Sénat du Chili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sénat.
Sénat du Chili
Senado de Chile

LIIIe

Description de l'image Emblema_Senado_de_la_Republica_Chile.png.
Type
Type Chambre haute du Congrès national
Présidence
Président Ricardo Lagos Weber (PPD)
Élection
Vice-président Jaime Quintana (PPD)
Élection
Structure
Membres 50 sénateurs
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques Chile Vamos :
Nouvelle Majorité :
Autres partis et Indépendants :
  • Democracia Regional Patagónica
  • Amplitud
  • Indépendants
Élection
Dernière élection 19 novembre 2017

Congrès national, Valparaíso.

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web http://www.senado.cl/
Voir aussi Constitution chilienne de 1980
Chambre des députés du Chili

Le Sénat du Chili (en espagnol, Senado de Chile) est la Chambre haute du Chili. Il a été modifié par la révision constitutionnelle d'août 2005, qui a supprimé deux catégories de sénateurs introduites par la Constitution de 1980 :

  • les 9 membres nommés (2 anciens membres de la Cour suprême, 1 ancien contrôleur général de la République, 1 ancien chef d'état-major de chacune des trois armes, 1 ancien recteur d'Université et 1 ancien ministre) ;
  • les anciens présidents de la République (qui étaient sénateurs à vie s'ils avaient été en poste pendant 6 années).

Composition[modifier | modifier le code]

Le Sénat du Chili est composé de 50 membres élus au scrutin direct pour huit ans, renouvelable par moitié tous les quatre ans au scrutin proportionnel plurinominal dans 15 circonscriptions de deux à cinq sièges correspondants aux régions du Chili. Les sièges sont répartis après décompte des suffrages selon la méthode d'Hondt[1].

Avant 2017[modifier | modifier le code]

Avant une réforme en 2017, le Sénat était composé de 38 sénateurs élus pour huit ans et renouvelable par moitié tous les quatre ans au scrutin binominal majoritaire à un tour dans 19 circonscriptions électorales correspondants en partie aux régions du Chili. 7 régions forment des circonscriptions comportant deux sièges, et les six autres sont divisées en deux circonscriptions de deux sièges également[1].

Il s'agit dans les deux cas d'un scrutin binominal : si la liste d'un parti recueille plus de 2/3 des suffrages valables, le parti a droit aux deux sièges de la circonscription ; s'il en obtient moins des 2/3, il a droit à un siège et le parti qui arrive en deuxième position se voit attribuer le second. Ce système pousse à la recherche de consensus entre les partis[1]. Ce mode de scrutin est néanmoins accusé de servir à maintenir une minorité de contrôle par les forces conservatrices au cours de la démocratisation ayant suivi la période de dictature de Pinochet, le pouvoir ayant découpé les circonscriptions selon les résultats du référendum ayant conduit au départ de Pinochet[2].

Lors des élections de 2017, et à la suite de l'application d'une réforme de mai 2015, le mode de scrutin est modifié pour celui proportionnel en vigueur. Le total de sénateurs passe temporairement de 38 à 43, avant un futur nouvel élargissement à 50 sénateurs. Ce sont par conséquent 23 sénateurs qui sont élus au cours des élections de 2017, le renouvellement s'effectuant toujours par moitié.

Conditions[modifier | modifier le code]

Pour être éligible, il faut :

  • être citoyen chilien disposant du droit de vote,
  • avoir suivi l'enseignement secondaire,
  • avoir au moins 35 ans,
  • ne pas être député.

Présidence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « CHILI (Cámara de Diputados), Système électoral », sur www.ipu.org (consulté le 16 novembre 2017).
  2. (en) « Electoral engineering in Chile: the electoral system and limited democracy », Electoral Studies, vol. 17, no 4,‎ , p. 429–442 (ISSN 0261-3794, DOI 10.1016/S0261-3794(98)00001-8, lire en ligne, consulté le 17 mars 2018).