Sérine hydroxyméthyltransférase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sérine hydroxyméthyltransférase (SHMT) est une transférase qui catalyse la réaction :

5,10-méthylènetétrahydrofolate + glycine + H2O \begin{smallmatrix}\rightleftharpoons\end{smallmatrix} tétrahydrofolate + L-sérine.

Cette enzyme joue un rôle important dans les voies métaboliques des composés à un seul atome de carbone en catalysant la conversion simultanée et réversible de la L-sérine en glycine et du tétrahydrofolate en 5,10-méthylènetétrahydrofolate[1]. Cette réaction fournit la plus grande partie des unités monocarbonées pour les biosynthèses de la cellule[2].

Des bactéries telles qu’Escherichia coli et Bacillus stearothermophilus possèdent leur propre version de cette enzyme et il apparaît y avoir deux isoformes de sérine hydroxyméthyltransférase chez les mammifères, l'une dans le cytoplasme (cSHMT) et l'autre dans les mitochondries (mSHMT). Les plantes posséderaient également une isoforme particulière dans les chloroplastes[3].

Chez les mammifères, l'enzyme est un tétramère de sous-unités identiques d'environ 50 kDa chacune. L'holoenzyme a par conséquent une masse moléculaire d'environ 200 kDa et incorpore quatre molécules de phosphate de pyridoxal (vitamine B6) comme coenzyme[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) N. Appaji Rao, M. Ambili, Venkatakrishna R. Jala, H.S. Subramanya et H.S. Savithri, « Structure–function relationship in serine hydroxymethyltransferase », Biochimica et Biophysica Acta (BBA) - Proteins and Proteomics, vol. 1647, no 1-2,‎ , p. 24-29 (lire en ligne) DOI:10.1016/S1570-9639(03)00043-8 ; PMID : 12686103
  2. (en) P. Stover et V. Schirch, « Serine hydroxymethyltransferase catalyzes the hydrolysis of 5,10-methenyltetrahydrofolate to 5-formyltetrahydrofolate », Journal of the Biological Chemistry, vol. 265,‎ , p. 14227-14233 (lire en ligne) PMID : 2201683
  3. (en) V. Besson, M. Neuburger, F. Rebeille et R. Douce, « Evidence for three serine hydroxymethyltransferases in green leaf cells. Purification and characterization of the mitochondrial and chloroplastic isoforms », Plant Physiology and Biochemistry, vol. 33, no 6,‎ , p. 665-673 DOI:[1]
  4. (en) M. Martinez-Carrion, W. Critz et J. Quashnock, « Molecular weight and subunits of serine transhydroxymethylase », Biochemistry, vol. 11, no 9,‎ , p. 1613-1615 (lire en ligne) DOI:10.1021/bi00759a011 ; PMID : 5028104