Sénat Momper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sénat Momper
(de) Senat Momper

Ville-Land de Berlin

Description de l'image defaut.svg.
Bourgmestre-gouverneur Walter Momper
Formation
Fin
Durée 1 an, 10 mois et 8 jours
Composition initiale
Coalition SPD-AL
Représentation
Chambre des députés
72 / 138
Drapeau de l'Allemagne

Le sénat Momper (en allemand : Senat Momper) est le gouvernement de la ville-Land de Berlin entre le et le , durant la onzième législature de la Chambre des députés.

Coalition et historique[modifier | modifier le code]

Dirigé par le nouveau bourgmestre-gouverneur social-démocrate Walter Momper, ce sénat est constitué et soutenu par une « coalition rouge-verte » entre le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) et la Liste alternative pour la démocratie et la protection de l'environnement (AL). Ensemble, ils disposent de 72 députés sur 138, soit 52,2 % des sièges de la Chambre des députés.

Il est formé à la suite des élections législatives locales du et succède au deuxième gouvernement du chrétien-démocrate Eberhard Diepgen, constitué et soutenu par une « coalition noire-jaune » entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) et le Parti libéral-démocrate (FDP). Au cours de ce scrutin, le FDP disparaît du Parlement berlinois – faute d'avoir atteint le seuil de représentativité de 5 % des voix – tandis que la CDU fait jeu égal avec le SPD. Ce dernier s'associe alors avec l'AL et constitue une majorité alternative à celle au pouvoir depuis huit ans.

À partir du , le sénat Momper assure la « co-gestion » de la ville de Berlin réunifiée, aux côtés de l'exécutif municipal existant à Berlin-Est avant la réunification allemande. La chute du Mur de Berlin amène d'ailleurs le gouvernement municipal à décider la tenue d'élections anticipées le même jour que les élections fédérales de toute l'Allemagne, le .

La coalition est rompue deux semaines avant, le 15 novembre, à la suite des expulsions des squats de la Mainzer Straße, les occupants ayant le soutien des écologistes.

Le jour des élections, la CDU vire nettement en tête, devançant le SPD de dix points. Toutefois, le score du FDP laisse la coalition noire-jaune à deux sièges de la majorité absolue. De même, une réédition de la coalition rouge-verte est impossible, les partis qui la composent étant minoritaires. Seule une éventuelle coalition rouge-rouge-verte disposerait d'une majorité, mais elle impliquerait de faire travailler ensemble le mouvement citoyen Alliance 90 (Bü90) et les ex-communistes du Parti du socialisme démocratique (PDS). En conséquence, chrétiens-démocrates et sociaux-démocrates décident de constituer une « grande coalition », ce qui permet à Eberhard Diepgen de revenir au pouvoir en nommant son troisième cabinet.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (16 mars 1989)[modifier | modifier le code]

Poste Ministre Parti
Bourgmestre-gouverneur Walter Momper SPD
Bourgmestre
Sénatrice à la Santé et aux Affaires sociales
Ingrid Stahmer SPD
Sénatrice à la Justice Jutta Limbach SPD
Sénatrice aux Questions scolaires, à la Formation professionnelle et aux Sports Sybille Volkholz Sans
Sénatrice à la Science et à la Recherche Barbara Riedmüller-Seel SPD
Sénateur au Travail, aux Transports et aux Entreprises Horst Wagner SPD
Sénateur aux Finances Norbert Meisner SPD
Sénateur aux Travaux publics et au Logement Wolfgang Nagel SPD
Sénateur à l'Économie Peter Mitzscherling SPD
Sénateur à l'Intérieur Erich Pätzold SPD
Sénatrice au Développement urbain et à la Protection de l'environnement Michaele Schreyer AL
Sénatrice aux Affaires fédérales Heide Pfarr SPD
Sénatrice aux Affaires culturelles Anke Martiny SPD
Sénatrice aux Femmes, à la Jeunesse et à la Famille Anne Klein Sans

Remaniement du 19 novembre 1990[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux sénateurs sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Ministre Parti
Bourgmestre-gouverneur Walter Momper SPD
Bourgmestre
Sénatrice à la Santé et aux Affaires sociales
Sénatrice aux Femmes, à la Jeunesse et à la Famille (intérim)
Ingrid Stahmer SPD
Sénatrice à la Justice Jutta Limbach SPD
Sénatrice à la Science et à la Recherche Barbara Riedmüller-Seel SPD
Sénateur au Travail, aux Transports et aux Entreprises Horst Wagner SPD
Sénateur aux Finances
Sénateur au Développement urbain et à la Protection de l'environnement (intérim)
Norbert Meisner SPD
Sénateur aux Travaux publics et au Logement Wolfgang Nagel SPD
Sénateur à l'Économie Peter Mitzscherling SPD
Sénateur à l'Intérieur Erich Pätzold SPD
Sénatrice aux Affaires fédérales
Sénatrice aux Questions scolaires, à la Formation professionnelle et aux Sports (intérim)
Heide Pfarr SPD
Sénatrice aux Affaires culturelles Anke Martiny SPD

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]