Série 28 (Bombardier) (SNCB)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Série 28 (Baume-Marpent) (SNCB).
Série 28 (Bombardier)
Description de cette image, également commentée ci-après
Une série 28 aux Pays-Bas
Exploitant(s) SNCB
Désignation Traxx HLE28
Maître d’œuvre Angel Trains
Concepteur Bombardier Transportation
Construction 2007
Modèle d’origine Bombardier Traxx E 186
Constructeur(s) Bombardier Transportation
No  de série 2801-2843
Effectif 40 + 3
Affectation Marchandises (B-Cargo) principalement
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Captage Pantographes
Tension ligne de contact 1.5/3 kV DC
15/25 kV AC
Puissance continue 5600 kW
Effort de traction 300 kN
Ø roues motrices 1250 mm
Masse totale 86 t
Longueur totale 18,90 m
Vitesse maximale max. 140-160 km/h

La série 28 de la SNCB (à ne pas confondre avec une série homonyme de trois prototypes livrés en 1949) est une série de 43 locomotives standardisées de type Bombardier TRAXX F140 MS / E186 prises majoritairement en leasing à long terme par B-Cargo, la filiale "marchandises" de la SNCB qui les affecte au service CoBRa (Corridor Operations Belgium Rail), sa joint venture avec la filiale DB Schenker de l'opérateur allemand Deutsche Bahn. Elles circulent donc essentiellement en trafic d'interconnexion entre les ports belges et l'Allemagne.

Cinq locomotives semblables, mais adaptées à la circulation en France, ont été prises en location en 2010. Elles furent numérotées dans la Série 29 (numérotation qui fut également portée par une série de locomotives homonymes livrées en 1949). Ce leasing prit fin en décembre 2012.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2007, la SNCB est confrontée à un problème d'agenda pour l'exploitation de la LGV 4 et plus spécifiquement de la gare de Noorderkempen, située le long de cette ligne sur le territoire de Brecht : cette ligne est équipée de signalisation ETCS de niveau 2, mais aucun matériel de la SNCB n'est alors compatible avec ce système et les rames commandées en commun avec High Speed Alliance à AnsaldoBreda accusent un sérieux retard.

On trouve alors chez le loueur Angel Trains International, devenu Alpha Trains depuis le 1er janvier 2010, des motrices Traxx F140MS (type E186) commandées pour la ligne de la Betuwe mais qui sont privées de service par des retards dans la mise en service de cette ligne.

Un contrat est donc signé en 2007 pour la prise en leasing de trois motrices (E186.123 - E186.125) qui devront permettre de mettre en œuvre une rame encadrée, tout en disposant d'une machine de réserve. Après une série de tests, il faudra constater que la version de l'ETCS à installer pour être compatible avec ce que la SNCB souhaite utiliser sur la ligne pose problème, et l'inauguration de cette desserte sera plusieurs fois reportée (Une solution originale sera proposée en 2009 : recourir à deux voitures pilotes de type M6, aptes à l'ETCS de niveau 2, encadrant une motrice de la série 13).

La même année, B-Cargo définit sa stratégie pour faire face au comblement du hiatus électrique qui sépare les gares de Montzen et Aix-la-Chapelle ouest. Le risque principal est de voir les opérateurs actifs sur le réseau allemand venir chercher leurs trains directement dans le port d'Anvers en mettant l'opérateur belge hors jeu. Les négociations avec Die Bahn, l'opérateur allemand se terminent sur un accord qui prévoit que B-Cargo exploitera les trains entre le port d'Anvers et les gares de triage de la région d'Aix-la-Chapelle avec son propre matériel, mais l'opérateur ne dispose que de matériel diesel apte à circuler en Allemagne. Ce sera à nouveau Alpha Trains qui fournira, pour un leasing de 10 ans, 40 motrices du même type, dont la livraison s'étalera sur 2008 et 2009. Elles seront également numérotées dans la série 28, à la suite des trois premiers matricules et l'exploitation ne distinguera rapidement plus les deux sous-séries.

Comme ces machines sont largement éprouvées, le remplacement des locomotives diesel de la série 55 s'opérera en quelques semaines, après la mise sous tension de la section transfrontalière de la ligne 24, grâce à un programme de formation intensif des conducteurs opéré préventivement sur la section électrifiée de la ligne.

En 2009, la crise induit une baisse du trafic de près de 30 %. De nombreuses machines sont donc disponibles, mais le contrat de leasing ne prévoit pas de possibilité avantageuse de « réduire la voilure ». B-Cargo tente donc de rentabiliser au mieux ces machines en les engageant par exemple sur des trains transitant par les Pays-Bas, ainsi que sur les trains InterCity « Benelux » entre Bruxelles et Amsterdam, en pool avec des machines équivalentes louées par High Speed Alliance.

Modélisme[modifier | modifier le code]

La série 28 a été reproduites à l'échelle HO par les firmes allemandes Märklin et Piko, italienne ACME et belge LS-Models.

La 2823 a été reproduite à l'échelle TT par la firme allemande Tillig.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]