-Occidentale en Grèce.

En 2001, sa population était de 10 001.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom antique de la ville était Phylacae (Φυλακαί) cité par Pline l'Ancien et signifiant « sentinelles ».

Selon l'historiographie serbe, le nom actuel serait un témoignage du règne d'Étienne Douchan durant lequel la région appartînt à la Serbie de 1341 à 1346. Selon l'historiographie turque le nom de Serfice est ottoman et provient du turc sarf signifiant "coude" ou "tournant" : la route de Ptolémaïs à Larissa tourne justement à Sérvia[1]. L'historiographie grecque, elle, se réfère au latin servo (« veiller, sauvegarder ») qui serait la traduction de Phylacae ; la dénomination latine aurait été adoptée par la romanisation des populations locales sous l'influence commerciale de la Via Egnatia[2].

Chronologie historique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Serfice est souvent francisé en « Serfidjé », et sur les cartes plus anciennes en « Syrfie ».
  2. Des populations romanisées, les Valaques, vivent toujours dans la région : Καὶ ὅσον ἐκουρσέψασιν τὰ μέρη τῆς Βλαχίας, ἐπέρασαν τὸ σύνορον ὅπου χωρίζει ὁ τόπος τοῦ βασιλέως ἐκ τὴν Βλαχίαν, Κατακαλοῦ τὸν λέγουν, κ᾿ ἐσέβησαν στοῦ βασιλέως τοὺς τόπους νὰ κουρσεύουν [`278]. Ἐκεῖ ἕναν κάστρον ηὕρασιν, τὸ λέγουσιν τὰ Σέρβια ἀνθρώπους γὰρ ἐπιάσασιν ἐκ τὸ καστέλλι ἐκεῖνο peut-on lire sur [1].
  3. Edward Luttwak, La grande stratégie de l'Empire byzantin, éditions Odile Jacob, 2010, p. 210

Sur les autres projets Wikimedia :