Séraphin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Sérafin.

Sur les autres projets Wikimedia :

Prénom[modifier | modifier le code]

Patronyme[modifier | modifier le code]

Œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Personnages de fiction[modifier | modifier le code]

  • Dans le livre La Volupté du Sang de Nancy Collins, le séraphin est un Faux-semblant. Son aura est une flamme bleue. Ses yeux sont dorés et dépourvus de pupille et de cornée. Les sons qu'il émet sont des « carillons éoliens » entendus seulement par les autres Faux-semblants, dont il ne se préoccupe généralement pas mais il est craint par eux.
  • Séraphin Lampion est un personnage des Aventures de Tintin de Hergé.
  • Séraphin Poudrier est un personnage inventé par Claude-Henri Grignon en 1933.
  • Dans le livre Le Royaume des Devins, Clive Barker fait référence à Uriel, dernier des Séraphins, sorte de monstre mythologique ayant la forme d'un Serpent gigantesque, dernier Gardien d'Éden, le territoire Interdit de Dieu[3].
  • Dans Final Fantasy XII, Ultima, l'éon de la lumière, est surnommée « le Grand Séraphin », sans doute pour ses trois paires d'ailes dorées.
  • Dans final Fantasy XIV, le boss final du raid en alliance " le monastère d'orbonne" se nomme Ultima, 《la grande séraphine》. Elle est représentée comme un ange à la peau et aux ailes dorées. Toutefois, à la place des jambes sous sa taille se trouve la tête d'un monstre noir.
  • Dans Seraph of the End, le personnage principal possède en lui un démon, et à cause de multiples expériences menées contre sa volonté sur son corps, il devient (par choix) un demi-dieu du sel, un Séraphin de sel.
  • Dans Elsword, l'une des spécialisations d'Eve est le Séraphin Nasod.
  • La séraphine est l'un des six personnages jouables du jeu Sacred et le seul repris dans sa suite[4],[5].

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saint Séraphin d'Ascoli sur Nominis
  2. Œuvres complètes de M. de Lantages
  3. Il serait à la fois une entité biologique et mécanique, ayant sombré dans la folie suite aux millénaires de solitude passés dans le Désert. L'hypothèse qu'il soulève par induction est intéressante : le mythe du serpent tentateur est une déformation causée par le Moyen Âge ; à l'origine Uriel était chargé d'entourer l'Éden, en étant à la fois le geôlier et le gardien du Paradis Terrestre
  4. « Sacred - test », sur Jeuxvidéo.com, (consulté le 17 mars 2019).
  5. « Test du jeu Sacred 2 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 17 mars 2019).