Sénaillac-Lauzès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Artix.

Sénaillac-Lauzès
Sénaillac-Lauzès
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Gourdon
Canton Causse et Vallées
Intercommunalité Communauté de communes du Causse de Labastide-Murat
Maire
Mandat
Jean-Paul Sindou
2014-2020
Code postal 46360
Code commune 46303
Démographie
Population
municipale
128 hab. (2017 en augmentation de 9,4 % par rapport à 2012)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 11″ nord, 1° 39′ 06″ est
Altitude Min. 288 m
Max. 449 m
Superficie 25,78 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sénaillac-Lauzès
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sénaillac-Lauzès

Sénaillac-Lauzès est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sénaillac-Lauzès est une commune du Quercy qui fait partie du causse de Gramat et du récent parc naturel régional des Causses du Quercy. Le village d'Artix fait aussi partie de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sénaillac-Lauzès[1]
Caniac-du-Causse Quissac
Les Pechs du Vers Sénaillac-Lauzès[1] Blars
Lauzès (par un quadripoint),
Sabadel-Lauzès
Lentillac-du-Causse Orniac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Sénaillac-Lauzès est formé de Sénaillac basé sur l'anthroponyme latin ou roman Senilius dérivé de Sanus. La terminaison -ac est issue du suffixe gaulois -acon (lui-même du celtique commun *-āko-), souvent latinisé en -acum dans les textes. Lauzès provenant de l'occitan lausa, issu du gaulois lousa qualifie une dalle de pierre[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sénaillac viendrait du latin Sanilius, du nom d'un homme gallo-romain auquel aurait été ajouté le suffixe -acum signifiant "domaine de Sanilius". Un château y aurait été construit comme dans les villages alentour vers les XIIe et XIIIe siècles. On a trouvé sur la commune des cercueils en grès renfermant des squelettes portant des anneaux de bronze. Du XIVe au XVe siècle, la guerre de Cent Ans a ravagé le Quercy. Les Anglais ou hommes d'armes des Anglais auraient occupé à certains moments le village. En 1360, le traité de Brétigny a fait tomber le Quercy sous administration anglaise. Au XVe siècle, entre la guerre et la peste, le village se serait retrouvé dépeuplé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2014 Patrick Gardou    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2017, la commune comptait 128 habitants[Note 1], en augmentation de 9,4 % par rapport à 2012 (Lot : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4805168488489769279159371 028
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0491 0531 0781 065984928906778702
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
603550503432334302308249217
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
193160145131129156156119128
2017 - - - - - - - -
128--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Sénaillac est dédiée à saint Séverin. Son chœur est de style roman (XIe et XIIe siècles) et le reste du bâtiment a été plusieurs fois remanié au cours des siècles. Il s'y trouve des vitraux de l'atelier de Louis Saint-Blancat.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Maurice Izard (1930-1996) artiste peintre et décorateur à l'ORTF.
  • Dominique Orliac, femme politique.

Particularités[modifier | modifier le code]

Le mouvement des territoires en transition est implanté dans le village de Sénaillac, ce qui participe à le redynamiser.

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 115 (lire en ligne)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.