Séminaire de Nicolet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 25 mars 2020 à 21:33 et modifiée en dernier par Richard Coté (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Le Séminaire de Nicolet, parfois appelé le Collège de Nicolet, est une institution d'enseignement fondée en 1803, située à Nicolet au Centre-du-Québec. Il s'agit de la première institution du Québec à offrir le cours classique en région.

Séminaire de Nicolet, actuellement l'École nationale de police

Le séminaire de Nicolet a été fondé en 1803. Joseph-Octave Plessis sollicita à Londres des Lettres patentes pour son incorporation et il les obtint le 10 décembre 1821. L'édifice où se trouvait originalement le séminaire de Nicolet est rapidement devenu trop petit. En 1826, l'évêque de Québec, Mgr Bernard-Claude Panet, choisit donc un emplacement pour un nouvel édifice. L'édifice aujourd'hui existant a été construit de 1827 à 1836, selon les plans du célèbre architecte Thomas Baillairgé, appuyé par Jérôme Demers, qui s'est occupé de l'aménagement intérieur. Une chapelle intérieure est aménagé selon les plans de Victor Bourgeau. En 1903, une chapelle extérieure conçue par Louis Caron est ajoutée à l'ensemble. L'édifice rappelle l'époque ou au Québec les collèges et séminaires catholiques dispensent une formation classique. En 1973, le gouvernement du Québec a formellement reconnu la valeur historique de cet ensemble immobilier[1], qui est classé comme patrimonial depuis l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel, en 2012[2].

Le séminaire a fermé ses portes dans les années 1960. Depuis 1969, l'édifice est utilisé par l'Institut de police du Québec, aujourd'hui nommé l'École nationale de police du Québec.

L'ensemble de la documentation accumulée par le séminaire est aujourd'hui conservée par le Centre d'Archives Régionales Séminaire de Nicolet, localisé dans l'édifice rattaché à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet[3].

Liste de séminaristes célèbres

Le Séminaire de Nicolet a formé de nombreuses personnalités marquantes de l'histoire du Québec, dont :

Bibliographie

  • Lessard, Claude, « Le Collège-Séminaire de Nicolet (1803-1863) », Revue d’histoire de l’Amérique française, vol. 25, no 1, juin 1971, p. 63-88.
  • Lessard, Claude, Le séminaire de Nicolet, 1803-1969, Trois-Rivières : Éditions du Bien public, 1980.
  • Noppen, Luc, « Séminaire de Nicolet » dans Commission des biens culturels du Québec, Les chemins de la mémoire, tome 1 : « Monuments et sites historiques du Québec », Québec : Les Publications du Québec, 1990, p. 72-73.

Notes et références